Le Journal de Montreal

Les chaînes d’in­fo montent en flèche

La pan­dé­mie pro­fite à LCN et à RDI, mais nuit à TVA Sports et à RDS

- MARC-AN­DRÉ LEMIEUX Canada · Sweden · Japan

La crise du co­ro­na­vi­rus dope les cotes d’écoute des chaînes d’in­for­ma­tion en conti­nu, mais plombe celles des chaînes spor­tives.

Du ven­dre­di 13 mars au mar­di 17 mars, LCN et RDI ont cu­mu­lé un au­di­toire moyen mi­nute de 257 000 té­lé­spec­ta­teurs, se­lon les don­nées pré­li­mi­naires de Nu­mé­ris com­pi­lées par Deep Blue Ca­na­da. Il s’agit d’une hausse ver­ti­gi­neuse de 175 % par rap­port au même in­ter­valle en 2019, du ven­dre­di 15 mars au mar­di 19 mars.

LCN a en­re­gis­tré la plus grande aug­men­ta­tion du­rant cette pé­riode. Son au­di­toire moyen mi­nute a grim­pé de 203 % pour s’éta­blir à 177 000 té­lé­spec­ta­teurs, contre 80 000 pour RDI (crois­sance de 128 %).

TOP5

L’en­goue­ment des Qué­bé­cois pour l’ac­tua­li­té en temps de crise a pro­pul­sé LCN au deuxième rang des chaînes les plus re­gar­dées. Le ré­seau d’in­fo en conti­nu de­vance même Ra­dio-Ca­na­da, dont l’au­di­toire moyen mi­nute a pro­gres­sé de 20 % pour fran­chir le cap des 173 000 té­lé­spec­ta­teurs. TVA conti­nue de do­mi­ner ce clas­se­ment avec 347 000 fi­dèles, une hausse de 23 % par rap­port à pa­reilles dates l’an der­nier.

RDI se hisse au 4e éche­lon, tan­dis que V clô­ture le top 5 en ef­fec­tuant un bond de 26 % (60 000 té­lé­spec­ta­teurs).

Ces ré­sul­tats montrent que LCN et RDI ont bien fait de cham­bou­ler leur pro­gram­ma­tion en rai­son du co­ro­na­vi­rus. Dé­brouillée de­puis ven­dre­di soir, LCN de­meu­re­ra ac­ces­sible à tous pour une autre se­maine, confirme Groupe TVA. De son cô­té, RDI a sus­pen­du la dif­fu­sion des émis­sions Na­tio­nal, Les grands re­por­tages, Les ex, Les

dé­cryp­teurs et Isa­belle Ri­cher pour pré­sen­ter des émis­sions spé­ciales COVID-19.

FLAM­BÉE EN JOUR­NÉE

Le confi­ne­ment des Qué­bé­cois a per­mis à presque toutes les sta­tions de faire le plein de té­lé­spec­ta­teurs. Les écoles, ci­né­mas, res­tau­rants et gyms fer­més, la té­lé­vi­sion re­de­vient une va­leur re­fuge. L’au­di­toire moyen mi­nute en pé­riode « hors pointe » – soit en jour­née (entre 6 h et 18 h) et du­rant la nuit (entre 23 h et 6 h) – a grim­pé de 26 %. Chez les 25-54 ans, la flam­bée est plus mar­quée : 42 %.

En soi­rée, entre 18 h et 23 h, on parle d’une pous­sée glo­bale de 7 %.

Au to­tal, l’au­di­toire moyen mi­nute a aug­men­té de 18 % au Qué­bec pour at­teindre 1 273 000 té­lé­spec­ta­teurs.

LE SPORT EN CHUTE

Sans sur­prise, les grandes per­dantes de l’épi­dé­mie sont TVA Sports et RDS. Sans nou­veaux matchs de ho­ckey, ten­nis, bas­ket­ball et soc­cer à pro­po­ser aux ama­teurs, les chaînes spor­tives doivent grat­ter les fonds de ti­roir et pré­sen­ter des re­prises. Dans ces cir­cons­tances, TVA Sports et RDS es­suient des re­culs res­pec­tifs de 83 % et 73 %.

La ronde des re­dif­fu­sions est d’ailleurs loin d’être ter­mi­née. Ven­dre­di, TVA Sports ser­vi­ra le com­bat de boxe Da­vid Le­mieuxMax Bur­sak ori­gi­na­le­ment pré­sen­té au Centre Bell en dé­cembre, tan­dis que RDS pré­sen­te­ra la se­conde de­mi-fi­nale du Cham­pion­nat mon­dial de cur­ling féminin de 2019, op­po­sant la Suède au Ja­pon.

 ?? PHO­TO MAR­TIN ALARIE ?? Ma­rio Du­mont et Pierre Bru­neau en ondes à LCN. La chaîne d’in­for­ma­tion en conti­nu a en­re­gis­tré une hausse d’au­di­toire de 203 % de­puis ven­dre­di der­nier. Pen­dant ce temps, les chaînes spor­tives voient leurs au­di­toires fondre comme neige au so­leil.
PHO­TO MAR­TIN ALARIE Ma­rio Du­mont et Pierre Bru­neau en ondes à LCN. La chaîne d’in­for­ma­tion en conti­nu a en­re­gis­tré une hausse d’au­di­toire de 203 % de­puis ven­dre­di der­nier. Pen­dant ce temps, les chaînes spor­tives voient leurs au­di­toires fondre comme neige au so­leil.

Newspapers in French

Newspapers from Canada