La course loin d’être ga­gnée

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - LA UNE - FRÉ­DÉ­RIC MERCIER

La voi­ture qui se conduit toute seule n’est pas qu’une uto­pie. De­puis des an­nées, plu­sieurs construc­teurs au­to­mo­biles in­ves­tissent des for­tunes pour dé­ve­lop­per des sys­tèmes ca­pables de rem­pla­cer l’hu­main der­rière un vo­lant.

Évi­dem­ment, ce­la ne se fe­ra pas du jour au len­de­main. Et même si cer­taines marques comme Tes­la et Mer­cedes-Benz offrent dé­jà des sys­tèmes plu­tôt avan­cés, la course vers la voi­ture au­to­nome n’a pas en­core été ga­gnée. Loin de là.

Pour bien com­prendre les étapes vers l’au­to­ma­ti­sa­tion com­plète de la conduite au­to­mo­bile, les ex­perts du mi­lieu ont di­vi­sé en six ni­veaux les types de tech­no­lo­gies au­to­nomes.

NI­VEAU 0

C’est la conduite au­to­mo­bile à son état le plus simple. Les mains sur le vo­lant et les yeux sur la route en tout temps. Au ni­veau 0, au­cune tech­no­lo­gie n’est mise en place pour vous aver­tir ou pour faire dé­vier votre vé­hi­cule de sa voie en cas de dan­ger. Tout re­pose sur le conduc­teur.

NI­VEAU 1

Au ni­veau 1, le conduc­teur doit gar­der les yeux sur la route et les mains sur le vo­lant. Tou­te­fois, cer­tains sys­tèmes sont mis en place pour in­ter­ve­nir en cer­taines oc­ca­sions. Les dé­tec­teurs d’angles morts et l’aver­tis­seur de col­li­sion fron­tale en sont de bons exemples. Beau­coup de vé­hi­cules neufs ven­dus en 2017 sont équi­pés de ce type de tech­no­lo­gie.

NI­VEAU 2

À cette étape, le vé­hi­cule est par­tiel­le­ment au­to­ma­ti­sé et le conduc­teur peut tem­po­rai­re­ment lâ­cher le vo­lant et quit­ter la route des yeux. La voi­ture se­mi-au­to­nome de ni­veau 2 peut ain­si te­nir le cap et ajus­ter sa vi­tesse d’elle-même, mais un conduc­teur de­meure es­sen­tiel, spé­cia­le­ment en si­tua­tion de conduite ur­baine.

Des mo­dèles comme la Tes­la Mo­del S ou la Mer­cedes-Benz Classe E font ac­tuel­le­ment par­tie de cette ca­té­go­rie.

NI­VEAU 3

À par­tir du ni­veau 3, un vé­hi­cule est consi­dé­ré comme hau­te­ment au­to­ma­ti­sé et peut théo­ri­que­ment se dé­pla­cer sans in­ter­ven­tion hu­maine. Le « conduc­teur » doit tou­te­fois de­meu­rer der­rière le vo­lant et être prêt à in­ter­ve­nir si le vé­hi­cule lui en fait la de­mande.

NI­VEAU 4

À ce stade, le vé­hi­cule peut se dé­pla­cer de lui-même et ne de­man­de­ra pas l’aide du conduc­teur, sauf dans cer­taines si­tua­tions bien pré­cises où une in­ter­ven­tion hu­maine pour­rait tou­jours être de mise.

NI­VEAU 5

Fi­na­le­ment, la voi­ture en­tiè­re­ment au­to­nome. Un sys­tème de ni­veau 5 peut être opé­ré sans vo­lant ni pé­dales. Toutes les per­sonnes à bord de­viennent ain­si des pas­sa­gers qui se laissent trans­por­ter du point A au point B sans avoir à contrô­ler quoi que ce soit.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.