Chan­ge­ment de génération

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - LA UNE - GER­MAIN GOYER

Au se­con­daire, on a tous connu un pe­tit in­tel­lo. C’était ce­lui qui n’a ja­mais ra­té une jour­née d’école, ce­lui qui était as­sis en avant, ce­lui qui com­pre­nait plus ra­pi­de­ment que les autres et qui re­fi­lait ses notes aux autres.

Dans le monde de l’au­to, ce pe­tit in­tel­lo, c’est la Toyo­ta Cam­ry. De­puis tou­jours, elle fait le tra­vail sans bron­cher. Long­temps re­con­nue comme l’une des au­tos les plus plates, elle pou­vait tou­te­fois se van­ter de trô­ner au cha­pitre de la fia­bi­li­té.

Or, le seg­ment des ber­lines in­ter­mé­diaires, qui com­prend entre autres les Hon­da Ac­cord, Maz­da 6 et Hyun­dai So­na­ta de ce monde, est en perte de vi­tesse. Et pour la Cam­ry, le fait d’être sim­ple­ment la plus fiable ne suf­fit plus. Toyo­ta a donc re­trous­sé ses manches afin de dy­na­mi­ser la Cam­ry et de conqué­rir de nou­velles parts de mar­ché.

MÉ­CHANT CHAN­GE­MENT

Pour 2018, les chan­ge­ments sont ma­jeurs pour la Cam­ry. C’est un chan­ge­ment de gé­né­ra­tion, rien de moins. D’ailleurs, on est ren­du à la hui­tième de­puis ses dé­buts en 1982.

La plate-forme a été com­plè­te­ment re­vue et elle re­pose dé­sor­mais sur la nou­velle struc­ture TN­GA qu’on a connue grâce à la Prius et au CH-R.

Es­thé­ti­que­ment, force est de sou­li­gner l’ef­fort de Toyo­ta avec la nou­velle Cam­ry. On lui a des­si­né une vé­ri­table ca­landre. Même chose pour ses phares avant et ar­rière. Une pein­ture deux-tons est éga­le­ment of­ferte, ce qui vi­vi­fie la sil­houette. Les jantes sont éga­le­ment de bon goût. On n’a pas l’im­pres­sion que ce sont de bêtes roues d’hi­ver en acier. Un in­té­rieur rouge en cuir rouge est même dis­po­nible. At­ta­chez votre tuque…

AU VO­LANT

Elle est net­te­ment plus ri­gide qu’au­pa­ra­vant, la Cam­ry 2018. Lors du sla­lom avec les cônes, elle s’est avé­rée plus à l’aise, mais sur­tout plus in­ci­sive. Par contre, en ce qui a trait à la di­rec­tion, on ignore ce qui s’est pas­sé dans le bu­reau des in­gé­nieurs, mais le rayon de bra­quage a aug­men­té de 20 cm. En ef­fet, le dia­mètre de bra­quage est pas­sé de 11,2 m à 11,4 m. En conduite ur­baine, on l’a trou­vée moins fa­ci­le­ment ma­niable.

Sous le ca­pot, on re­trouve l’ha­bi­tuel trio : quatre cy­lindres, V6 et hy­bride. Le V6 est une den­rée de plus en plus rare dans ce seg­ment. En ef­fet, l’Ac­cord, la So­na­ta et la Ma­li­bu sont quelques exemples des mo­dèles qui ont dé­lais­sé cette mo­to­ri­sa­tion, bien sou­vent, au pro­fit de la tur­bo­com­pres­sion. À mon avis, rien ne peut ac­co­ter la sou­plesse d’un six cy­lindres et cet es­sai de la Cam­ry le confirme une fois de plus. En ce qui a trait à la ver­sion hy­bride, son cô­té pra­ti­co-pra­tique a été re­vu. Le dos­sier de sa ban­quette ar­rière peut main­te­nant se ra­battre pour trans­por­ter de longs ob­jets. De plus, les bat­te­ries ont été re­lo­ca­li­sées sous la ban­quette ar­rière afin d’of­frir le même vo­lume de char­ge­ment dans le coffre que la ver­sion à es­sence, soit 427 L.

Dès les pre­miers tours de roue, on constate que la Cam­ry de hui­tième gé­né­ra­tion est plus si­len­cieuse que celle d’au­pa­ra­vant. Le si­lence et la dou­ceur de rou­le­ment, c’est ce que re­cherche très sou­vent la clien­tèle cible de la Cam­ry. Et elle se­ra ser­vie plus ja­mais. Par contre, on a re­mar­qué des bruits de vent au­tour du pi­lier A. À une vi­tesse d’en­vi­ron 100 km/h, ils de­ve­naient désa­gréables.

TECH­NO-NOUILLE

Hé­las, im­pos­sible d’avoir Apple Car Play ou An­droid Au­to dans la Cam­ry. On a plu­tôt ten­té de conce­voir un pro­gramme al­ter­na­tif : En­tune. C’est bien, mais vrai­ment pas à point.

On a ten­té de don­ner une ins­truc­tion vo­cale en fran­çais, sans suc­cès mal­gré plu­sieurs ten­ta­tives de quelques in­di­vi­dus. Certes, l’idée est plus que louable de vou­loir pro­té­ger les don­nées de ses clients. Par contre, ce que le conduc­teur moyen dé­sire, c’est sur­tout de pou­voir bê­te­ment connec­ter son té­lé­phone in­tel­li­gent dans sa voi­ture et de pro­fi­ter de l’ef­fi­ca­ci­té de sys­tèmes dé­jà éprou­vés. En com­pa­rai­son avec Apple Car Play ou An­droid Au­to, En­tune a des croûtes à man­ger.

On a tout de même ap­pré­cié la grande sur­face sur la­quelle est pro­je­tée l’in­for­ma­tion lorsque l’af­fi­chage tête haute est ac­ti­vé. Elle est fa­ci­le­ment li­sible et le de­meure même si notre po­si­tion de conduite se mo­di­fie au fil des ki­lo­mètres.

BREF

Si le pe­tit in­tel­lo de la classe or­ga­nise un par­ty pen­dant que ses pa­rents sont par­tis en voyage, ça risque de ne pas être un par­ty qui pas­se­ra à l’his­toire. Il est bien bon pour prendre des notes en classe, et il de­vrait se concen­trer là-des­sus. Même chose pour la Cam­ry. Elle ne de­vrait pas ten­ter de se pré­sen­ter comme une voi­ture dy­na­mique, car elle n’en est mal­heu­reu­se­ment pas une.

Est-ce qu’elle est fiable? Si le pas­sé est ga­rant de l’ave­nir, alors oui. Est-elle confor­table? Oui. Est-elle spa­cieuse? Oui. Est-elle une voi­ture qu’on re­com­man­de­rait? Ab­so­lu­ment. Mais est-elle dy­na­mique ? Mal­heu­reu­se­ment pas et on craint qu’elle ne le soit ja­mais. Pour al­ler re­cher­cher la clien­tèle qui a tro­qué la ber­line pour un VUS, il en fau­dra plus.

Même si elle change d’at­ti­tude et qu’elle change son ap­pa­rence, elle ne se­ra ja­mais la plus co­ol de la classe.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.