L’em­ploi en hausse en jan­vier au Qué­bec

Le Journal de Montreal - - ARGENT -

OT­TA­WA | (Agence QMI) L’em­ploi au Qué­bec a crû de 19 100 en jan­vier, en rai­son no­tam­ment du tra­vail à temps plein, et le taux de chô­mage s’est éta­bli à 5,1 %, a rap­por­té Sta­tis­tique Ca­na­da, hier.

Se­lon les don­nées de l’agence fé­dé­rale, en­vi­ron 31 200 em­plois à temps plein ont été ajou­tés à la maind’oeuvre qué­bé­coise le mois der­nier, tan­dis qu’il s’est per­du près de 12 200 em­plois à temps par­tiel.

Cette hausse des postes à temps plein est la plus forte par­mi toutes les pro­vinces. En com­pa­rai­son, il s’est créé en­vi­ron 10 000 de ce genre en On­ta­rio (et 6000 postes à temps par­tiel).

TAUX DE CHÔ­MAGE À 5,1 %

L’éco­no­miste Hé­lène Bé­gin, du Mou­ve­ment Des­jar­dins, a no­té que « l’an­née 2020 dé­bute sur une bonne note au cha­pitre de la créa­tion d’em­plois au Qué­bec. […] Le fait que le nombre de tra­vailleurs ad­di­tion­nels soit sur­tout à temps plein consti­tue éga­le­ment une ex­cel­lente nou­velle.

De plus, les nou­veaux em­ployés sont plus nom­breux dans le sec­teur pri­vé en jan­vier, soit 13 400 au Qué­bec. »

Après avoir at­teint 5,3 % en dé­cembre, le taux de chô­mage au Qué­bec s’est éta­bli à 5,1 % le mois der­nier.

Mme Bé­gin a sou­li­gné qu’à près de 5 % au Qué­bec, le taux de chô­mage s’ap­proche du creux men­suel his­to­rique de 4,7 % at­teint en août 2019.

En outre, com­pa­ra­ti­ve­ment à 12 mois plus tôt, l’em­ploi au Qué­bec a pro­gres­sé de 60 000 (+1,4 %).

Au pays, le taux de chô­mage a re­cu­lé de 0,1 point de pour­cen­tage pour s’éta­blir à 5,5 %.

Sta­tis­tique Ca­na­da note qu’en jan­vier, les hausses d’em­ploi ont été ob­ser­vées éga­le­ment au Ma­ni­to­ba et au Nou­veau-Bruns­wick, tan­dis qu’on ob­serve une baisse en Al­ber­ta.

STATU QUO POUR 2020

Ain­si, l’em­ploi a pro­gres­sé de 35 000 (+0,2 %) en jan­vier, et la to­ta­li­té de la hausse a été ob­ser­vée dans le tra­vail à temps plein.

« La pro­gres­sion de l’em­ploi en­re­gis­trée en jan­vier a contri­bué à une hausse de 268 000 (+1,4 %) de­puis jan­vier 2019. Cette crois­sance est en­tiè­re­ment at­tri­buable au tra­vail à temps plein », a no­té l’agence fé­dé­rale de la sta­tis­tique.

Com­men­tant les don­nées, l’éco­no­miste Be­noit P. Du­ro­cher de Des­jar­dins es­time qu’il « fau­drait vrai­ment une grande dé­cep­tion sur la scène éco­no­mique pour in­ci­ter la Banque du Ca­na­da à ré­duire ses taux d’in­té­rêt di­rec­teurs à court terme. Le statu quo de­vrait donc se pro­lon­ger tout au long de 2020 ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.