Le Journal de Montreal

Ça peut aus­si mal tour­ner pour les jeunes

50 % des cas au Qué­bec ont moins de 70 ans La moi­tié des pa­tients qué­bé­cois at­teints de la COVID-19 sont âgés de moins de 70 ans et ne sont pas exempts de graves com­pli­ca­tions, pré­vient un in­fec­tio­logue.

- CA­THE­RINE BOU­CHARD Health · Medicine · Singapore Ministry of Health · Christine Elliott

De­puis plu­sieurs jours, les aî­nés sont poin­tés du doigt, tan­dis qu’ils sont nom­breux à faire fi des aver­tis­se­ments du gou­ver­ne­ment de res­ter à la mai­son.

Or, la po­pu­la­tion plus jeune ne de­meure pas in­vin­cible, rap­pelle le Dr Guy Boi­vin, in­fec­tio­logue au centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire (CHU) de Qué­bec.

« Les in­fec­tions peuvent sur­ve­nir à tout âge. C’est cer­tain que les com­pli­ca­tions et les dé­cès, c’est re­lié à l’âge qui avance.

Les jeunes peuvent aus­si être sé­vè­re­ment tou­chés. Ce n’est pas la norme, mais ça ar­rive et c’est sou­vent en lien avec une ma­la­die sous-ja­cente », ex­plique le Dr Boi­vin.

Le sys­tème im­mu­ni­taire – peu im­porte l’âge du pa­tient tou­ché – n’est pas pré­pa­ré pour se dé­fendre contre la COVID-19, contrai­re­ment à l’in­fluen­za. Les pa­tients partent tous du même point de dé­part, se­lon l’in­fec­tio­logue.

« Nous sommes tous naïfs au vi­rus, notre sys­tème im­mu­ni­taire ne l’a ja­mais vu », pour­suit-il.

En confé­rence de presse, hier, le di­rec­teur na­tio­nal de la San­té pu­blique, Ho­ra­cio Ar­ru­da, y est al­lé du même son de cloche.

« Même si on a 45 ans, et qu’on est en pleine forme, qu’on est un cou­reur, si on peut évi­ter de l’at­tra­per, c’est mieux, parce que qui te dit que ce n’est pas lui qui va faire la com­pli­ca­tion ? », a-t-il avan­cé.

Se­lon des don­nées ré­centes, aux ÉtatsU­nis, 40 % des cas graves de la COVID-19 sont des pa­tients âgés de 20 à 54 ans. Un cas sur deux de ré­ani­ma­tion est un pa­tient

de moins de 65 ans.

DANS LA TREN­TAINE

La mi­nistre de la San­té en Ontario, Christine El­liott, a éga­le­ment in­di­qué que plu­sieurs pa­tients dans la tren­taine en pro­ve­nance de par­tout dans le monde sont pré­sen­te­ment sous as­sis­tance res­pi­ra­toire.

Dans la crise, le Dr Boi­vin ap­pelle éga­le­ment à l’im­pli­ca­tion des jeunes pour apla­nir la courbe.

« Ils ont une res­pon­sa­bi­li­té so­ciale. Le scé­na­rio le plus re­dou­té est que les jeunes vont avoir l’in­fec­tion, mais sans ou avec très peu de symp­tômes. Ils se­ront en contact avec des per­sonnes âgées et l’in­fec­tion peut de­ve­nir lé­tale pour eux. »

 ??  ?? Dr GUY BOI­VIN
In­fec­tio­logue
Dr GUY BOI­VIN In­fec­tio­logue

Newspapers in French

Newspapers from Canada