Le Journal de Quebec - CASA

QUOI SAVOIR AVANT D’ACHETER UNE PISCINE !

Avoir une piscine dans sa cour est un des plus beaux rêves lorsqu’on possède une maison ! Il faut toutefois être bien avisé avant de se lancer dans un projet de piscine hors terre ou creusée.

-

Il faut d’abord s’assurer de ne pas avoir un dénivelé trop grand avec son terrain, si on veut faire installer une piscine hors terre, selon Gaston Damboise, copropriét­aire du piscinier Au Coin de la piscine, situé à Repentigny.

« On accepte un dénivelé de 4 pouces, si c’est plus que ça, le client doit préparer le terrain », a affirmé M. Damboise, que nous avons rencontré.

« On a des gens au niveau de l’aménagemen­t paysager ou des entreprise­s d’excavation qui font de la réparation de terrain », ajoute l’expert en piscine.

Si le terrain est plane, des profession­nels enlèvent la tourbe du terrain pour ensuite faire l’assiette de la piscine, avec de la poussière de roches compactées. Après des installate­urs viendront monter et installer la piscine.

Une piscine hors terre peut coûter de 2500 $ à 10 000 $, selon M. Damboise, en fonction des options (avec thermopomp­e, en acier, en résine, système au sel, etc.).

PISCINE CREUSÉE

Pour une piscine creusée, on doit d’abord bien connaître le budget qu’on est prêt à investir, souligne M. Damboise, car les prix peuvent varier de 20 000 $ à 200 000 $ (ce qui est exceptionn­el dans ce dernier cas). Une piscine en fibre de verre peut coûter de 20 000 $ à 35 000 $.

Et une piscine en acier varie de 26 000 $ à 50 000 $, précise cette fois M. Damboise. « Mais il faut prévoir tout l’aménagemen­t paysager par la suite », dit-il.

M. Damboise et son équipe vont aussi travailler avec le certificat de localisati­on de la maison afin qu’un dessinateu­r dessine le projet en trois dimensions (avec vue aérienne).

« Le client voit sa cour avec une piscine creusée », explique-t-il, montrant un exemple de dessin au Journal.

Et les profession­nels contactent info Excavation quand le lieu de la piscine est défini. Le tout pour s’assurer qu’il n’y a pas une ligne de gaz ou une ligne électrique qui peuvent entraver les travaux.

SÉCURITÉ (INACCESSIB­ILITÉ)

En termes de règles de sécurité, il faut d’abord et avant tout s’assurer que votre piscine est inaccessib­le en tout temps, selon Raynald Hawking, directeur général de la Société de Sauvetage du Québec.

M. Hawking s’appuie notamment sur le Règlement provincial sur la sécurité des piscines résidentie­lles.

Ce dernier rend obligatoir­e l’installati­on d’une clôture autour des piscines creusées et semi-creusées installées depuis novembre 2010.

« Il suffit de quelques secondes pour qu’un enfant s’esquive dans la cour arrière et accède à la piscine sans que personne s’en rende compte », prévient M. Hawking.

« Rendre sa piscine inaccessib­le, c’est éviter qu’un enfant y chute accidentel­lement en votre absence, il en est de même pour les adultes à risque de défaillanc­es », ajoute-t-il.

Et les piscines hors terre dont la paroi fait moins de 1,2 m de haut doivent être entourées d’une clôture.

Les piscines installées avant novembre 2010 devront aussi se conformer à la réglementa­tion à compter du 30 septembre 2025, selon le ministère des Affaires municipale­s et de l’Habitation (MAMH).

 ?? ?? Gaston Damboise, copropriét­aire du magasin Au Coin de la Piscine, à Repentigny
Gaston Damboise, copropriét­aire du magasin Au Coin de la Piscine, à Repentigny
 ?? ?? Raynald Hawking, directeur général de la Société de sauvetage du Québec
Raynald Hawking, directeur général de la Société de sauvetage du Québec

Newspapers in French

Newspapers from Canada