« Elle me manque ter­ri­ble­ment »

Trois se­maines après le décès de Ma­man Dion, Cé­line Dion se confie

Le Journal de Montreal - - JM SAMEDI - MARC-AN­DRÉ LE­MIEUX

La mort de Thé­rèse Tanguay-Dion af­fecte beau­coup Cé­line Dion. En en­tre­vue au ma­ga­zine amé­ri­cain People, la chan­teuse dé­crit sa mère, dé­cé­dée le 17 jan­vier der­nier, comme une « femme ex­tra­or­di­naire ».

« Avec mon père, elle a éle­vé 14 en­fants, rap­pelle la star. On n’avait pas d’ar­gent en gran­dis­sant, mais notre mai­son était rem­plie de ten­dresse et d’amour. »

Cé­line Dion pour­suit en rap­pe­lant les nom­breuses qua­li­tés de celle qu’on sur­nom­mait af­fec­tueu­se­ment « Ma­man Dion ».

« Elle était une bonne mu­si­cienne et elle ado­rait chan­ter. Elle a écrit ma toute pre­mière chan­son. Elle était une cui­si­nière ex­tra­or­di­naire. Elle était in­croya­ble­ment drôle et ado­rait rire. Elle était mon hé­roïne. Elle me manque ter­ri­ble­ment… Elle nous manque ter­ri­ble­ment ! »

Mal­gré tout, Cé­line Dion in­siste : elle va bien. « Ce n’est un se­cret pour per­sonne que j’ai tra­ver­sé une pé­riode dif­fi­cile, en per­dant mon ma­ri et mon frère il y a quelques an­nées, et ma mère tout ré­cem­ment. La vie nous pré­sente des dé­fis. On doit trou­ver des moyens d’avan­cer. »

UNE NOU­VELLE FORCE

Cé­line Dion, qui pour­suit sa tour­née mon­diale aux États-Unis, a ac­cor­dé une en­tre­vue à People en marge du lan­ce­ment – sur Apple Mu­sic – d’un do­cu­men­taire sur l’en­re­gis­tre­ment de Cou­rage, son plus ré­cent al­bum en an­glais. Dans ce court mé­trage d’un peu plus de sept mi­nutes, l’ar­tiste de 51 ans parle des dif­fé­rentes ma­nières dont ses nou­velles chan­sons l’ont ai­dée à s’épa­nouir.

« Elles m’ont per­mis de trou­ver une nou­velle force dans ma vie… et peut-être même un peu plus d’in­dé­pen­dance, parce que je suis chef de fa­mille main­te­nant. Mes en­fants sont sous mon en­tière res­pon­sa­bi­li­té, et vous dé­cou­vrez des choses sur vous-même quand vous êtes dans cette si­tua­tion », confie l’in­ter­prète de My Heart Will Go On, au ma­ga­zine.

RÊVE DE CI­NÉ­MA

Dans l’en­tre­tien, Cé­line Dion dis­cute éga­le­ment des cours de danse qu’elle suit de­puis quelques an­nées. « J’adore le bal­let. J’en fais presque chaque jour. J’ai un en­traî­neur, un par­te­naire de danse, et ces ac­ti­vi­tés m’ap­portent plus de joie que j’au­rais pu ima­gi­ner. »

En­fin, Cé­line Dion rêve tou­jours de ci­né­ma. « J’ai­me­rais beau­coup jouer dans un film. Ça se­rait amu­sant, je crois. J’ai­me­rais bien ten­ter ma chance. »

SA­LON FU­NÉ­RAIRE

Rap­pe­lons que Thé­rèse Tanguay-Dion a ren­du l’âme à 92 ans. Sa fa­mille re­ce­vra les condo­léances du pu­blic le jeu­di 20 fé­vrier à La­val, au sa­lon fu­né­raire Me­mo­ria Al­fred Dal­laire, si­tué au 2159, bou­le­vard Saint-Mar­tin Est, entre 8 h 30 et 13 h.

La fa­mille se réuni­ra en­suite dans « la plus grande in­ti­mi­té », in­di­quait un com­mu­ni­qué trans­mis aux mé­dias plus tôt cette se­maine.

Cette cé­ré­mo­nie au­ra lieu au len­de­main du der­nier concert de Cé­line Dion à Mon­tréal. La di­va de Char­le­magne doit fou­ler les planches du Centre Bell les 18 et 19 fé­vrier.

PHO­TO D’AR­CHIVE

Cé­line Dion et sa ma­man, Thé­rèse Dion, au Mo­nu­ment Na­tio­nal à Mon­tréal, le 30 août 2017.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.