LES CONSOM­MA­TEURS DE­VRONT PAYER PLUS CHER

Des frais de re­cy­clage se­ront ap­pli­qués sur les pro­duits consi­gnés

Le Journal de Montreal - - LA UNE - GE­NE­VIÈVE LA­JOIE – Avec Jo­na­than Trem­blay

« POUR L’EN­VI­RON­NE­MENT, ÇA VA ME FAIRE PLAI­SIR [DE PAYER UNE CONSIGNE ET/OU UNE TAXE RE­CY­CLAGE] » – Julie Cof­fin

QUÉ­BEC | La consigne élar­gie an­non­cée par le gou­ver­ne­ment Le­gault en­traî­ne­ra une hausse du prix des jus et autres bois­sons en rai­son des éco­frais ap­pli­qués sur les pro­duits.

Les conte­nants en verre, en mé­tal ou en car­ton d’un for­mat de 100 ml à 2 litres se­ront pro­gres­si­ve­ment consi­gnés à comp­ter de 2022.

Il était dé­jà an­non­cé que les Qué­bé­cois de­vront payer 25 ¢ de plus à l’achat d’une bou­teille de vin ou de spi­ri­tueux et 10 ¢ de plus pour chaque bou­teille d’eau ou pinte de lait.

« Ce n’est pas un coût ad­di­tion­nel, puisque c’est rem­bour­sable à 100 % [lors­qu’on re­tourne le conte­nant] », a sou­li­gné Fran­çois Le­gault, lors du dé­voi­le­ment à la fin jan­vier.

Mais c’est sans par­ler des éco­frais qui pour­ront être ap­pli­qués par l’in­dus­trie.

En ef­fet, le gou­ver­ne­ment laisse aux en­tre­prises qui mettent en mar­ché les conte­nants le soin de fi­nan­cer et de gé­rer le trans­port et la ma­nu­ten­tion de la consigne élar­gie.

Ces « frais de re­cy­clage » ajou­tés au prix des pro­duits consi­gnés étaient d’ailleurs ins­crits noir sur blanc dans la pré­sen­ta­tion faite par la CAQ à l’in­dus­trie, l’été der­nier.

Pour un conte­nant consi­gné à 10 ¢, on pré­voyait des « frais de re­cy­clage » de 2 ¢ sup­plé­men­taires, peut-on lire dans le do­cu­ment consul­té par notre Bu­reau par­le­men­taire.

Au cabinet du mi­nistre Be­noît Cha­rette, on convient que ce coût de re­cy­clage « se­ra dé­ter­mi­né par l’in­dus­trie ».

ÉCO­FRAIS SUR LE POT DE JUS D’ORANGE

S’ils sont in­ca­pables à ce mo­ment-ci de chif­frer l’aug­men­ta­tion, les fa­bri­cants si­gnalent que le prix des pro­duits se­ra as­su­ré­ment re­vu à la hausse puis­qu’ils ne peuvent as­su­mer en­tiè­re­ment la fac­ture de la consigne élar­gie.

« L’entreprise ne pour­ra pas ab­sor­ber l’ensemble du coût d’un nou­veau sys­tème, c’est im­pos­sible », pré­cise An­nick Van Cam­pen­hout du Con­seil de la trans­for­ma­tion ali­men­taire du Qué­bec, qui re­pré­sente des pro­duc­teurs de jus comme Las­sonde.

Elle rap­pelle que les en­tre­prises fi­nancent dé­jà la col­lecte sé­lec­tive.

La co­exis­tence du sys­tème des « bacs bleus » et de la consigne élar­gie est pro­blé­ma­tique, se­lon elle.

« Si on de­mande aux en­tre­prises de fi­nan­cer deux sys­tèmes [...] il va y avoir une aug­men­ta­tion, et qui dit aug­men­ta­tion pour les en­tre­prises dit né­ces­sai­re­ment aug­men­ta­tion du prix de l’ali­ment », in­siste la v.-p. Même constat du cô­té des dé­taillants. « Il y au­ra né­ces­sai­re­ment un im­pact sur le prix des pro­duits, dit le porte-pa­role du Con­seil ca­na­dien du com­merce de dé­tail, Jean-Fran­çois Bel­leau. Un pot de jus d’orange d’un litre qui se­ra consi­gné de­vra aus­si faire l’ob­jet d’un éco­frais ».

AUTRE PRO­BLÈME

Aus­si, des com­merces au­ront un manque d’es­pace avec le nou­veau sys­tème, qui né­ces­si­te­ra des in­ves­tis­se­ments.

Est-ce que les coûts ad­di­tion­nels pour les en­tre­prises se ré­per­cu­te­ront sur le prix du lait ? « C’est pos­sible [...] ça va dé­pendre ça va être quoi l’am­pleur de ces coûts-là », ré­pond le PDG du Con­seil des in­dus­triels lai­tiers du Qué­bec, Charles Lan­glois

« Moi, si on m’im­pose une nou­velle res­pon­sa­bi­li­té, il est fort pro­bable que mes lai­te­ries vont sou­hai­ter que ça se re­flète aus­si [sur le prix du lait] », sou­tient M. Lan­glois.

PHOTO JO­NA­THAN TREM­BLAY

Les consom­ma­teurs sont prêts à payer da­van­tage pour du jus d’orange ou du lait afin que les conte­nants soient consi­gnés et re­cy­clés. C’est no­tam­ment le cas de Julie Cof­fin, 51 ans, ren­con­trée par Le Jour­nal hier dans une épi­ce­rie de Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.