Le Journal de Montreal

« Pos­sible » que les JO soient re­mis, dit Coe

- Sports · Olympic Games · Tokyo · International Olympic Committee · London · Thomas Bach · Sebastian Coe, Baron Coe

LONDRES | (AFP) Les Jeux olym­piques de To­kyo pour­raient être re­por­tés plus tard dans l’an­née en rai­son de la pan­dé­mie de co­ro­na­vi­rus, a re­con­nu hier le pré­sident de la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale d’ath­lé­tisme Se­bas­tian Coe, tout en af­fir­mant qu’il était trop tôt pour prendre une dé­ci­sion dé­fi­ni­tive.

« C’est pos­sible, tout est pos­sible ac­tuel­le­ment », a dé­cla­ré Coe, in­ter­ro­gé par la BBC sur un po­ten­tiel re­port des JO-2020, pré­vus du 24 juillet au 9 août, à l’au­tomne.

« Je pense que la po­si­tion que le monde du sport a adop­tée, et c’est cer­tai­ne­ment le sen­ti­ment que j’ai eu lors de notre conver­sa­tion avec le CIO [Co­mi­té in­ter­na­tio­nal olym­pique] et d’autres fé­dé­ra­tions l’autre jour, c’est que per­sonne ne dit que nous irons aux Jeux quoi qu’il ar­rive », a-t-il ajou­té.

« Mais ce n’est pas une dé­ci­sion qui doit être prise au­jourd’hui », a in­sis­té M. Coe.

Si cer­taines voix ont évo­qué un re­port des JO d’un an, d’après Coe, qui avait joué un rôle pri­mor­dial dans l’ob­ten­tion des Jeux olym­piques de Londres en 2012, ce­la pour­rait être pro­blé­ma­tique.

« Ce­la peut sem­bler être une pro­po­si­tion fa­cile, mais les fé­dé­ra­tions in­ter­na­tio­nales évitent sou­vent les an­nées olym­piques pour or­ga­ni­ser leurs cham­pion­nats du monde », a-t-il ex­pli­qué.

PER­TUR­BA­TIONS

La pan­dé­mie de la COVID-19 per­turbe for­te­ment le ca­len­drier spor­tif mon­dial, et a déjà conduit au re­port de l’Eu­ro-2020 de soc­cer à l’été 2021 et à la sus­pen­sion de la sai­son de ten­nis.

Mais le pré­sident du Co­mi­té in­ter­na­tio­nal olym­pique, Tho­mas Bach, a af­fir­mé cette se­maine que l’ob­jec­tif était tou­jours de main­te­nir l’ou­ver­ture des Jeux au 24 juillet.

Alors que de nom­breux spor­tifs ont ex­pri­mé leurs in­quié­tudes, le CIO a ad­mis mer­cre­di qu’il n’exis­tait pas de « so­lu­tion idéale ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada