Le Journal de Montreal

« J’ai apprécié chaque seconde »

La Québécoise Gabriella a fait un malheur, hier soir, à America’s Got Talent

- CÉDRIC BÉLANGER

Gabriella a hésité avant d’accepter l’offre d’America’s Got Talent, mais après une audition devant 10 millions de téléspecta­teurs qui a ravi les juges, hier soir, à NBC, l’artiste québécoise se réjouit d’avoir tenté sa chance. « C’était vraiment un beau moment, c’était irréaliste. J’ai apprécié chaque seconde. »

Elle n’est pas la seule. Les quatre juges ont compliment­é la chanteuse-violoniste après son interpréta­tion de Goodbye My Lover, de James Blunt, qui lui a valu une ovation debout.

« C’était superbe. Le violon est un complément parfait à ta belle voix », l’a louangée Sofia Vergara.

Howie Mandel et Heidi Klum ont aussi été charmés par sa voix. « Tu es angélique », lui a dit Mandel.

Après avoir soulevé qu’elle avait été à son meilleur durant la deuxième partie de la chanson, Simon Cowell a voté oui. Les trois autres ont suivi sans se faire prier.

Ce n’était pas une surprise. On savait déjà que Gabriella avait séduit les juges puisque son audition avait été mise en ligne, lundi matin, sur la page Instagram d’America’s

Got Talent (AGT), mais on ignorait ce qu’ils allaient lui dire après sa prestation.

HÉSITATION

Un long flirt a précédé ce moment magique.

À trois reprises, les producteur­s d’AGT ont invité Gabriella à participer aux auditions. La première fois, c’était en 2018, deux ans après sa participat­ion à The Voice. « J’étais en France, je faisais la tournée de mon deuxième album, j’étais avec Polydor. Je n’étais pas vraiment dans ça », explique-t-elle.

AGT est revenue à la charge au début de 2020, mais la pandémie a fait tomber le projet à l’eau. C’est finalement l’automne dernier, après une troisième relance, que Gabriella a décidé de foncer.

« J’ai vraiment hésité longtemps parce que je ne voulais pas refaire une émission comme ça. Je me suis dit que j’allais le voir comme une performanc­e, comme un show et je me disais que j’allais me demander toute ma vie ce qui se serait passé si j’avais dit non. »

LA BONNE CHANSON

Une fois la décision prise, il fallait trouver la bonne chanson. Gabriella avait déjà eu la main heureuse en optant pour The Scientist, de Coldplay, lors de son audition à l’aveugle à The Voice.

Pour AGT, elle dit avoir essayé plusieurs chansons avant d’arrêter son choix sur Goodbye My Lover.

« Je la chante depuis que j’ai 14 ans. Elle a les paroles les plus touchantes au monde. Elle me fait pleurer à chaque fois. »

Afin d’être fin prête, elle a pratiqué pendant deux mois à temps plein. « À part des musiparcs l’année dernière, on n’a pas eu beaucoup de concerts depuis le début de la pandémie. J’ai dû me refaire un coaching pour y aller. J’ai pris des cours de chant avec un professeur en privé et j’ai revu un violoniste de l’Orchestre symphoniqu­e de Montréal pour m’assurer que ce “deux minutes” soit à la hauteur de mes attentes. »

Il l’a été.

 ?? PHOTO COURTOISIE AMERICA’S GOT TALENT ?? « Les gens ont commencé à m’applaudir dès les premières minutes. Ça a enlevé mon stress », a confié Gabriella, à propos de sa performanc­e à l’émission America’s Got Talent, qui a été télédiffus­ée hier soir.
PHOTO COURTOISIE AMERICA’S GOT TALENT « Les gens ont commencé à m’applaudir dès les premières minutes. Ça a enlevé mon stress », a confié Gabriella, à propos de sa performanc­e à l’émission America’s Got Talent, qui a été télédiffus­ée hier soir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada