Un VUS qui a DU PANACHE

PORSCHE MACAN TURBO

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - LA UNE - FRÉ­DÉ­RIC MERCIER Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Même des marques comme Ma­se­ra­ti, Ja­guar ou Al­fa Ro­meo ont dé­sor­mais leur gros vé­hi­cule à quatre roues mo­trices, n’en dé­plaise aux pu­ristes. Le mar­ché est tout sim­ple­ment trop lu­cra­tif pour se faire bou­der.

Chez Porsche, on a com­pris ça de­puis long­temps. En 2003, le construc­teur de Stutt­gart lan­çait le Cayenne. Les « Por­schistes » ont chia­lé, s’of­fus­quant que le fa­bri­cant de l’em­blé­ma­tique 911 se ra­baisse à pro­duire un 4x4 qui n’ira ja­mais dans la boue.

Puis, les chiffres de ventes ont com­men­cé à en­trer. Et près de 15 ans plus tard, on réa­lise à quel point Porsche au­rait été dans la merde sans l’ap­port du Cayenne à ses chiffres de vente.

Et comme la mode des VUS ne semble pas sur le point de s’es­tom­per, un deuxième mo­dèle du genre est dé­sor­mais en vente chez les conces­sion­naires Porsche du pays. Et dé­jà, le Macan est de­ve­nu le chou­chou des Ca­na­diens.

L’an der­nier, le pe­tit nou­veau a of­fi­ciel­le­ment dé­trô­né le Cayenne à titre de mo­dèle le plus ven­du de la marque au Ca­na­da. Tout au long de 2016, Porsche a écou­lé 2800 exem­plaires du Macan et 2325 Cayenne. Pen­dant la même pé­riode, on n’a ven­du que 945 Porsche 911 et 345 Boxs­ter… Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

UNE AT­TI­TUDE DE 911

Construire des VUS n’est donc pas un luxe chez Porsche, mais bien une né­ces­si­té. Ce­la n’em­pêche tou­te­fois pas le construc­teur de dé­ve­lop­per des vé­hi­cules fi­dèles à son image.

Le Macan, dans sa ver­sion Turbo que nous avons mise à l’es­sai, n’est rien de moins qu’un bo­lide de course haut sur pattes. Ani­mé par un mo­teur à six cy­lindres de 3,6 litres tur­bo­com­pres­sé, il pro­pose une puis­sance phé­no­mé­nale de 400 che­vaux et un couple tout aus­si hal­lu­ci­nant de 406 livres-pied. Avec l’en­semble « Per­for­mance Pa­ckage », on passe à 440 che­vaux et 442 li­vres­pied. C’est suf­fi­sant pour pas­ser de 0 à 100 km/h en 4,4 se­condes et at­teindre une vi­tesse de pointe de 272 km/h. Tout ça dans un VUS !

Im­pres­sion­nant, en ef­fet. Mais ce n’est pas tout. Beau­coup de marques sont ca­pables de construire des VUS qui vont vite, et ça n’en fait pas des chefs d’oeuvres au­to­mo­biles pour au­tant.

Si on com­pare le Macan Turbo à une voi­ture sport, c’est qu’il en a presque tous les at­tri­buts. Et ça va pas mal plus loin que sa vi­tesse de pointe.

Tout dans ce VUS rap­pelle une voi­ture sport. Sa di­rec­tion est pré­cise, chi­rur­gi­cale même. Sa sus­pen­sion, sans avoir la fer­me­té d’un vé­hi­cule conçu pour la piste, est as­sez ri­gide pour né­go­cier des vi­rages avec fougue.

Puis, il y a la trans­mis­sion. La fa­meuse boîte PDK à sept rap­ports qu’on peut re­trou­ver un peu par­tout dans l’ali­gne­ment de Porsche. Je l’ai dé­jà dit et je le re­dis, c’est la meilleure trans­mis­sion au­to­ma­tique of­ferte sur le mar­ché en ce mo­ment. Point à la ligne.

Chaque fois que je prends la route au vo­lant d’un vé­hi­cule qui en est équi­pé, j’ai la ferme im­pres­sion que la PDK réus­sit à lire dans mes pen­sées. Elle change de rap­port au mo­ment op­por-

tun, exac­te­ment comme je le fe­rais si j’étais au vo­lant d’un vé­hi­cule ma­nuel. Exac­te­ment comme je le fe­rais, mais en beau­coup plus vite. Parce qu’avec son double em­brayage, la PDK exé­cute son tra­vail avec pré­ci­sion en à peine quelques mil­li­se­condes.

LE MEILLEUR DES DEUX MONDES

Avec le Macan Turbo, on a réus­si à pro­duire un VUS qui peut cer­tai­ne­ment se faire ap­pe­ler Porsche sans gêne. C’est vrai, le mo­teur est à l’avant et son de­si­gn n’a rien de ce­lui d’une 911, mais le Macan peut por­ter l’écus­son du construc­teur de Stutt­gart avec fier­té.

En fait, là où le Macan tré­buche, c’est jus­te­ment sur l’as­pect pra­tique. Quand on achète un VUS, c’est pour avoir plus d’es­pace. Et de l’es­pace, le Macan en offre très peu. La place pour les jambes à l’ar­rière est très li­mi­tée, tout comme la ca­pa­ci­té char­ge­ment dans le coffre.

Ren­du là, pour­quoi ne pas se tour­ner vers une Pa­na­me­ra à quatre roues mo­trices ? Parce que, pour plu­sieurs, un VUS, c’est main­te­nant un es­sen­tiel. Ce n’est pas tou­jours ra­tion­nel, mais c’est ça qui est ça. Et ça, Porsche l’a com­pris.

Le Macan n’of­fri­ra ja­mais la même sta­bi­li­té et le même plai­sir de conduire qu’une 911 ou même qu’une Pa­na­me­ra. Un VUS est plus lourd, mais il a aus­si un centre de gra­vi­té beau­coup plus haut qu’un cou­pé. C’est la loi de la phy­sique.

Par contre, le Macan Turbo est pro­ba­ble­ment le VUS qui se rap­proche le plus d’une voi­ture sport sur le mar­ché en ce mo­ment. On ne pou­vait s’at­tendre à rien de moins de la part de Porsche.

PHO­TOS COUR­TOI­SIE PORSCHE

Le Porsche Macan Turbo passe de 0 à 100 km/h en 4,4 se­condes et at­teint une vi­tesse de pointe de 272 km/h.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.