Et de 30 pour Price !

Le Journal de Montreal - - SPORTS - Gilles Mof­fet @gil­les­mof­fet gilles.mof­fet @que­be­cor­me­dia.com

Et de 30 pour Ca­rey Price ! Non, on ne parle pas de 30 vic­toires, mais de 30 matchs de qua­li­té, soit des matchs avec un taux d’ef­fi­ca­ci­té de 0,900 ou plus, ou des matchs dans les­quels un gar­dien donne une chance à son équipe de ga­gner.

Mine de rien, il s’agit d’un som­met dans la LNH, un som­met que Price par­tage avec Con­nor Hel­le­buyck, des Jets de Win­ni­peg. On parle ici des deux hommes les plus oc­cu­pés dans la LNH.

Dans un monde idéal, chaque bonne per­for­mance de­vrait si­gni­fier une vic­toire, mais hé­las, ce n’est pas le cas pour la ma­jo­ri­té des gar­diens, sur­tout ceux évo­luant dans les équipes or­di­naires, comme Price (19-7-4) et Hel­le­buyck (23-3-4).

Price a une fiche de 19-7-4 dans ses matchs 0,900 ou plus et Hel­le­buyck, 23-3-4. En com­pa­rai­son, Va­si­levs­kiy pré­sente un dos­sier de 24-2-1 avec ce type de per­for­mance avec le puis­sant Light­ning de Tam­pa Bay, donc plus de vic­toires que Price et Hel­le­buyck, même s’il n’a joué que dans 41 matchs com­pa­ra­ti­ve­ment à 47 pour Price et 46 pour Hel­le­buyck.

Va­si­levs­kiy est donc presque as­su­ré d’une vic­toire chaque fois qu’il joue bien, soit 88,8 % du temps, ce qui s’agence bien avec son nu­mé­ro 88. Dans le cas de Price on tombe à 63,3 % et Hel­le­buyck, 76,6 % pour le ra­tio de vic­toires par match de qua­li­té.

In­ver­se­ment, Va­si­levs­kiy a une fiche de 5-7-2 lors­qu’il joue sous la barre des 0,900, com­pa­ra­ti­ve­ment à 5-12-0 pour Price et 2-13-1 pour Hel­le­buyck. Sans rien en­le­ver à Va­si­levs­kiy, qui est en feu, on peut dire : bé­ni soit le gar­dien qui joue pour le Light­ning.

Dans la dé­faite de 3-2 contre les Coyotes de l’Ari­zo­na, on peut re­pro­cher deux buts à Price, le pre­mier et le troi­sième, mais sa marge d’er­reur est plu­tôt mince, com­pa­ra­ti­ve­ment à Va­si­levs­kiy.

Mine de rien, Price a ga­gné trois rangs cette se­maine pour ac­cé­der au 4e éche­lon, son meilleur clas­se­ment de la sai­son. Va­si­levs­kiy a re­cu­lé au 5e rang.

Les deux gar­diens ont pré­sen­té le même taux d’ef­fi­ca­ci­té de 0,936 dans la se­maine, mais Price a re­çu une ving­taine de tirs de plus.

QUELLE SÉ­QUENCE !

Don­nons à Cé­sar ce qui ap­par­tient à Cé­sar, Va­si­levs­kiy a beau jouer pour une équipe ta­len­tueuse et en confiance, il n’a pas su­bi la dé­faite en temps ré­gle­men­taire de­puis le 16 dé­cembre. Sa fiche de­puis est de 16-0-2, 0,931, 2,03.

L’éton­nant El­vis Merz­li­kins a tou­te­fois mieux per­for­mé de­puis cette date mal­gré trois dé­faites avec un dos­sier de 123-2, 0,950, 1,57. Le gar­dien des Blue Ja­ckets de Co­lum­bus a ga­gné six rangs cette se­maine dans notre clas­se­ment et il se re­trouve au 6e rang de notre bul­le­tin heb­do­ma­daire. Sa fiche dans la der­nière se­maine, 2-1-1, 0,960 et 1,67.

GRU­BAUER TIENT BON

L’Ava­lanche du Co­lo­ra­do est une équipe à sur­veiller. Plu­sieurs doutent de Phi­lipp Gru­bauer comme nu­mé­ro un, et on se de­mande si le di­rec­teur gé­né­ral, Joe Sa­kic, ira cher­cher un gar­dien, mais Gru­bauer tient à son job.

Il n’a ac­cor­dé que trois buts en trois matchs avec des vic­toires sur les Sabres, les Sé­na­teurs et les Blue Ja­ckets dans la der­nière se­maine.

LES SE­CONDS AU BOU­LOT

Dans le contexte de la course aux sé­ries éli­mi­na­toires, cer­tains auxi­liaires ont fait le tra­vail ré­cem­ment, dont Juuse Sa­ros (Na­sh­ville), Ant­ti Raan­ta (Ari­zo­na), Car­ter Hart (Phi­la­del­phie), Jack Cam­pell (To­ron­to) et Ja­ro­slav Ha­lak (Bos­ton).

Ce tra­vail est tel­le­ment im­por­tant. Par­lez-en à Marc Ber­ge­vin, qui doit re­gret­ter amè­re­ment l’em­bauche de Keith Kin­kaid.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.