Le Journal de Montreal

Pas ques­tion pour lui d’être sur le chô­mage

- MICHAËL NGUYEN Unemployment · Employment · Society · Montreal

Même s’il a per­du 100 000 $ de contrats dans les der­niers jours, un trai­teur mont­réa­lais ne veut rien sa­voir de l’as­su­rance-em­ploi et ten­te­ra de re­lan­cer son en­tre­prise, même si « les temps ne sont pas joyeux ».

« Pas de chô­mage, c’est non né­go­ciable. Je pré­fère mou­rir au bout de mon éner­gie plu­tôt que d’ab­di­quer », lance Ran­dy Her­nan­dez, pro­prié­taire avec sa conjointe de R-and-Y Chef Trai­teur, dans l’est de Mon­tréal.

Tout comme de nom­breux com­merces du mi­lieu de la res­tau­ra­tion, M. Her­nan­dez a vé­cu un tsu­na­mi dans la der­nière se­maine.

Avec toutes les me­sures prises pour li­mi­ter la pro­pa­ga­tion de la COVID-19, dont celles de confi­ne­ment et l’an­nu­la­tion de ga­las et spec­tacles, sa clien­tèle s’est ef­fon­drée. Il a aus­si vé­cu des pro­blèmes d’ap­pro­vi­sion­ne­ment, avec une par­tie de la po­pu­la­tion qui s’est ruée dans les épi­ce­ries pour faire des pro­vi­sions.

PAS NOTRE FAUTE

« Tous les contrats sont tom­bés, un à un, ex­plique-t-il. C’est un sen­ti­ment amer de se dire qu’on est à zé­ro, pas parce qu’on a mer­dé, mais en rai­son de mère Na­ture. »

Mal­gré tout, M. Her­nan­dez re­fuse de lais­ser tom­ber la ser­viette. Car si « les temps sont durs » et que la si­tua­tion « n’est pas joyeuse », il veut au­tant que pos­sible sou­te­nir l’éco­no­mie, à son échelle.

« Il faut trou­ver des so­lu­tions, il faut qu’on se re­trousse les manches, qu’on se batte », dit-il.

Ain­si, il compte rou­vrir son com­merce la se­maine pro­chaine, avec un seul em­ployé. Au moins, dit-il, ce­la lui per­met­tra de conti­nuer à tra­vailler, lui qui n’a ja­mais été au chô­mage de sa vie.

« On ver­ra jus­qu’à quand ça mar­che­ra, ad­vienne que pour­ra, conclut-il. Il faut pen­ser au fu­tur, parce qu’il y au­ra un de­main, même si on ne sait pas quand ce se­ra. »

 ??  ?? RAN­DY HER­NAN­DEZ
Trai­teur
RAN­DY HER­NAN­DEZ Trai­teur

Newspapers in French

Newspapers from Canada