Le fleuve à la course pour al­ler tra­vailler

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - LOUIS-PHI­LIPPE MESSIER

Deux in­tré­pides Lon­gueuillois tra­versent le fleuve à la course au lieu de prendre le mé­tro ou d’em­prun­ter illé­ga­le­ment le pont.

Comme tous les ul­tra­ma­ra­tho­niens, Joan Roch est un homme tê­tu. La pers­pec­tive de prendre quo­ti­dien­ne­ment le mé­tro – ou l’au­to, ou l’au­to­bus, voire le vé­lo – dé­goûte l’ath­lète de 46 ans.

« Les au­to­ri­tés du pont Jacques-Car­tier jugent leur piste bien dé­blayée trop dan­ge­reuse pour des gens comme moi, alors j’em­prunte le fleuve », ré­sume ce pro­gram­meur em­ployé par l’entreprise CGI sur le bou­le­vard Re­né-Lé­vesque.

« Lors­qu’en 2015 des tra­vaux ont blo­qué le pont aux pié­tons, je me suis ré­si­gné à voya­ger en au­to et j’ai aper­çu des pê­cheurs ins­tal­lés sur le ca­nal de la Rive-Sud », se sou­vient son com­parse de course Vincent Ro­bert, 38 ans.

« J’ai tex­té Joan et nous avons conve­nu d’es­sayer la tra­ver­sée ensemble le len­de­main ma­tin. Les pê­cheurs nous ont as­su­ré que la glace de la voie ma­ri­time était épaisse ».

« Ça me donne une qua­li­té de vie ex­tra­or­di­naire de dé­am­bu­ler chaque jour de­vant des pay­sages aus­si féé­riques, sur­tout la nuit quand la roue et les ponts sont illu­mi­nés », dit Vincent Ro­bert.

DAN­GE­REUX

Lorsque le fleuve n’est pas en­core ge­lé, Joan Roch passe par le pont Cham­plain… ce qui le ral­longe de 10 km. Pas ques­tion de se ris­quer sur le fleuve à la course sans l’aval des pê­cheurs du coin.

Au mo­ment de tra­ver­ser la voie ma­ri­time, son épais­seur avoi­si­nait les huit pouces. « Sous la glace, il y a trente-cinq pieds d’eau et beau­coup de cou­rant, aver­tit Fritz­gé­rald Fran­çois, un ha­bi­tué de la pêche sur glace. Dans un lac, tu tombes et tu des­cends di­rect. Tu peux re­mon­ter à la sur­face, tu vois le trou. Mais ici sur le fleuve, le cou­rant te tire et tu es fi­ni. J’aime au­tant ne pas y pen­ser. »

PHO­TOS AGENCE QMI, DOMINICK GRA­VEL

Le Lon­gueuillois Joan Roch tra­verse le fleuve à la course, comme ici le 4 fé­vrier, pour se rendre au bou­lot au cen­tre­ville de Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.