Le Journal de Montreal

Les mé­di­ca­ments de l’ave­nir

- Health · Pharmaceutical Industry · Biology · Cancer · Medicine · Science · Industries · Health Conditions · Montreal · Universite de Montreal

La mé­de­cine de de­main se­ra très pré­cise et les trai­te­ments qui en dé­cou­le­ront se­ront de plus en plus per­son­na­li­sés.

Les nou­velles ap­proches et thé­ra­pies « à la carte » se­ront cru­ciales dans la lutte contre plu­sieurs ma­la­dies. De­nis de­Blois, phar­ma­co­logue et pro­fes­seur à la Fa­cul­té de pharmacie de l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal, en ex­pose deux.

Les thé­ra­pies cel­lu­laires

Prin­ci­pa­le­ment ad­mi­nis­trées aux pa­tients at­teints de can­cer, les cel­lules souches per­mettent entre autres de re­créer un sys­tème im­mu­ni­taire après la chi­mio­thé­ra­pie, qui « a ren­du le pa­tient in­ca­pable de se dé­fendre contre les in­fec­tions », in­dique le phar­ma­co­logue. Il est aus­si pos­sible de pré­le­ver des cel­lules im­mu­ni­taires du pa­tient, de les mo­di­fier pour les rendre plus agres­sives pour com­battre la tu­meur, puis de les ré­in­jec­ter au même pa­tient.

« L’Ins­ti­tut de re­cherche en im­mu­no­lo­gie et en can­cé­ro­lo­gie de l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal a d’ailleurs dé­cou­vert une mo­lé­cule qui per­met de prendre une pe­tite quan­ti­té de cel­lules souches de cor­dons om­bi­li­caux et d’en créer un plus grand nombre! La Fa­cul­té de pharmacie de l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal a col­la­bo­ré à ce pro­jet de re­cherche », ex­plique fiè­re­ment M. de­Blois.

La thé­ra­pie gé­nique

Cer­taines ma­la­dies gé­né­tiques pour­ront être gué­ries grâce à la ve­nue de la thé­ra­pie gé­nique. Qu’est-ce que ça veut dire? « C’est avoir la pos­si­bi­li­té de don­ner au pa­tient le gène man­quant, soit la cause de l’ano­ma­lie. Par exemple, on pour­ra faire en sorte qu’une pro­téine ab­sente dans le sang d’une per­sonne souf­frant d’hé­mo­phi­lie s’y re­trouve », ré­sume M. de­Blois.

La phar­ma­co­thé­ra­pie per­son­na­li­sée per­met­tra une meilleure ef­fi­ca­ci­té du trai­te­ment puisque, pour une même ma­la­die, chaque pa­tient ré­agit dif­fé­rem­ment aux mé­di­ca­ments.

La fa­cul­té joue un rôle im­por­tant dans la for­ma­tion de la re­lève en re­cherche sur le mé­di­ca­ment; 66 étu­diants sont pré­sen­te­ment ins­crits dans di­vers pro­grammes scien­ti­fiques de re­cherche.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada