Une autre firme de Charles Si­rois de­mande de l’aide

L’entreprise dé­sire avoir de l’ar­gent du gou­ver­ne­ment pour un pro­jet de sa­tel­lites

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - JEAN-FRAN­ÇOIS CLOUTIER

Une autre entreprise du mil­liar­daire et cofondateu­r de la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec Charles Si­rois ré­clame une aide du gou­ver­ne­ment Le­gault, cette fois pour un pro­jet fu­tu­riste de sur­veillance de l’es­pace dont le coût to­tal est es­ti­mé à 2,4 mil­liards $.

La com­pa­gnie mont­réa­laise Nor­thS­tar Ciel et Terre a ins­crit au Re­gistre des lob­byistes du Qué­bec au dé­but jan­vier un nou­veau man­dat pour ob­te­nir un « sou­tien fi­nan­cier gou­ver­ne­men­tal » pour la phase 2 d’un am­bi­tieux pro­jet de dé­ploie­ment de sa­tel­lites dans l’es­pace.

Ceux-ci doivent ser­vir à re­pé­rer des dé­bris et à ob­ser­ver la Terre avec une pré­ci­sion in­édite, se­lon l’entreprise.

« Cette phase in­clu­ra le dé­ploie­ment des pre­miers sa­tel­lites de Nor­thS­tar dans l’es­pace et ser­vi­ra à fi­na­li­ser l’in­fra­struc­ture de trai­te­ment de l’in­for­ma­tion né­ces­saire à four­nir les pre­miers ser­vices com­mer­ciaux de sur­veillance des ob­jets spa­tiaux, ain­si que pour l’ob­ser­va­tion de la Terre », in­dique le man­dat ins­crit au re­gistre.

Nor­thS­tar dit vou­loir ob­te­nir « le sou­tien gou­ver­ne­men­tal dis­po­nible sous forme de sub­ven­tions, de prêts, de cau­tions ou autres en ver­tu des pro­grammes exis­tants ».

In­ves­tis­se­ment Qué­bec et le mi­nis­tère de l’Éco­no­mie sont les or­ga­nismes vi­sés.

L’entreprise a dé­jà re­çu en août 2018 un pre­mier fi­nan­ce­ment de 13 mil­lions $ de Qué­bec.

PRÊT DE 5 M$

Le pré­sident du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de Nor­thS­tar est l’homme d’af­faires Charles Si­rois. Une autre de ses en­tre­prises, Té­lé­sys­tème Es­pace Inc., est aus­si le pre­mier ac­tion­naire de Nor­thS­tar, d’après le Re­gis­traire des en­tre­prises du Qué­bec.

L’hô­tel Châ­teau Mont-Sainte-Anne, une autre com­pa­gnie du mil­liar­daire, a re­çu au dé­but fé­vrier un prêt de 5 M$ d’In­ves­tis­se­ment Qué­bec, a ré­vé­lé notre Bu­reau d’en­quête sa­me­di.

Le bras in­ves­tis­seur de la pro­vince a an­non­cé la se­maine pas­sée en confé­rence de presse s’être fait confier un nou­veau man­dat du gou­ver­ne­ment ca­quiste et vou­loir prendre da­van­tage de risques.

TEL FA­CE­BOOK OU GOOGLE ?

Dans un ar­ticle de La Presse à l’été 2019, M. Si­rois af­fir­mait que « Nor­thS­tar pour­rait être le Fa­ce­book ou le Google du Ca­na­da ».

« Mon­tréal risque de de­ve­nir le centre de contrôle de l’es­pace et de la su­per­vi­sion de l’état de notre Terre, s’en­thou­sias­mait l’homme d’af­faires. Beau­coup d’États disent qu’il faut faire quelque chose et on est la seule so­lu­tion. »

L’at­ta­ché de presse du mi­nistre de l’Éco­no­mie et de l’Innovation, Pierre Fitz­gib­bon, nous a in­di­qué hier qu’une rencontre a eu lieu en mai der­nier entre le mi­nistre et le PDG de Nor­thS­tar. Se­lon le res­pon­sable des com­mu­ni­ca­tions de l’entreprise, Jean-Phi­lippe Ar­se­neau, des ren­dez-vous ont aus­si eu lieu ré­cem­ment avec des fonc­tion­naires d’In­ves­tis­se­ment Qué­bec.

« On sent un in­té­rêt », nous a-t-il confié.

PHOTO COUR­TOI­SIE

On voit ici une image d’un sa­tel­lite de Nor­thS­tar dans l’es­pace qui doit ser­vir à re­pé­rer les dé­bris or­bi­taux et à ob­ser­ver la Terre.

CHARLES SI­ROIS Mil­liar­daire

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.