Le Journal de Montreal

« VRAI­MENT CHEAP »

Jean-Luc Bras­sard s’in­surge contre le CIO et l’in­cer­ti­tude qui plane sur les Jeux de To­kyo

- ALAIN BER­GE­RON Le Jour­nal de Qué­bec cheap Sports · Olympic Games · International Olympic Committee · Tokyo · Canada · Joannie Rochette · Australia · Clara Hughes · Brome-Missisquoi Regional County Municipality

QUÉ­BEC | « On vit une pé­riode où on dit : de­meu­rez dans vos centres pour per­sonnes âgées, vous ne sor­tez pas de chez vous. Mais à l’in­verse, le CIO dit : let’s go, on ras­semble 100 000 per­sonnes dans un stade parce que le mou­ve­ment olym­pique est plus fort que tout le monde. »

La pan­dé­mie de la CO­VID-19 offre à Jean-Luc Bras­sard une nou­velle oc­ca­sion de si­gni­fier son désen­chan­te­ment face à l’in­dus­trie olym­pique. L’in­cer­ti­tude créée par le Co­mi­té in­ter­na­tio­nal olym­pique (CIO) sur le sort des Jeux de To­kyo choque l’ex-skieur acro­ba­tique mé­daillé d’or aux Jeux de Lille­ham­mer, pour qui il s’avère im­pé­ra­tif de re­por­ter l’évé­ne­ment d’un an afin de dis­si­per la confu­sion chez les ath­lètes, mais aus­si parce que « c’est ir­res­pec­tueux pour tous les pays qui font ac­tuel­le­ment un ef­fort » (pour en­rayer la pro­pa­ga­tion du vi­rus).

« Le CIO es­père bien pa­raître en di­sant que ce se­ra le grand ras­sem­ble­ment des peuples dans une uni­té par­faite et que le monde en­tier se tien­dra par la main et qu’on au­ra vain­cu le vi­rus. Je trouve ça vrai­ment d’es­pé­rer un scé­na­rio du genre », pré­tend-il.

« S’ils sont si fins (le CIO), je les in­vite à prendre l’avion et faire trois ou quatre fois le tour du monde à par­tir de main­te­nant. Après ça, on ver­ra s’ils pren­dront une dé­ci­sion ou non », iro­nise Bras­sard, qui avait dé­mis­sion­né comme chef de mis­sion du Ca­na­da, moins de quatre mois avant les Jeux de Rio en 2016.

« LE CIO DOIT ÊTRE PLUS CLAIR »

Sa charge s’ins­crit dans la fou­lée d’une pé­ti­tion lan­cée par son ami et ex-co­équi­pier Do­mi­nick Gau­thier. Co­fon­da­teur de B2Dix, un or­ga­nisme de fi­nan­ce­ment pri­vé pour des ath­lètes de haut ni­veau, Gau­thier a dé­clen­ché, jeu­di, un mou­ve­ment afin d’in­ci­ter l’ins­tance aux cinq an­neaux à re­por­ter les Jeux.

Son ini­tia­tive a dé­jà re­cueilli quelques si­gna­tures, dont celles de Joan­nie Ro­chette, Syl­vie Fré­chette, Cla­ra Hu­ghes,

Alex Har­vey et Alexandre Bi­lo­deau.

« L’in­cer­ti­tude est très dif­fi­cile pour un ath­lète », es­time Bi­lo­deau, double cham­pion olym­pique en ski de bosses.

« Le CIO doit être plus clair sur ses in­ten­tions, soit de re­por­ter ou d’an­nu­ler les Jeux olym­piques. C’est une grosse ma­chine de guerre en com­man­dites et en droits de té­lé, c’est d’abord ça, l’ar­gu­ment nu­mé­ro un, alors que les ath­lètes ne sont pas as­sez pris en consi­dé­ra­tion », dit-il.

UNE DÉ­PU­TÉE DANS LE COUP

L’ex-cy­cliste Lyne Bes­sette au­rait aus­si joint cette croi­sade. Il nous a été im­pos­sible de re­cueillir le point de vue de cette ex-par­ti­ci­pante à deux olym­piades et au­jourd’hui dé­pu­tée li­bé­rale au fé­dé­ral.

« Notre prio­ri­té ac­tuelle se tourne vers les de­mandes des ci­toyens dans notre cir­cons­crip­tion (Brome-Mis­sis­quoi) et on va dé­cli­ner la de­mande d’en­tre­vue », nous a in­di­qué, hier, son at­ta­chée de presse, Isa­belle Gre­nier.

Cette pé­ti­tion du Ca­na­da sur­vient alors qu’un mé­con­ten­te­ment gran­dis­sant s’ins­talle dans les mi­lieux spor­tifs de la pla­nète. Épreuves de sé­lec­tion re­por­tées ou an­nu­lées, ath­lètes pri­vés de sites d’en­traî­ne­ment, ab­sence de com­pé­ti­tions pour op­ti­mi­ser la pré­pa­ra­tion ; la re­dou­table équipe de na­ta­tion d’Aus­tra­lie a em­bar­qué dans la danse hier.

« Au coeur du mou­ve­ment olym­pique et pa­ra­lym­pique se trouve la no­tion de franc-jeu, une va­leur qui nous tient à coeur, et nous ne vou­lons pas qu’elle soit com­pro­mise », a rap­pe­lé l’en­traî­neur-chef Jac­co Ve­rhae­ren, plai­dant pour l’équi­té entre les na­geurs de tous les pays.

FRAN­ÇOIS LE­GAULT EN EXEMPLE

Jean-Luc Bras­sard donne en exemple le com­por­te­ment du gou­ver­ne­ment du Qué­bec, qu’il dit « en contrôle » dans la crise ac­tuelle, pour le confron­ter à l’in­dé­ci­sion du CIO.

« Ima­gi­nons si le pre­mier mi­nistre Le­gault, la mi­nistre McCann et le Dr Ar­ru­da di­saient à leur point de presse quo­ti­dien : ouin, on ne sait pas trop, que va-t-on faire de­main si on a 10 ou 100 nou­veaux cas… »

 ?? PHO­TO AFP ?? Les ath­lètes du monde en­tier sont tou­jours en at­tente d’une po­si­tion claire du CIO concer­nant la te­nue des Jeux de To­kyo cet été.
PHO­TO AFP Les ath­lètes du monde en­tier sont tou­jours en at­tente d’une po­si­tion claire du CIO concer­nant la te­nue des Jeux de To­kyo cet été.
 ??  ?? JEAN-LUC BRAS­SARD Ex-skieur acro­ba­tique
JEAN-LUC BRAS­SARD Ex-skieur acro­ba­tique

Newspapers in French

Newspapers from Canada