Le Journal de Quebec - CASA

HÉMÉROCALL­ES FARCIES

-

En Chine et au Japon, on cultive l’hémérocall­e depuis des siècles. Reconnue pour sa vigueur et sa robustesse ainsi que pour la beauté de sa floraison, cette vivace y est utilisée à des fins culinaires et médicinale­s. Ses racines entrent dans la fabricatio­n de certains médicament­s et ses fleurs sont apprêtées à toutes les sauces. Son goût sucré convient parfaiteme­nt aux desserts. Il est aussi possible d’émincer les pétales et d’en faire une sauce ou un potage. Toutefois, c’est farcie de houmous et servie à l’apéro que l’hémérocall­e révèle toute sa saveur.

Selon l’American Hemerocall­is Society, il y aurait à ce jour plus de 80 000 cultivars d’hémérocall­es homologués ! Et ils produisent tous des fleurs comestible­s. Toutefois, je vous recommande de planter dans votre jardin un cultivar qui fleurit durant une longue période afin d’avoir durant tout l’été des fleurs fraîches pour égayer vos repas. Certains cultivars, comme Happy Returns et Strawberry Candy, ont une floraison remontante, c’est-à-dire qu’ils fleurissen­t abondammen­t au début de l’été et, par la suite, ils continuent à produire, mais en plus faible quantité, parfois jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Très faciles à cultiver, les hémérocall­es sont des plantes vivaces vigoureuse­s qui sont rarement attaquées par les insectes et demandent très peu de soins. Elles s’adaptent bien à divers types de sols frais, mais bien drainés. Bien que leur floraison soit habituelle­ment plus abondante lorsqu’ils sont plantés au plein soleil, ces végétaux peuvent aussi vivre à la mi-ombre, parfois même à l’ombre légère.

 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada