Le Journal de Montreal

Bonne dose de mystère autour de L’île de l’amour

L’animatrice de la téléréalit­é, Naadei Lyonnais, entend faire tomber les préjugés

- MARIE-JOSÉE R. ROY

Naadei Lyonnais avait refusé « environ 12 fois » de participer à Occupation Double, dubitative devant ce genre de concept. Elle a cédé l’an dernier. Elle a adoré son expérience. Et la voilà qui prend les commandes d’une téléréalit­é, L’île de l’amour.

« Je trouve tellement que ç’a été une belle leçon pour moi, qui suis partie avec plein de préjugés, a admis la principale intéressée. Dans ma famille, on ne consomme pas beaucoup de télé, et j’ai été élevée dans cet esprit qu’il y a peut-être des choses plus productive­s à faire de notre temps. Finalement, j’ai tellement changé d’idée ! »

On ignore si des couples durables se formeront à L’île de l’amour cet automne, mais chose certaine, un grand coup de foudre risque de se produire entre les téléspecta­teurs et Naadei Lyonnais. Spontanée, vive et rigolote, la nouvelle recrue de TVA brise les stéréotype­s voulant que certains candidats de téléréalit­és investisse­nt plus d’énergie dans leur bronzage que dans leurs neurones.

Diplômée en business management à l’Université McGill, mannequin, comédienne, auteure-compositri­ce-interprète, Naadei a travaillé dans une agence de marketing, été reporter et animatrice pour la plateforme Vice, en plus de coanimer le documentai­re Voleurs d’identité, présenté à Télé-Québec l’automne dernier.

MEHDI BOUSAIDAN, NARRATEUR

Grand adepte de téléréalit­és, surtout culinaires, Mehdi Bousaidan se réjouit pour sa part d’avoir l’occasion, à titre de narrateur, de faire à grande échelle ce qu’il fait déjà devant sa télévision, dans le confort de son foyer : badiner gentiment.

« Je vais m’amuser, rire des situations qu’on verra là-bas, donner une couleur différente, avec un ton très moqueur. Je suis là pour dire tout haut ce que les gens pensent tout bas », explique l’humoriste et comédien.

DU MYSTÈRE...

Une grande aura de mystère flotte encore autour de cette Île de l’amour qu’on visitera pour la première fois le dimanche 12 septembre, avec une diffusion simultanée à 21 h, à TVA, TVA+ et Évasion.

Des âmes esseulées, hommes et femmes, aux personnali­tés variées, y fricoteron­t dans un décor paradisiaq­ue, dans le but de trouver l’amour. Dès le départ, les candidats devront créer des couples en fonction de leur seule attirance physique… mais bien des retourneme­nts se dresseront bien sûr en travers de leur chemin en cours de saison.

Les participan­ts s’envoleront le 1er septembre vers leur luxueuse villa de Los Cabos, au Mexique, sur la péninsule de Basse-Californie.

Combien seront-ils sur leur île ? Motus et bouche cousue. De nouveaux célibatair­es débarquero­nt à l’occasion dans le jeu pour mettre un peu de piquant. À quelle fréquence ? Silence radio. Le public aura son mot à dire sur le développem­ent des relations, par le biais d’une applicatio­n mobile. Comment ça fonctionne­ra ? Il faudra patienter encore un peu pour le savoir. Le format original britanniqu­e de L’île

de l’amour, Love Island, est né en 2015 et a été, depuis, adapté dans 18 pays à travers le monde.

 ?? PHOTO AGENCE QMI, JOËL LEMAY ?? Naadei Lyonnais, animatrice, et Mehdi Bousaidan, narrateur, de L’île de l’amour.
PHOTO AGENCE QMI, JOËL LEMAY Naadei Lyonnais, animatrice, et Mehdi Bousaidan, narrateur, de L’île de l’amour.

Newspapers in French

Newspapers from Canada