Le Journal de Montreal

Les pi­rates in­for­ma­tiques ciblent plus d’hô­pi­taux

Qué­bec en alerte face aux nom­breuses ten­ta­tives d’in­tru­sions en pleine pan­dé­mie

- NI­CO­LAS LACHANCE Health · United Kingdom Ministry of Defence · Ministry of Defence · Russia · Ministry of Healthcare of the Russian Federation

Le gou­ver­ne­ment du Qué­bec est en alerte, alors que les at­taques in­for­ma­tiques ex­plosent par­tout dans le monde de­puis le dé­but de la pan­dé­mie de COVID-19. Et les pi­rates ciblent prin­ci­pa­le­ment les ré­seaux de la san­té.

« Le Centre gou­ver­ne­men­tal de cy­ber­dé­fense est en alerte », a confir­mé le porte-pa­role du Conseil du tré­sor Jean Au­clair.

« Si une me­nace po­ten­tielle est dé­cou­verte, le ré­seau d’alerte gou­ver­ne­men­tal se­ra mis à contri­bu­tion afin de bien co­or­don­ner les ac­tions », a-t-il ex­pli­qué.

Mul­ti­pli­ca­tion du té­lé­tra­vail, consul­ta­tions mé­di­cales en ligne, ma­té­riel in­for­ma­tique in­adé­quat, fonc­tion­naires in­sou­ciants : nos gou­ver­ne­ments sont des cibles de choix, si­gnalent des ex­perts en sé­cu­ri­té in­for­ma­tique, comme le co­fon­da­teur du

Hack­fest Pa­trick Ma­thieu.

Se­lon nos in­for­ma­tions, des pays comme la Rus­sie ain­si que des groupes cri­mi­nels or­ga­ni­sés es­saie­raient de ti­rer pro­fit de la pan­dé­mie de COVID-19 en lan­çant des at­taques in­for­ma­tiques. Ils veulent ain­si dé­sta­bi­li­ser les plans d’ur­gence sa­ni­taire.

MI­NIS­TÈRE À RISQUE

En pleine pan­dé­mie, les sys­tèmes de san­té nord-amé­ri­cains sont d’ailleurs ru­de­ment mis à l’épreuve, a ap­pris notre Bu­reau d’en­quête. D’ailleurs, plu­sieurs pays ont goû­té à la mé­de­cine de ces « ha­ckers » de­puis le dé­but de la pan­dé­mie de co­ro­na­vi­rus (voir en­ca­dré).

« S’ils réus­sissent à prendre le contrôle, le vi­rus s’ins­talle et pa­ra­lyse tous les postes de tra­vail. Mais ce n’est pas seu­le­ment le poste des em­ployés de bu­reau, ce sont aus­si les équi­pe­ments mé­di­caux connec­tés », a sou­li­gné M. Ma­thieu.

« Si ces sys­tèmes-là sont in­fec­tés, la dis­po­ni­bi­li­té des ser­vices pour les ci­toyens se­ra af­fec­tée. »

TEN­TA­TIVE D’HAMEÇONNAG­E

L’ex­pert rap­pelle aux em­ployés de l’État d’être pru­dents, prin­ci­pa­le­ment avec les cour­riels et les do­cu­ments qu’ils té­lé­chargent.

Les ten­ta­tives d’hameçonnag­e se mul­ti­plient éga­le­ment sur les té­lé­phones cel­lu­laires de­puis quelques jours.

« Les gens qui tra­vaillent au mi­nis­tère de la San­té et dans les hô­pi­taux doivent faire très at­ten­tion à tout ce qu’ils re­çoivent par cour­riel et aux ob­jets sur les­quels ils cliquent. Un vi­rus, ça s’ins­talle ra­pi­de­ment, ça peut al­ler vite », a-t-il in­sis­té.

Tous ceux qui font du té­lé­tra­vail doivent éga­le­ment être très vi­gi­lants en rai­son des ré­seaux in­ter­net do­mes­tiques.

« C’est moins sé­cu­ri­taire », a no­té l’ex-gé­rant des in­fra­struc­tures TI au mi­nis­tère de la Dé­fense na­tio­nale Steve Wa­te­rhouse.

 ?? PHO­TO D’AR­CHIVES ?? Le co­fon­da­teur du Hack­fest et ex­pert en sé­cu­ri­té in­for­ma­tique Pa­trick Ma­thieu in­dique que les gou­ver­ne­ments qué­bé­cois et ca­na­dien sont à risque de vivre des at­taques in­for­ma­tiques du­rant la pan­dé­mie, vu l’aug­men­ta­tion des ten­ta­tives dans le monde.
PHO­TO D’AR­CHIVES Le co­fon­da­teur du Hack­fest et ex­pert en sé­cu­ri­té in­for­ma­tique Pa­trick Ma­thieu in­dique que les gou­ver­ne­ments qué­bé­cois et ca­na­dien sont à risque de vivre des at­taques in­for­ma­tiques du­rant la pan­dé­mie, vu l’aug­men­ta­tion des ten­ta­tives dans le monde.

Newspapers in French

Newspapers from Canada