Chaos sur les rails

La mo­bi­li­sa­tion au­toch­tone contre le ga­zo­duc Coas­tal GasLink a at­teint un som­met, hier, avec la sus­pen­sion de toutes les liai­sons de VIA Rail. Re­tour sur cette crise qui per­turbe le trans­port fer­ro­viaire de­puis neuf jours.

Le Journal de Montreal - - LA UNE - ÉMI­LIE BERGERON ET CÉ­DÉ­RICK CA­RON,

Le noeud de l’af­faire

L’élé­ment dé­clen­cheur qui a sou­le­vé l’ire de groupes au­toch­tones est le pro­jet de ga­zo­duc Coas­tal GasLink, en Co­lom­bie-Bri­tan­nique.

Éva­lué à 6,6 mil­liards $, il doit per­mettre de trans­por­ter 700 000 litres de gaz na­tu­rel par jour. Les 670 km du ga­zo­duc en construc­tion tra­versent tou­te­fois le ter­ri­toire an­ces­tral de la Pre­mière Na­tion de Wet’su­wet’en, ce à quoi plu­sieurs chefs hé­ré­di­taires s’op­posent.

Une mo­bi­li­sa­tion de so­li­da­ri­té s’est de­puis éten­due en plu­sieurs foyers de pro­tes­ta­tion d’est en ouest du Ca­na­da.

Re­la­tions dé­li­cates

Les re­la­tions entre Au­toch­tones et forces de l’ordre sont dé­li­cates étant don­né qu’elles ont don­né lieu à des es­ca­lades de ten­sions dans l’his­toire du Ca­na­da.

La crise d’Oka, au dé­but des an­nées 1990, est l’exemple par ex­cel­lence. Pour le spé­cia­liste des droits des au­toch­tones Mar­tin Pa­pillon, il est tou­te­fois trop tôt pour craindre que ce scé­na­rio se ré­pète.

« Ça ne dé­gé­né­re­ra pas si les po­li­ti­ciens et les forces de l’ordre traitent les com­mu­nau­tés [au­toch­tones] avec le res­pect qu’elles mé­ritent », ana­lyse le pro­fes­seur à l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal.

Pas dans ma cour… po­li­tique

Plu­sieurs ma­ni­fes­tants ont été ar­rê­tés par les forces de l’ordre parce que des in­jonc­tions somment qui­conque de ces­ser de per­tur­ber la construc­tion du ga­zo­duc.

D’autres corps po­li­ciers to­lèrent tou­te­fois les ma­ni­fes­tants sur la base du droit de ma­ni­fes­ter et par sou­ci de ne pas at­ti­ser des ten­sions avec les Pre­mières Na­tions.

Le fé­dé­ral sou­haite ren­con­trer des pro­tes­ta­taires, mais a d’abord ren­voyé la balle dans le camp du gou­ver­ne­ment de la Co­lom­bie-Bri­tan­nique. Les deux ordres de gou­ver­ne­ment veulent dé­sor­mais s’as­seoir à la table de né­go­cia­tions.

Les Ca­na­diens di­vi­sés

Près de la moi­tié des Ca­na­diens (48 %) s’op­pose à la mo­bi­li­sa­tion au­toch­tone contre le ga­zo­duc Coas­tal Gaz­Link, tan­dis que 39 % disent se ran­ger der­rière les ma­ni­fes­tants so­li­daires des Wet’su­wet’en. Ces ap­puis aux pro­tes­ta­taires viennent sur­tout du Québec et de la Co­lom­bie-Bri­tan­nique, se­lon les ré­sul­tats d’un son­dage de l’Institut An­gus Reid pu­blié hier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.