2000 $ PAR MOIS

POUR CEUX QUI N’ONT PLUS DE RE­VE­NU

Le Journal de Montreal - - LA UNE - JULES RICHER, GUILLAUME ST-PIERRE ET JEAN-LOUIS FOR­TIN Bu­reau d’en­quête et Bu­reau par­le­men­taire

Êtes-vous ad­mis­sible ?

Com­ment re­ce­voir l’ar­gent ?

Le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral a an­non­cé hier une aide fi­nan­cière ja­mais vue de 2000 $ par mois pour les tra­vailleurs qui sont vic­times de la pan­dé­mie de CO­VID-19. Ce pro­gramme s’ap­pelle Pres­ta­tion ca­na­dienne d’ur­gence (PCU). Mais le diable est dans les dé­tails. Beau­coup de gens qui ont per­du seule­ment une par­tie de leurs re­ve­nus ne sont pas ad­mis­sibles, avons­nous dé­cou­vert. Qui y a droit ? Com­ment s’y ins­crire ? Quand re­ce­vrez-vous l’ar­gent ? Voi­ci les ré­ponses à vos ques­tions.

QUI?

Qui y a droit ?

√ Ceux qui ont per­du des re­ve­nus à

cause de la CO­VID-19.

√ Ceux qui ont per­du des re­ve­nus parce qu’ils sont ma­lades ou en qua­ran­taine.

√ Ceux qui ont per­du des re­ve­nus parce qu’ils doivent res­ter à la mai­son pour s’oc­cu­per d’un en­fant ou d’une per­sonne at­teinte du vi­rus.

Faut-il avoir ga­gné un cer­tain mon­tant avant la pan­dé­mie pour y être ad­mis­sible ?

Oui. Il faut avoir ga­gné au moins 5000 $ en 2019 ou au cours des 12 der­niers mois, quelle que soit la source lé­gale de re­ve­nus.

Quand faut-il avoir ces­sé de tou­cher son sa­laire pour pro­fi­ter du pro­gramme ?

Peu im­porte, tant que la perte d’em­ploi ou de re­ve­nu est liée à la CO­VID-19.

Les tra­vailleurs au­to­nomes sont-ils éga­le­ment vi­sés ?

Oui, les tra­vailleurs au­to­nomes, tout comme les sa­la­riés et les contrac­tuels, sont ad­mis­sibles à ce pro­gramme d’aide.

Ceux qui sont sur le Ré­gime qué­bé­cois d’as­su­rance pa­ren­tale dont le congé achève et dont l’em­ployeur a fer­mé ses portes à cause de la CO­VID-19 y ont-ils droit ?

Oui, ces per­sonnes au­ront éga­le­ment droit au pro­gramme.

Et les étu­diants ?

Ils peuvent en bé­né­fi­cier s’ils sont âgés de 15 ans et plus et qu’ils ont ga­gné au moins 5000 $ l’an­née pré­cé­dente.

Les étran­gers peu­ven­tils en bé­né­fi­cier ?

Les ci­toyens étran­gers qui ont ob­te­nu un Pro­gramme va­cances-tra­vail (PVT) sont ad­mis­sibles.

Qu’ar­rive-t-il aux jeunes qui ont ga­gné plus de 5000 $ au cours de l’an­née pré­cé­dente, mais qui vivent chez leurs pa­rents ?

Ils sont éga­le­ment ad­mis­sibles à re­ce­voir les 2000 $ par mois.

Si j’ai conser­vé mon lien d’em­ploi, mais que mes re­ve­nus ont di­mi­nué à cause de la crise, suis-je ad­mis­sible ?

Pas dans tous les cas. Le pro­gramme est di­vi­sé par tranches de quatre se­maines.

Pour bé­né­fi­cier de pres­ta­tions, il fau­dra dé­mon­trer qu’on ne touche ab­so­lu­ment au­cun re­ve­nu pen­dant une pé­riode mi­ni­male de 14 jours consé­cu­tifs

à l’in­té­rieur de chaque tranche de quatre se­maines. On peut par contre tou­cher des re­ve­nus les autres jours. Ce­la si­gni­fie qu’un tra­vailleur qui cu­mu­lait deux em­plois à temps par­tiel et qui perd l’un d’eux à cause de la CO­VID-19 n’est pas ad­mis­sible.

Si mon conjoint a en­core son sa­laire, est-ce que ce­la a un effet sur ma de­mande ?

Non. Vous avez quand même droit aux 2000 $ par mois.

J’ai dé­jà fait une de­mande d’as­su­ran­ceem­ploi. Suis-je ad­mis­sible ?

Oui, si vous avez fait une de­mande après le 15 mars. La Pres­ta­tion ca­na­dienne d’ur­gence rem­pla­ce­ra alors l’as­su­rance-em­ploi que vous de­viez re­ce­voir. Vous n’avez pas be­soin de faire une nou­velle de­mande. Votre de­mande ac­tuelle se­ra conver­tie en de­mande pour la PCU.

Si vous avez fait votre de­mande avant le 15 mars, il fau­dra at­tendre que vos pres­ta­tions d’as­su­ran­ceem­ploi soient échues. Vous pour­rez par la suite être ad­mis­sibles à la PCU.

Si je touche aussi l’Al­lo­ca­tion ca­na­dienne pour en­fants, est-ce que j’ai tout de même droit à cette aide ?

Oui. L’Al­lo­ca­tion ca­na­dienne pour en­fants se­ra d’ailleurs bo­ni­fiée de 300 $ par mois par en­fant à par­tir du mois de mai.

Si je touche dé­jà de l’as­su­ran­ceem­ploi, vais-je re­ce­voir les 2000 $ par mois ?

Pas im­mé­dia­te­ment. Vous de­vrez at­tendre que vos pres­ta­tions d’as­su­rance-em­ploi soient échues. Les deux mon­tants ne sont pas cu­mu­la­tifs.

La nou­velle Al­lo­ca­tion de soins d’ur­gence de 900 $ toutes les deux se­maines pour les nou­veaux chô­meurs exis­tet-elle en­core ?

Non. Le nou­veau pro­gramme an­non­cé hier rem­place l’Al­lo­ca­tion de soins d’ur­gence.

Y a-t-il une li­mite au nombre de chèques par mé­nage ?

Non. Si cinq per­sonnes qui ha­bitent dans le même mé­nage rem­plissent les cri­tères, elles peuvent toutes re­ce­voir les 2000 $ par mois.

Est-ce que j’au­rai droit à 2000 $ par mois même si je ga­gnais moins que cette somme avant de perdre mes re­ve­nus ?

Oui, vous re­ce­vrez 2000 $ par mois si vous avez ga­gné au moins 5000 $ au cours des 12 mois pré­céêtre dents.

Vous pour­riez donc tem­po­rai­mais re­ment plus riche, gar­dez en tête que le pro­gramme est d’une du­rée maxi­male de 4 mois.

QUAND?

Quand pour­rai-je pré­sen­ter une de­mande ?

Il se­ra pos­sible de s’ins­crire à par­tir de la se­maine du 6 avril.

Quand re­ce­vrai-je mon chèque ?

Les pre­miers chèques de­vraient être re­çus en­vi­ron 10 jours après en avoir fait la de­mande.

Et quand ces­se­rai-je de re­ce­voir ce chèque ?

Vous ces­se­rez de re­ce­voir ce chèque après quatre mois, ou plus tôt, si vous re­trou­vez votre em­ploi.

Dois-je m’at­tendre à des dé­lais de trai­te­ment ?

En théo­rie, non, si on se fie aux pro­messes du gou­ver­ne­ment Tru­deau.

COM­MENT? Quelles sont les dé­marches à ef­fec­tuer pour m’ins­crire ?

Il fau­dra s’ins­crire sur un nou­veau site web qui se­ra mis en place dans la se­maine du 6 avril par le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral. L’adresse de ce site n’a pas en­core été com­mu­ni­quée.

Est-ce que je pour­rai com­po­ser un nu­mé­ro de té­lé­phone pour m’ins­crire si je n’ai pas ac­cès à in­ter­net ?

Oui, mais le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral n’a pas en­core com­mu­ni­qué le nu­mé­ro.

Est-ce qu’il se­ra éga­le­ment pos­sible de pré­sen­ter une de­mande en per­sonne ?

Ot­ta­wa n’a pas en­core pré­ci­sé si ça se­ra pos­sible.

Quelle se­ra la fré­quence de ver­se­ment de l’ar­gent ?

L’ar­gent se­ra ver­sé toutes les quatre se­maines.

Les 2000 $ sont-ils im­po­sables ?

Oui.

Com­bien coûte ce pro­gramme en fonds pu­blics ?

Ce pro­gramme coû­te­ra en­vi­ron 40 mil­liards $.

PHO­TO AFP

Le pre­mier mi­nistre du Ca­na­da Jus­tin Tru­deau a an­non­cé hier une aide de 2000 $ par mois à tous ceux qui ont per­du leur re­ve­nu à cause de la pan­dé­mie de co­ro­na­vi­rus.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.