La po­pu­la­tion prête à payer pour les coûts de ré­cu­pé­ra­tion

Les frais pré­vus par l’in­dus­trie pour la consigne se­ront mi­nimes, se­lon le mi­nistre

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - GE­NE­VIÈVE LA­JOIE

QUÉ­BEC | Les Qué­bé­cois sont prêts à payer un peu plus cher pour ab­sor­ber le coût de ré­cu­pé­ra­tion des conte­nants de jus et autres bois­sons qui se­ront consi­gnés, se­lon le mi­nistre Be­noit Cha­rette.

La consigne élar­gie an­non­cée par le gou­ver­ne­ment Le­gault en­traî­ne­ra une hausse du prix des bois­sons en rai­son d’éco­frais qui se­ront ap­pli­qués sur les pro­duits, a ré­vé­lé Le Jour­nal.

« Tous les vox pop qui ont été faits à tra­vers les grands mé­dias ces der­niers jours [...] laissent en­tendre que la po­pu­la­tion, elle est prête pour cette trans­for­ma­tion-là », a plai­dé hier le mi­nistre de l’En­vi­ron­ne­ment sur les ondes de LCN.

En plus de la consigne de 25 cents sur les bou­teilles de vin et de 10 cents sur chaque bou­teille d’eau ou pinte de lait, des « frais de re­cy­clage » pour­ront éga­le­ment être im­po­sés par l’in­dus­trie, char­gée de fi­nan­cer et gé­rer le nou­veau sys­tème.

Be­noit Cha­rette rap­pelle que le mon­tant de la consigne se­ra rem­bour­sé en­tiè­re­ment aux ci­toyens qui ap­por­te­ront leurs conte­nants aux centres de dé­pôt.

« Et c’est très juste, il y a cer­taines en­tre­prises qui vont peut-être ajou­ter un cent ou deux aux conte­nants, donc on parle tout de même de sommes mi­nimes pour pou­voir as­su­rer les trans­for­ma­tions qui sont né­ces­saires », a ren­ché­ri le mi­nistre ca­quiste.

« TEM­PO­RAIRE », DIT LE­GAULT

Son chef, Fran­çois Le­gault, n’aime pas qu’on uti­lise le terme « éco­frais » pour par­ler des coûts de re­cy­clage qui se­ront re­fi­lés aux contri­buables par l’in­dus­trie.

Dans sa lec­ture du nou­veau sys­tème de consigne élar­gie, plus il y au­ra de conte­nants consi­gnés re­tour­nés et re­cy­clés, moins les coûts de trans­port et ma­nu­ten­tion se­ront éle­vés pour les en­tre­prises. Les frais de re­cy­clage se­ront donc « tem­po­raires », a as­su­ré hier le pre­mier mi­nistre à l’As­sem­blée na­tio­nale.

« CAM­PAGNE DE PEUR »

Le dé­pu­té pé­quiste Sylvain Gau­dreault est d’avis que la po­pu­la­tion est ou­verte à contri­buer da­van­tage pour l’en­vi­ron­ne­ment. L’élu de Jon­quière voit d’un bon oeil l’ap­pli­ca­tion d’éco­frais sur les pro­duits consi­gnés. « Je pense que c’est vers ça qu’on doit al­ler », a-t-il dit.

Se­lon la so­li­daire Ru­ba Gha­zal, cette me­nace des en­tre­prises de haus­ser le prix des pro­duits qui se­ront consi­gnés s’ap­pa­rente à une « cam­pagne de peur » pour faire flé­chir le gou­ver­ne­ment.

La dé­pu­tée de Mercier sou­ligne que l’in­dus­trie a chau­de­ment lut­té contre l’élar­gis­se­ment de la consigne, et per­du son pa­ri.

CAP­TURE D’ÉCRAN, TVA NOU­VELLES

En confé­rence de presse au centre de tri de La­chine à Mon­tréal, hier, le mi­nistre de l’En­vi­ron­ne­ment, Be­noit Cha­rette, a an­non­cé une mo­der­ni­sa­tion du sys­tème de col­lecte sé­lec­tive.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.