Le Journal de Montreal

Contrat à long terme pour Ma­thieu

- MA­THIEU BOU­LAY Boxing · Martial Arts · Sports

La pan­dé­mie du co­ro­na­vi­rus qui prend de l’am­pleur au Qué­bec n’em­pêche pas Ca­mille Es­te­phan de conclure des en­tentes ou de mettre des struc­tures en place pour l’ave­nir. Hier, il s’est en­ten­du sur un contrat à long terme avec Lex­son Ma­thieu.

Ma­thieu (8-0, 7 K.-O.) a connu une as­cen­sion ra­pide du­rant sa pre­mière an­née chez les pro­fes­sion­nels. Il a mon­tré plu­sieurs ha­bi­le­tés qui font de lui un des plus beaux es­poirs au Qué­bec.

VERS UN TITRE MON­DIAL

Sous la fé­rule de Fran­çois Du­guay, l’ath­lète de 20 ans sou­haite at­teindre des stan­dards très éle­vés. Il ne se gêne pas pour vi­ser des combats d’en­ver­gure et un titre mon­dial dans les pro­chaines an­nées.

« On a dé­chi­ré son en­tente ori­gi­nale de deux ans, a dit son pro­mo­teur Es­te­phan lors d’une en­tre­vue té­lé­pho­nique. C’est un nou­veau contrat de cinq ans avec des mo­da­li­tés dif­fé­rentes au ni­veau des re­ve­nus et des ga­ran­ties. »

« Lex­son est un ath­lète très sé­rieux. Il mange de la boxe et il veut s’amé­lio­rer sur une base quo­ti­dienne. De plus, il croit en lui-même. J’ai bon es­poir qu’il de­vien­dra cham­pion du monde dans les pro­chaines an­nées. »

« Je vois ce­la comme une belle marque de confiance, a ajou­té Ma­thieu. Ça so­li­di­fie notre as­so­cia­tion et on est blindés pour le fu­tur. Avec ces nou­veaux termes, on va avoir le bud­get pour at­ti­rer des par­te­naires d’en­traî­ne­ment à Qué­bec. »

LU­CAS CONFIR­MÉ

Es­te­phan a éga­le­ment confir­mé l’em­bauche d’Éric Lu­cas à titre d’am­bas­sa­deur et de di­rec­teur du dé­ve­lop­pe­ment.

« Éric au­ra un em­ploi à temps plein avec nous. Ça fait deux ans que je pense à l’em­bau­cher, mais je ne sen­tais pas qu’il était prêt à re­ve­nir dans le monde de la boxe, a in­di­qué Es­te­phan. Là, c’est le bon mo­ment. »

« Il se­ra un bon exemple pour nos jeunes boxeurs. Avec An­to­nin [Dé­ca­rie] et Mike [Mof­fa], je suis très bien en­tou­ré pour mes dé­ci­sions de boxe. Il va al­ler à la ren­contre des boxeurs au gym­nase, mais il se­ra aus­si en­ga­gé dans le dé­ve­lop­pe­ment des af­faires avec nos clients et nos com­man­di­taires. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada