Le Journal de Montreal

Un nouvel entraîneur­chef pour le Rocket

Le Canadien a choisi le pilote de son club-école

- BENOÎT RIOUX

Le Canadien a choisi de faire confiance au fils de l’ex-joueur et DG du CH Réjean Houle, Jean-François, pour succéder à Joël Bouchard à la tête de son club-école.

« Je vais arriver en place et mettre ma touche », a mentionné Houle, hier, lors de la visioconfé­rence organisée à la suite de sa nomination.

Sachant très bien que le récent départ de Bouchard a causé un certain choc, l’homme de 46 ans se sent bien à l’aise de remplacer celui avec qui il a déjà oeuvré avec l’Armada de Blainville-Boisbriand, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

« Le Rocket a un très bon groupe, a noté celui qui est le fils de Réjean Houle, ancien joueur et directeur général du Tricolore. Joël m’a toujours parlé en bien de son équipe. »

Quand Bouchard a quitté le Rocket pour se joindre aux Gulls de San Diego, dans l’organisati­on des Ducks d’Anaheim, le 9 juillet dernier, Jean-François Houle n’a pas tardé à manifester son intérêt.

Il a passé les six dernières saisons dans l’organisati­on des Oilers d’Edmonton comme entraîneur adjoint des Condors de Bakersfiel­d, dans la Ligue américaine de hockey (LAH).

« C’est sûr que j’ai démontré de l’intérêt, a indiqué Houle, ayant complété son embauche avec Scott Mellanby, directeur général adjoint du Canadien. Je me suis senti à l’aise pendant les entrevues. »

UN RETOUR À SES RACINES

Au-delà du fait de succéder à Bouchard, Houle indique qu’il s’agit pour lui d’un véritable honneur de retrouver l’organisati­on du Tricolore.

« C’était très spécial d’être moi-même repêché par le Canadien et de jouer dans la LAH avec le Canadien de Fredericto­n », a par ailleurs qualifié l’entraîneur, qui fut un choix de 4e tour en 1993.

« Il y a une grande fierté à porter le logo du Canadien, c’est important pour moi de transmettr­e ça aux joueurs. Cela a fait partie de ma vie et de celle de ma famille », a spécifié Houle.

Houle a fait ses premiers pas comme entraîneur dès 2003, à titre d’adjoint avec l’équipe de l’Université Clarkson, où il avait précédemme­nt joué. C’est par la suite qu’il a dirigé dans la LHJMQ, avec les MAINEiacs de Lewiston et l’Armada.

Concernant son passage avec l’organisati­on du Canadien, avec laquelle il a conclu un contrat de trois ans, Houle note l’importance d’avoir à Laval un système ressemblan­t à celui du grand club.

À plus long terme, Houle n’a pas caché qu’il aimerait sans doute, un jour, devenir entraîneur dans la Ligue nationale de hockey.

 ?? PHOTO D’ARCHIVES ?? Jean-François Houle en 2011 lorsqu’il dirigeait l’Armada de Blainville-Boisbriand dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.
PHOTO D’ARCHIVES Jean-François Houle en 2011 lorsqu’il dirigeait l’Armada de Blainville-Boisbriand dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada