Le Journal de Montreal

LE GP DE MO­NA­CO AN­NU­LÉ

La F1 pri­vée de sa course la plus cé­lèbre en rai­son de la COVID-19

- Louis But­cher LBut­cherJDM Sports · Monaco · Netherlands · Spain · Baku · Azerbaijan · Montreal · Liberty Media · Fédération Internationale de l'Automobile · ESPN Inc. · Belgium · Italy · Hungary · Australia

Vé­ri­table ins­ti­tu­tion en course au­to­mo­bile, le Grand Prix de Mo­na­co n’au­ra pas lieu cette an­née, ont fait sa­voir hier les or­ga­ni­sa­teurs de la plus pres­ti­gieuse des épreuves de F1, et celle que tous les pi­lotes rêvent de ga­gner.

Cette dé­ci­sion a été ren­due quelques heures après que les di­ri­geants de la For­mule 1, en ap­pel confé­rence avec les prin­ci­paux in­ter­ve­nants de la dis­ci­pline, eurent an­non­cé que trois autres épreuves de la sai­son étaient re­por­tées.

C’est la pre­mière fois de­puis 1954 que le Grand Prix de Mo­na­co n’est pas au me­nu du Cham­pion­nat du monde de F1, qui a vu le jour en 1950.

Les Grands Prix des Pays-Bas (3 mai), d’Es­pagne (10 mai) et de Mo­na­co (24 mai) sont donc les plus ré­centes vic­times de la pan­dé­mie de la COVID-19. La F1 a tou­te­fois bon es­poir de re­pla­cer l’étape des Pays-Bas, qui doit ef­fec­tuer un re­tour après 35 ans d’ab­sence, dans un ca­len­drier re­ma­nié qu’elle sou­haite pu­blier pro­chai­ne­ment.

C’était mis­sion im­pos­sible pour or­ga­ni­ser la course de Mo­na­co à une autre date, puis­qu’il s’agit d’un cir­cuit tem­po­raire amé­na­gé dans les rues de la prin­ci­pau­té.

Quelques jours plus tôt, la di­rec­tion de la course in­di­quait que les tra­vaux vi­sant no­tam­ment la pose des tri­bunes étaient amor­cés.

Le mon­tage et le dé­mon­tage des ins­tal­la­tions s’étalent sur une pé­riode d’en­vi­ron sept se­maines.

MON­TRÉAL DANS L’AT­TENTE

La F1 re­fuse d’in­di­quer si les pro­chaines es­cales pour l’ins­tant non re­por­tées, à Ba­kou, en Azer­baïd­jan (7 juin), et à Mon­tréal la se­maine sui­vante, vont avoir lieu.

Le cir­cuit Gilles-Ville­neuve vit une si­tua­tion sem­blable à celle de Mo­na­co, puis­qu’il s’agit éga­le­ment d’un tra­cé ur­bain qui exige la pose de tri­bunes et d’in­fra­struc­tures tem­po­raires que l’on doit en­suite dé­man­te­ler.

« La nou­velle sai­son dé­bu­te­ra le plus tôt pos­sible, peut-on lire dans le com­mu­ni­qué émis par la F1. Dès que la si­tua­tion se­ra sans dan­ger, au­tant pour tous ceux qui sont im­pli­qués dans notre sport que pour les spec­ta­teurs. »

NOU­VELLES RÈGLES EN 2022

Par ailleurs, les 10 écu­ries du pla­teau ont conve­nu, d’un com­mun ac­cord hier, que l’ap­pli­ca­tion du nou­veau rè­gle­ment, qui de­vait trans­for­mer le vi­sage de la F1 l’an pro­chain, est re­por­tée à la sai­son 2022. Reste main­te­nant à sa­voir si l’ar­ri­vée de la nou­velle et ré­vo­lu­tion­naire mo­no­place, qui était au coeur de cette refonte, se­ra elle aus­si dé­ca­lée d’une an­née.

Pri­vée de ses sept pre­mières étapes, la F1 doit main­te­nant gé­rer un ca­len­drier cham­bou­lé.

La cam­pagne 2020 de­vait com­por­ter un nombre re­cord de 22 courses, mais quelques-unes d’entre elles n’au­ront pas lieu.

La pos­si­bi­li­té de ré­duire de trois à deux jours cer­taines fins de se­maine de com­pé­ti­tion au­rait été aus­si abor­dée pen­dant la dis­cus­sion à la­quelle ont no­tam­ment par­ti­ci­pé le co­mi­té de di­rec­tion de Li­ber­ty Me­dia, pro­prié­taire de la F1, la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale de l’au­to­mo­bile et les pro­mo­teurs des trois courses qui ont été of­fi­ciel­le­ment re­por­tées (ou an­nu­lées) hier.

Se­lon cer­taines in­for­ma­tions ob­te­nues par des sites spé­cia­li­sés, dont ESPN, les Grands Prix des Pays-Bas, de Bel­gique et d’Ita­lie, qui pour­raient être pré­sen­tés les 2 et 30 août ain­si que le 6 sep­tembre res­pec­ti­ve­ment, se­raient li­mi­tés à une pro­gram­ma­tion de deux jours.

TROIS AB­SENTS

Nous pu­blions ci-contre, sous toute ré­serve, le nou­veau ca­len­drier qui pour­rait être adop­té si la sai­son s’amorce le 7 juin.

Les équipes ont ac­cep­té de ré­duire la tra­di­tion­nelle pause pré­vue entre les GP de Hon­grie (2 août) et de Bel­gique (30 août). À no­ter qu’outre Mo­na­co, l’Es­pagne et l’Aus­tra­lie n’y fi­gurent pas non plus.

 ?? PHO­TO D’AR­CHIVES ?? Charles Le­clerc, pi­lote de Fer­ra­ri, au Grand Prix de Mo­na­co l’an der­nier.
PHO­TO D’AR­CHIVES Charles Le­clerc, pi­lote de Fer­ra­ri, au Grand Prix de Mo­na­co l’an der­nier.
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada