Le Journal de Montreal

Le port de Mon­tréal ra­len­ti par le vi­rus

Des dé­bar­deurs ont des craintes pour leur san­té

- PHI­LIPPE ORFALI Jour­nal Montreal · Canada · Marc Garneau · Transport Canada

Le port de Mon­tréal a été pa­ra­ly­sé par­tiel­le­ment, hier, parce que des dé­bar­deurs jugent que leur san­té et leur sé­cu­ri­té sont mises en dan­ger par leur em­ployeur en pleine pan­dé­mie de la COVID-19.

Les ou­vriers por­tuaires ont exer­cé un droit de re­fus de tra­vail, comme le per­met le Code ca­na­dien du tra­vail, dans deux des quatre ter­mi­naux de conte­neurs du port, dans l’est de la ville. La COVID-19 est di­rec­te­ment mise en cause.

« Le ter­mi­nal Cast a dû ces­ser ses opé­ra­tions, et Mai­son­neuve a fonc­tion­né au ra­len­ti pour une par­tie de la jour­née », a confir­mé au la di­rec­trice des com­mu­ni­ca­tions du Port de Mon­tréal, Mé­la­nie Na­deau. La si­tua­tion était ré­ta­blie en fin de jour­née.

Ces ter­mi­naux as­surent cha­cun la ma­nu­ten­tion de 400 à 700 conte­neurs quo­ti­dien­ne­ment, en temps nor­mal. « Quelques cen­taines » de conte­neurs au­raient donc été af­fec­tés par l’ar­rêt de tra­vail.

Le port de Mon­tréal est le deuxième plus im­por­tant port au Ca­na­da et le prin­ci­pal au Qué­bec. Il traite toutes sortes de mar­chan­dises, dont des mé­di­ca­ments es­sen­tiels.

Les dé­bar­deurs sou­tiennent que les membres de l’As­so­cia­tion des em­ployeurs ma­ri­times ne res­pectent pas les di­rec­tives énon­cées par les au­to­ri­tés de san­té pu­blique ca­na­dienne et qué­bé­coise, no­tam­ment en ce qui a trait à la dis­tance à res­pec­ter entre les em­ployés.

On s’in­quiète aus­si de l’ab­sence d’ins­tal­la­tions pour se la­ver les mains. Le va-et­vient constant de per­sonnes et de vé­hi­cules est éga­le­ment mis en cause, dans le contexte de la pan­dé­mie.

Mme Na­deau af­firme que le port a mis en place des me­sures « pour gé­rer le mieux pos­sible la conges­tion liée aux ca­mions ».

La cir­cu­la­tion était ap­pa­rem­ment re­de­ve­nue plus fluide, hier.

TRA­VAILLEURS INSATISFAI­TS

Mal­gré tout, les me­sures sa­ni­taires ad­di­tion­nelles pro­po­sées n’ont pas com­plè­te­ment sa­tis­fait les tra­vailleurs.

Bien qu’ils soient ren­trés dans le rang en fin de jour­née, hier, ils veulent que des me­sures sa­ni­taires plus im­por­tantes soient mises en place.

Une porte-pa­role du mi­nistre des Trans­ports du Ca­na­da Marc Gar­neau s’est dite « au fait de la si­tua­tion » au port de Mon­tréal. « Le mi­nistre du Tra­vail et Trans­ports Ca­na­da ont dé­ployé des équipes di­rec­te­ment avec le syn­di­cat et l’em­ployeur », a sou­te­nu Amy But­cher.

 ?? PHO­TO AGENCE QMI, JOËL LEMAY ?? Si cer­tains ou­vriers por­tuaires sont ren­trés dans le rang en fin de jour­née, hier, d’autres veulent que des me­sures sa­ni­taires plus im­por­tantes soient mises en place.
PHO­TO AGENCE QMI, JOËL LEMAY Si cer­tains ou­vriers por­tuaires sont ren­trés dans le rang en fin de jour­née, hier, d’autres veulent que des me­sures sa­ni­taires plus im­por­tantes soient mises en place.

Newspapers in French

Newspapers from Canada