Le Ca­na­dien en panne sèche

Le Journal de Montreal - - SPORTS - JO­NA­THAN BER­NIER

PITTS­BURGH | Il a beau avoir te­nu le coup du mieux qu’il le pou­vait, n’em­pêche que len­te­ment mais sû­re­ment, le Ca­na­dien s’éloigne d’une qua­li­fi­ca­tion pour les sé­ries éli­mi­na­toires.

Ce ma­tin, à la veille de son der­nier af­fron­te­ment de la saison contre les Pen­guins de Pitts­burgh, le Tri­co­lore se re­trouve au 12e rang de l’As­so­cia­tion de l’Est, à sept points du der­nier rang donnant ac­cès au grand bal du prin­temps.

« Nous au­rons be­soin de ga­gner pour re­ve­nir dans la course. Nous ai­me­rions nous battre jus­qu’à la fin. Shea (We­ber) de­vrait re­ve­nir pour les der­niers matchs de la saison et il mé­ri­te­rait que nous res­tions dans la course. Nous de­vons ça à notre ca­pi­taine », a dé­cla­ré Bren­dan Gal­la­gher, au terme du re­vers de mer­cre­di soir à Bos­ton.

L’in­ten­tion est noble. Tou­te­fois, sans son meilleur dé­fen­seur, cette équipe dé­jà fai­ble­ment nan­tie à la ligne bleue ac­cen­tue ses chances de faire pa­tate.

Sur­tout si elle ne par­vient pas à sti­mu­ler son at­taque mas­sive. De­puis le 1er jan­vier, le Ca­na­dien a ins­crit seule­ment cinq buts en 56 oc­ca­sions avec l’avan­tage d’un homme. Son pour­cen­tage de conver­sion de 8,9 % lui confère le 30e et avant-der­nier rang du cir­cuit.

À PART SU­ZU­KI...

Que s’est-il pas­sé pour que la stra­té­gie de Kirk Mul­ler tombe à plat d’un coup sec ? Pour­tant, jus­qu’au Nou­vel An, la troupe de Claude Ju­lien fai­sait payer ses ad­ver­saires fau­tifs pra­ti­que­ment une fois sur quatre (25 en 106, 23,6 %). Son at­taque mas­sive oc­cu­pait le 8e éche­lon de la LNH.

La si­tua­tion est d’au­tant plus in­quié­tante qu’au cours de la pé­riode de sé­che­resse, la contri­bu­tion est pra­ti­que­ment ve­nue ex­clu­si­ve­ment de Nick Su­zu­ki. La re­crue a ins­crit trois des cinq buts, les autres étant l’oeuvre d’Ilya Ko­val­chuk et de Bren­dan Gal­la­gher.

Lors des 40 pre­miers matchs de la campagne, 11 joueurs avaient tou­ché la cible avec l’avan­tage d’un homme, To­mas Ta­tar étant le me­neur avec sept buts.

« Nous de­vons améliorer ra­pi­de­ment cette fa­cette de notre jeu. Nous n’ob­te­nons pas de deuxième chance. Nous de­ve­nons trop pré­vi­sibles. Il faut re­voir notre exé­cu­tion en su­pé­rio­ri­té nu­mé­rique », a lais­sé tom­ber Gal­la­gher comme piste de so­lu­tion.

De­puis le dé­but de 2020, le Ca­na­dien a rem­por­té neuf matchs. Dans quatre de ces victoires, il avait ins­crit un but alors qu’un ad­ver­saire se trou­vait au ca­chot.

CINQ AT­TA­QUANTS

Même si l’at­taque mas­sive n’al­lait nulle part au cours des der­nières se­maines, la perte de We­ber et de son puis­sant tir crée un nou­veau pro­blème pour Mul­ler et Ju­lien. D’ailleurs, de­puis quelques matchs, Ju­lien uti­lise à l’oc­ca­sion cinq at­ta­quants au sein de son at­taque mas­sive.

On l’a vu une pre­mière fois lors de la su­pé­rio­ri­té nu­mé­rique de deux hommes dé­ployée contre les Coyotes. Une ex­pé­rience ré­pé­tée, mer­cre­di soir, à Bos­ton. En­core une fois, sans grand suc­cès.

« On doit être plus af­fa­més et ga­gner nos ba­tailles », a in­di­qué Phil­lip Da­nault.

Peu im­porte qui se­ra envoyé sur la glace, si l’achar­ne­ment n’y est pas, im­pos­sible de faire des mi­racles.

PHO­TO AFP

Les Pen­guins misent sur un trio de joueurs d’élite avec les vé­té­rans Kris­to­pher Le­tang, Sid­ney Cros­by et Ev­ge­ni Mal­kin.

PHO­TO MAR­TIN CHE­VA­LIER

Nick Su­zu­ki est le joueur du Ca­na­dien le plus pro­li­fique en avan­tage nu­mé­rique de­puis le 1er jan­vier avec trois buts.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.