Un contrat toxique au CHU de Qué­bec

Un ap­pel d’offres à pro­pos d’un ré­seau sans fil de 2 mil­lions $ est sus­pen­du pour la deuxième fois

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - NI­CO­LAS LA­CHANCE

QUÉ­BEC | Une nou­velle en­quête de la po­lice des contrats freine le dé­ploie­ment d’un ré­seau sans fil d’une va­leur de 2 mil­lions $ dans le mé­ga­chan­tier du Centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire de Qué­bec, pré­sen­te­ment en construc­tion.

L’ap­pel d’offres pour ac­qué­rir des équi­pe­ments de ré­seau sans fil pour le nou­veau Centre hos­pi­ta­lier de l’En­fant-Jé­sus est sur la glace de­puis plus d’un mois.

Il est sus­pen­du en rai­son d’une plainte à l’Au­to­ri­té des mar­chés pu­blics (AMP). Il s’agit d’une deuxième vé­ri­fi­ca­tion de la po­lice des contrats dans le cadre du même pro­jet tech­no­lo­gique.

En juin 2019, l’AMP avait re­çu un ren­sei­gne­ment qui a me­né à une pre­mière en­quête. Le com­mis­saire de l’époque, Me De­nis Gal­lant, avait conclu que le CHU de­vait an­nu­ler cet ap­pel d’offres parce qu’il ci­blait un seul ma­nu­fac­tu­rier pour l’ac­qui­si­tion d’équi­pe­ments de ré­seau sans fil.

L’ap­pel d’offres pu­blié spé­ci­fiait ex­pres­sé­ment que le CHU de Qué­bec dé­si­rait ac­qué­rir des équi­pe­ments de marque Cis­co.

AUTRE AP­PEL D’OFFRES

L’Au­to­ri­té avait fait va­loir que la Loi sur les contrats des or­ga­nismes pu­blics exige la pos­si­bi­li­té, pour les concur­rents qua­li­fiés, de par­ti­ci­per aux ap­pels d’offres des or­ga­nismes pu­blics.

L’ap­pel d’offres pour ce contrat éva­lué par le CHU entre 1 et 2 M$ a été an­nu­lé.

Le CHU avait pro­mis de re­faire ses de­voirs et de se confor­mer à cette dé­ci­sion.

En dé­cembre der­nier, un nou­vel ap­pel d’offres pour ce ré­seau sans fil a été pu­blié sur le site in­ter­net SEAO. Mais une plainte a été ef­fec­tuée par l’une des en­tre­prises dé­si­rant sou­mis­sion­ner afin de dé­cro­cher le contrat. Il a été im­pos­sible de connaître la rai­son de la plainte.

Le si­gna­le­ment a d’abord été ef­fec­tué di­rec­te­ment au CHU. In­sa­tis­fait de la ré­ponse, le sou­mis­sion­naire s’est tour­né vers l’AMP, qui prend d’ailleurs la plainte très au sé­rieux.

L’or­ga­ni­sa­tion a fait deux « de­mandes d’ob­ser­va­tion » au CHU, qui se doit de four­nir une ré­ponse ain­si que les pièces jus­ti­fi­ca­tives au­jourd’hui.

Ain­si, l’échéan­cier pour l’ins­tal­la­tion d’un ré­seau sans fil a to­ta­le­ment dé­vié de sa tra­jec­toire. Les com­mandes ini­tiales pour ob­te­nir l’équi­pe­ment de­vaient avoir lieu à par­tir du 18 juin 2019. Sept mois plus tard, le pro­jet est tou­jours sus­pen­du.

« PAS UNE BONNE NOU­VELLE »

« Oui, c’est sus­pen­du, mais il est en éva­lua­tion par rap­port à la plainte, ad­met la porte-pa­role du centre hos­pi­ta­lier, Ge­ne­viève Du­puis. Tout ça, ce n’est pas une bonne nou­velle ». Elle as­sure tou­te­fois que le CHU n’a tou­jours pas at­teint le « che­min cri­tique » dans ce dos­sier.

Elle in­dique que l’éta­blis­se­ment a ré­pon­du aux exi­gences et a fait ses de­voirs.

En 2017, le CHU de Qué­bec avait contour­né les règles gou­ver­ne­men­tales pour faire af­faire avec une firme amé­ri­caine pour un contrat de nu­mé­ri­sa­tion de ses dos­siers. L’hô­pi­tal fait d’ailleurs l’ob­jet d’une pour­suite de la part d’un autre four­nis­seur dans ce dos­sier.

PHO­TO STE­VENS LE­BLANC

Le mé­ga­chan­tier hos­pi­ta­lier du CHU de Qué­bec-Uni­ver­si­té La­val, qui est es­ti­mé à 1,97 mil­liards $, doit être com­plè­te­ment ter­mi­né d’ici la fin de 2025.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.