Le Journal de Montreal

Ache­ter lo­cal pour com­battre les im­pacts de la pan­dé­mie mon­diale

Le gou­ver­ne­ment Le­gault dé­bloque 2,5 mil­liards $ pour sou­te­nir les en­tre­prises d’ici

- MARC-AN­DRÉ GAGNON Business · François Legault · Ottawa · Pierre Fitzgibbon · Investissement Quebec

En plus d’al­lon­ger 2,5 mil­liards $ en sou­tien aux en­tre­prises éprou­vées, le gou­ver­ne­ment Le­gault in­cite tous les Qué­bé­cois à ache­ter lo­ca­le­ment et en ligne pour contrer les im­pacts de la COVID-19.

« S’il vous plaît, dans les pro­chaines se­maines, les pro­chains mois, c’est plus im­por­tant que ja­mais d’ache­ter des pro­duits qui sont faits au Qué­bec », a sou­li­gné le pre­mier mi­nistre Fran­çois Le­gault.

« C’est im­por­tant d’ache­ter chez nous, au Qué­bec, a-t-il in­sis­té. […] C’est pri­mor­dial, si on veut se don­ner les chances que le maxi­mum de nos en­tre­prises passent au tra­vers [de la crise]. »

De­vant l’am­pleur des consé­quences re­liées à la pan­dé­mie mon­diale, de nom­breuses en­tre­prises qué­bé­coises ont dû fer­mer leurs portes, mettre à pied des em­ployés.

« Le gou­ver­ne­ment va aus­si être là pour ai­der les en­tre­prises », a as­su­ré M. Le­gault.

Qué­bec a ain­si ré­ser­vé une en­ve­loppe de 2,5 mil­liards $ qui per­met­tra entre autres de pal­lier le manque de li­qui­di­tés dont souffrent plu­sieurs en­tre­prises en rai­son de la pan­dé­mie mon­diale de COVID-19.

PRO­GRAMME D’AIDE D’UR­GENCE

L’aide se­ra ac­cor­dée sous forme de ga­ran­tie de prêt ou de prêt. « Il y a pos­si­ble­ment des en­tre­prises qu’on ne pour­ra pas sau­ver, a pré­ve­nu le mi­nistre de l’Éco­no­mie, Pierre Fitz­gib­bon. Mais je pense qu’avec un seuil de 50 000 $, avec des condi­tions de prêt très avan­ta­geuses, on cou­vri­ra beau­coup, beau­coup d’en­tre­prises. »

Les en­tre­prises qui éprouvent un pro­blème d’ap­pro­vi­sion­ne­ment en ma­tières pre­mières, en pro­duits, biens ou ser­vices, pour­ront aus­si bé­né­fi­cier du nou­veau pro­gramme bap­ti­sé PACTE (Pro­gramme d’ac­tion concer­tée tem­po­raire pour les en­tre­prises), gé­ré par In­ves­tis­se­ment Qué­bec.

COUP DE POUCE AUX RE­TRAI­TÉS

Qué­bec em­boî­te­ra aus­si le pas au gou­ver­ne­ment fé­dé­ral, qui a an­non­cé une ré­duc­tion de 25 % du mi­ni­mum de re­trait pour un Fonds en­re­gis­tré de re­ve­nu de re­traite (FERR).

« ON NE POUR­RA PAS SAU­VER TOUTES LES EN­TRE­PRISES » – Fran­çois Le­gault, pre­mier mi­nistre du Qué­bec

Cette me­sure d’har­mo­ni­sa­tion de­vrait coû­ter en­vi­ron 100 mil­lions $ au gou­ver­ne­ment du Qué­bec, com­pa­ra­ti­ve­ment à 495 mil­lions $ pour Ot­ta­wa.

« Ça, c’est pour ai­der nos re­trai­tés », a ré­su­mé le mi­nistre des Fi­nances, Eric Gi­rard.

 ?? PHO­TO SI­MON CLARK ?? Après les me­sures dra­co­niennes « prises pour sau­ver des vies », le pre­mier mi­nistre Fran­çois Le­gault (au centre) ju­geait urgent de ve­nir en aide aux en­tre­prises af­fec­tées par la pan­dé­mie mon­diale. M. Le­gault est flan­qué des mi­nistres Gi­rard et Fitz­gib­bon.
PHO­TO SI­MON CLARK Après les me­sures dra­co­niennes « prises pour sau­ver des vies », le pre­mier mi­nistre Fran­çois Le­gault (au centre) ju­geait urgent de ve­nir en aide aux en­tre­prises af­fec­tées par la pan­dé­mie mon­diale. M. Le­gault est flan­qué des mi­nistres Gi­rard et Fitz­gib­bon.
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada