LA 8E SAI­SON EST LAN­CÉE

Le Journal de Montreal - - VOIX - SA­MUEL PRADIER At Last.

Après sept édi­tions de La Voix ,on se de­man­dait s’il y avait en­core des ta­lents à dé­cou­vrir. Dans une émis­sion mar­quée par la pré­sence in­at­ten­due de Gi­nette Re­no, qui ac­com­pa­gne­ra plus tard les chan­teurs, la pre­mière ronde des au­di­tions à l’aveugle, hier soir, a mis fin au ques­tion­ne­ment.

Avec grâce et élé­gance, Ca­the­rine Lydde est mon­tée sur la scène des au­di­tions avec une as­su­rance in­ébran­lable pour ré­in­ter­pré­ter le clas­sique Sa voix ma­gni­fique a fait tour­ner trois fau­teuils. C’est vers Ga­rou qu’elle est al­lée.

« Je suis ori­gi­naire du Ga­bon et, avec ma fa­mille, ça fait cinq ans que nous sommes ar­ri­vés au Qué­bec, a-t-elle ex­pli­qué en en­tre­vue. La mu­sique n’était pas ma prio­ri­té, car je me suis oc­cu­pé de ma fille. Mais, main­te­nant, je me dis qu’il est temps de réa­li­ser mes rêves. »

PAR­COURS DIF­FÉ­RENT

Si elle baigne dans la mu­sique de­puis qu’elle est toute jeune, son par­cours au­ra été plu­tôt si­nueux avant qu’elle s’as­sume comme chan­teuse.

« Au Ga­bon, je chan­tais à l’église tous les di­manches. J’ai com­men­cé toute pe­tite, mais je n’ai ja­mais sui­vi de cours de chant de ma vie. J’ai sui­vi des cours de pia­no et de gui­tare que j’ai ra­pi­de­ment aban­don­nés, mais si­non, j’ap­pre­nais les chan­sons en me dé­brouillant toute seule. »

Membre de la cho­rale, elle ai­mait dé­jà chan­ter, mais c’était plu­tôt sa soeur qui avait droit aux so­los.

« Vers 17-18 ans, j’ai com­men­cé à sor­tir, à faire la fête et à boire beau­coup, beau­coup trop. Le fait d’être née dans une fa­mille ch­ré­tienne, je ne connais­sais que l’église, et j’ai fi­ni par dé­ve­lop­per une cu­rio­si­té pour tout ce qui n’était pas for­cé­ment bon. J’avais aus­si des mau­vaises fré­quen­ta­tions à cette pé­riode, mais ma fa­mille a tou­jours été là pour moi. »

La nais­sance de sa fille Az­ra, dont le pré­nom si­gni­fie ca­deau de Dieu, a chan­gé ses prio­ri­tés.

« J’ai ap­pris à ai­mer et à être ma­man. J’ai eu une grosse prise de conscience, je me sou­cie main­te­nant d’une autre vie, mais aus­si en­core plus de la mienne. »

De plus, sa voix s’est trans­for­mée. « De­puis que j’ai ar­rê­té de faire la fête, je suis ca­pable d’at­teindre des notes que je ne pou­vais pas avant. Je pense qu’il fal­lait que je passe par là ».

CAN­DI­DATE SUR­PRISE

En fin d’émis­sion, c’est nulle autre que Gi­nette Re­no qui est ve­nue sur­prendre les coachs en si­mu­lant une au­di­tion à l’aveugle. Dès la pre­mière phrase de la chan­son Je n’ai pas vu pas­ser le temps, les coachs ont re­con­nu la voix de la chan­teuse et ont im­mé­dia­te­ment fait tour­ner leurs chaises.

Gi­nette Re­no re­vien­dra à La Voix en tant que « su­per coach » du­rant les Chants de ba­taille.

Ca­the­rine Lydde en com­pa­gnie de son coach, Ga­rou.

Gi­nette Re­no agi­ra à titre de « su­per coach ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.