POUR­QUOI AC­CEP­TER D’ÊTRE MÈRE POR­TEUSE ?

Le Journal de Montreal - - OPINIONS - – MAXIME RE­NAUD, MÈRE POR­TEUSE

C’est tel­le­ment un beau geste. Ayant connu les pro­blèmes de fer­ti­li­té et les fausses couches, je connais la dé­tresse que les pa­rents peuvent vivre lors­qu’ils ne sont pas ca­pables d’avoir leur en­fant. Donc, au mo­ment de l’ac­cou­che­ment, ce que je vi­sua­lise, c’est l’ac­com­plis­se­ment de leur rêve et j’ai pu par­ti­ci­per à ça. Pour moi, c’est juste un “wow”. Il n’y a rien de né­ga­tif. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.