VIA Mo­tors vise le Ca­na­da

Après avoir en­ta­mé la pro­duc­tion de ses vé­hi­cules com­mer­ciaux hy­brides bran­chables aux États-Unis, VIA Mo­tors fait ac­tuel­le­ment la tour­née des pro­vinces ca­na­diennes, une opé­ra­tion sé­duc­tion qui est loin d’être ga­gnée d’avance.

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - ACTUALITÉ -

Ba­sée en Utah, l’en­tre­prise trans­forme des vé­hi­cules de General Mo­tors en y in­té­grant un mo­teur élec­trique et un sys­tème de bat­te­ries ca­pables de pro­cu­rer une au­to­no­mie de quelques di­zaines de ki­lo­mètres aux vé­hi­cules com­mer­ciaux.

Pour l’ins­tant, la ca­mion­nette Che­vro­let Sil­ve­ra­do et la four­gon­nette Che­vro­let Express sont conver­ties par VIA, qui com­mer­cia­lise ses mo­dèles hy­brides sous le nom VTRUX.

UN DÉ­MO QUI FAIT DU CHE­MIN

En­core très em­bryon­naire, l a vente de VIA Mo­tors au Ca­na­da s’est amor­cée il y a quelques se­maines à peine. Une ver­sion hy­bride bran­chable d’un Che­vro­let Express est par­tie des pro­vinces ma­ri­times pour se rendre jusque sur la côte Ouest.

Sur leur che­min trans­ca­na­dien, les re­pré­sen­tants de VIA Mo­tors se sont ar­rê­tés pour ren­con­trer quelques or­ga­ni­sa­tions et en­tre­prises sus­cep­tibles d’être in­té­res­sées par ce genre de vé­hi­cule. Au Qué­bec, la So­cié­té de trans­port de Montréal, Vi­déo­tron et Hy­dro-Qué­bec ont entre autres été ren­con­trées.

Mis à part quelques dé­tails, la four­gon­nette de VIA Mo­tors est iden­tique à une Che­vro­let Express or­di­naire. Seuls quelques pe­tits lo­gos ici et là, ain­si que des roues plus es­thé­tiques per­mettent de la dis­tin­guer des mo­dèles cou­rants.

À l’in­té­rieur, en­core une fois, la res­sem­blance est frap­pante. L’unique mo­di­fi­ca­tion ap­por­tée au vé­hi­cule se trouve sur le ta­bleau de bord, où une pa­no­plie d’in­for­ma­tions con­cer­nant la bat­te­rie et le sys­tème hy­bride sont pré­sen­tées au conduc­teur.

Le vé­hi­cule passe aus­si de 8100 livres à 9300 livres, gra­cieu­se­té du sys­tème élec­trique. La bat­te­rie de 24 kWh per­met une au­to­no­mie 100 % élec­trique d’en­vi­ron 70 ki­lo­mètres, après quoi un mo­teur à es­sence tra­di­tion­nel à huit cy­lindres prend le re­lais. Se­lon Pierre-Yves Har­pin, res­pon­sable de la pro­mo­tion des VTRUX au Qué­bec, la bat­te­rie du vé­hi­cule peut être re­char­gée en moins de deux heures. Pour ob­te­nir ce temps de charge, il faut tou­te­fois être branché sur la borne de re­charge à haut am­pé­rage ven­due avec le vé­hi­cule.

EN­CORE BEAU­COUP DE QUES­TIONS

En ten­tant de conqué­rir le marché des vé­hi­cules com­mer­ciaux, VIA Mo­tors a de grandes am­bi­tions.

Mais, avant d’es­pé­rer sé­duire les grandes en­tre­prises du pays, les re­pré­sen­tants de VIA au Ca­na­da de­vront cla­ri­fier quelques points.

D’abord, le ser­vice d’en­tre­tien. On as­sure que les voi­tures ven­dues par VIA Mo­tors pour­ront être en­tre­te­nues et ré­pa­rées par les conces­sion­naires Che­vro­let af­fi­liés. Mais en­core faut-il que les mé­ca­ni­ciens de chez Che­vro­let soient for­més pour tra­vailler sur ce genre de mé­ca­nique. Et ça, ce n’est pas chose faite. Le prix, en­suite. En ce mo­ment, le VTRUX Express est ven­du à par­tir de 85 000 $ US, une hausse sub­stan­tielle par rap­port aux 37 535 $ de­man­dés pour un Che­vro­let Express à mo­to­ri­sa­tion tra­di­tion­nelle.

VIA Mo­tors sou­ligne tou­te­fois que le prix de­vrait éven­tuel­le­ment bais­ser de 15 %. Mais im­pos­sible de confir­mer cette af­fir­ma­tion. Et si c’était vrai, qui donc ac­cep­te­rait d’ache­ter main­te­nant, alors que le prix est plus haut?

L’idée d’un parc de vé­hi­cules com­mer­ciaux plus éco­éner­gé­tiques est at­ti­rante, c’est cer­tain. Les vé­hi­cules hy­brides de VIA Mo­tors, s’ils en ve­naient à connaître un bon suc­cès com­mer­cial, per­met­traient une ré­duc­tion des gaz à ef­fet de serre im­por­tante, en plus de fran­chir un autre pas vers une élec­tri­fi­ca­tion éven­tuelle des trans­ports.

Mais, avant que tout ce­la se réa­lise, il fau­dra four­nir aux ache­teurs des bases so­lides. Et ça, on n’y est vi­si­ble­ment pas en­core.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.