Le Journal de Montreal

Les pro­messes d’achat sont en chute libre

Le prix des pro­prié­tés et le nombre de tran­sac­tions de­vraient bais­ser en 2020

- JEAN-FRAN­ÇOIS CLOU­TIER Le Jour­nal de Mon­tréal Le Jour­nal Real Estate · Business · St. John's · Engel & Völkers · Saint-Jean-sur-Richelieu · Cardinal Richelieu

En pleine haute sai­son im­mo­bi­lière, les vi­sites de mai­sons et les pro­messes d’achat sont en chute libre au Qué­bec à cause de la crainte des clients d’at­tra­per le co­ro­na­vi­rus, se­lon plu­sieurs cour­tiers contac­tés par Le Jour­nal.

Alexandre Des­ro­chers, cour­tier im­mo­bi­lier et pa­tron de Royal Le­Page Ex­cel­lence à Saint-Jean-sur-Ri­che­lieu, es­time que les vi­sites de mai­sons ont chu­té de 25 % à 40 % de­puis le dé­but des me­sures pour lut­ter contre la pro­pa­ga­tion de la CO­VID-19 au Qué­bec.

« On com­mence à voir cer­tains clients qui de­viennent ré­ti­cents à ou­vrir leurs portes aux vi­sites. Cer­tains clients, dans une faible pro­por­tion, ont de­man­dé à mettre leur mai­son hors mar­ché », dit-il.

GANTS ET DÉS­IN­FEC­TANT

Les pro­messes d’achat connaissen­t aus­si un ra­len­tis­se­ment mar­qué, se­lon lui. Il dit avoir mis sur pied dans son agence une cel­lule de crise pour ai­der son équipe à s’adap­ter à la si­tua­tion.

Plu­sieurs cour­tiers contac­tés par

disent avoir dé­ve­lop­pé un pro­to­cole strict pour gé­rer les rares vi­sites qui conti­nuent d’avoir lieu. « Je mets des gants avant d’en­trer. J’ai du dés­in­fec­tant, mes clients n’ont pas le droit de tou­cher », ex­plique Mé­la­nie Ber­ge­ron, cour­tière sous la ban­nière Pro­prio Di­rect à Saint-Ba­si­lele-Grand, qui a ban­ni toute vi­site libre.

Ses clients qui n’ont ab­so­lu­ment pas le choix de vendre ou d’ache­ter doivent si­gner, avant les vi­sites, un for­mu­laire qui at­teste qu’ils n’ont pas voya­gé, n’ont pas de symp­tômes et ne doivent pas être en iso­la­tion.

La si­tua­tion est d’au­tant plus pré­oc­cu­pante pour les cour­tiers qu’on est ac­tuel­le­ment en plein coeur de la sai­son la plus ac­tive sur le mar­ché. « Un cour­tier peut faire 75 % de son an­née entre fé­vrier et mai », confie Alexandre Des­ro­chers.

Ce der­nier est d’au­tant plus in­quiet que l’an­née 2019 a été une ex­cel­lente an­née pour les cour­tiers et que cer­tains doivent s’at­tendre à payer bien­tôt beau­coup d’im­pôts comme tra­vailleurs au­to­nomes.

« Je suis en qua­ran­taine avec mes en­fants. [...] On li­mite à presque zé­ro les contacts phy­siques », dit Pa­trice Gro­leau, cour­tier et pa­tron de la suc­cur­sale qué­bé­coise d’En­gel & Völ­kers, spé­cia­li­sée dans l’im­mo­bi­lier de luxe.

PRIX À LA BAISSE

« Il y a du monde qui va sor­tir de l’in­dus­trie de fa­çon hal­lu­ci­nante. Ça va écré­mer l’in­dus­trie [...]. Le nombre de cour­tiers va être en chute libre », pré­dit-il. Lui-même dit dé­pen­ser 3 mil­lions $ par an­née en coûts fixes et étu­dier ses op­tions avec ses fi­nan­ciers.

« Au­cun nou­veau dos­sier à être no­ta­rié avant le 15 avril 2020 ne pour­ra être ac­cep­té par notre étude », a écrit cette se­maine le groupe Bes­sette No­taires à des cour­tiers.

La baisse des taux d’in­té­rêt an­non­cée par plu­sieurs banques est un coup de pouce qui nor­ma­le­ment sti­mule les prix des mai­sons. Mais à cause d’une chute im­por­tante du nombre de tran­sac­tions, le prix des pro­prié­tés de­vrait bais­ser cette an­née, a pré­dit cette se­maine l’As­so­cia­tion pro­fes­sion­nelle des cour­tiers du Qué­bec (APCQ).

Pour don­ner un ré­pit à ses membres, l’Or­ga­nisme d’au­to­ré­gle­men­ta­tion du cour­tage im­mo­bi­lier du Qué­bec (OACIQ) a re­tar­dé au 15 juin la date li­mite pour payer le per­mis d’exer­cice des cour­tiers.

 ?? PHO­TO BEN PELOSSE ?? Alexandre Des­ro­chers, pro­prié­taire de l’agence Royal Le­Page Ex­cel­lence à Saint-Jean-sur-Ri­che­lieu, es­père que la crise de la CO­VID-19 ne s’éter­ni­se­ra pas.
PHO­TO BEN PELOSSE Alexandre Des­ro­chers, pro­prié­taire de l’agence Royal Le­Page Ex­cel­lence à Saint-Jean-sur-Ri­che­lieu, es­père que la crise de la CO­VID-19 ne s’éter­ni­se­ra pas.

Newspapers in French

Newspapers from Canada