La bulle bour­sière au­tour de Tes­la et d’Elon Musk « Apple, c’est tel­le­ment l’an­née der­nière… Les mil­lé­niaux se tournent vers Tes­la. »

Le Journal de Montreal - - ARGENT - Da­niel Ger­main da­niel.ger­main @que­be­cor­me­dia.com

cCe titre ac­cro­cheur aper­çu sur la chaîne de té­lé fi­nan­cière amé­ri­caine CNBC ré­sume bien l’en­goue­ment que sus­cite ac­tuel­le­ment chez les jeunes in­ves­tis­seurs le titre de l’en­tre­prise d’Elon Musk.

Ça res­semble à cette frénésie dont a fait l’ob­jet le Bit­coin il y a deux ou trois ans, ou en­core au buzz en­tou­rant les so­cié­tés du can­na­bis, plus ré­cem­ment. Ça a mal tour­né.

UN TITRE QUI EX­PLOSE

De­puis juin, l’ac­tion de Tes­la a bon­di de… 400 %. En deux séances la se­maine der­nière, son prix a lit­té­ra­le­ment ex­plo­sé, pas­sant de 650 $ US à près de 890 $ US (à la clô­ture), avant de plon­ger de 17 % le len­de­main. Il re­monte de­puis.

Les in­ves­tis­seurs at­tri­buent à Tes­la une va­leur de quelque 140 mil­liards de dol­lars (US), soit plus que Fiat Ch­rys­ler (26 mil­liards), Ford (32 mil­liards) et GM (49 mil­liards) réunies.

EST-CE UNE BULLE ?

À l’image de son fon­da­teur, Tes­la est une en­tre­prise au­da­cieuse et ins­pi­rante. Du point de vue tech­no­lo­gique, elle ré­vo­lu­tionne lit­té­ra­le­ment l’in­dus­trie. On l’en re­mer­cie.

Est-ce que ce­la jus­ti­fie pour au­tant sa va­leur bour­sière ? La so­cié­té d’Elon Musk n’a ja­mais ter­mi­né une seule an­née fi­nan­cière au­tre­ment que dans le rouge. Mal­gré des amé­lio­ra­tions ob­ser­vées ré­cem­ment dans ses usines, l’en­tre­prise reste aux prises avec des pro­blèmes de pro­duc­tion chro­niques.

TES­LA COM­PA­RÉE À APPLE

En 2019, pour chaque vé­hi­cule ven­du par Tes­la, GM en a ven­du… 21. C’est vrai, l’en­tre­prise se po­si­tionne dans le cré­neau de luxe.

Cer­tains ne manquent pas de la com­pa­rer avec Apple, dont les iP­hone et les Mac, plus chers, ne re­pré­sentent qu’une frac­tion des ventes mon­diales des ap­pa­reils An­droid ou des or­di­na­teurs fonc­tion­nant sous Win­dows. Dans les mar­chés dé­ve­lop­pés, ils n’en res­tent pas moins des pro­duits de masse sur les­quels Apple gé­nère près de 40 % de pro­fits.

LES OBS­TACLES SUR LA ROUTE DE TES­LA

Pour ache­ter des ac­tions de Tes­la au prix ac­tuel, il faut rai­son­na­ble­ment croire en la ca­pa­ci­té de l’en­tre­prise à vendre beau­coup plus de voi­tures, sur les­quelles elle de­vra dé­ga­ger de bonnes marges, et ce, dans un ave­nir as­sez proche.

Ce n’est pas évident. Conce­voir, construire et vendre des au­tos, c’est lourd et com­plexe.

Il fau­dra aus­si que le mar­ché évo­lue en sa fa­veur. La voi­ture élec­trique sus­cite beau­coup d’es­poir, mais elle ne ré­sou­dra pas les pro­blèmes de trans­port. Elle ne dé­con­ges­tion­ne­ra pas les ponts et ne gé­né­re­ra pas né­ces­sai­re­ment moins de gaz à ef­fet de serre.

À sup­po­ser que la voi­ture élec­trique do­mine un jour les routes, ce ne se­ra pas de­main la veille. Les prix de­vront bais­ser. Des in­fra­struc­tures pour ac­com­mo­der ce parc au­to­mo­bile de­vront être construite­s. Du­rant tout ce temps, Tes­la de­vra main­te­nir son avance tech­no­lo­gique dans un mar­ché très com­pé­ti­tif.

Voi­là un peu les obs­tacles que Tes­la de­vra sur­mon­ter pour que sa va­leur bour­sière soit jus­ti­fiée.

Bonne chance !

PHO­TO D’AR­CHIVES

Le titre de l’en­tre­prise di­ri­gée par Elon Musk a en­core grim­pé de 3,10 $ US (0,40 %), hier. La for­tune de Musk est pas­sée de 20 mil­liards $ US à plus de 42 mil­liards $ US entre no­vembre 2019 et le 4 fé­vrier der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.