Baisse des mises en chan­tier

Se­lon les plus ré­centes don­nées pu­bliées par la So­cié­té ca­na­dienne d’hy­po­thèques et de lo­ge­ment (SCHL), la ten­dance des mises en chan­tier dans la ré­gion mé­tro­po­li­taine de re­cen­se­ment (RMR) de Québec a di­mi­nué au cours du mois d’avril 2018.

Le Journal de Quebec - Immo - - LA MAISON DE LA SEMAINE - Pa­mé­la EGAN

Si l’on se fie à la ten­dance, la construction a connu une baisse puis­qu’elle se chif­frait à 5363 en avril, com­pa­ra­ti­ve­ment à 5470 en mars. Cette ten­dance cor­res­pond à la moyenne mo­bile de six mois du nombre men­suel désai­son­na­li­sé et an­nua­li­sé de mises en chan­tier. En d’autres mots, la ten­dance per­met de sup­pri­mer l’ef­fet des hauts et des bas sai­son­niers, ce qui fa­ci­lite la com­pa­rai­son du rythme d’ac­ti­vi­té d’un mois à l’autre.

« La ten­dance à la baisse des mises en chan­tier d’ha­bi­ta­tions s’est pour­sui­vie en avril dans la grande ré­gion de Québec. Néan­moins, le ni­veau d’ac­ti­vi­té reste sou­te­nu du cô­té de la construction de lo­ge­ments lo­ca­tifs. En plus des uni­tés en ré­si­dences pour per­sonnes âgées, de nom­breux ap­par­te­ments lo­ca­tifs tra­di­tion­nels sont ac­tuel­le­ment en construction et se­ront ache­vés au cours des pro­chains mois. Ain­si, l’offre de lo­ge­ments lo­ca­tifs tra­di­tion­nels dis­po­nibles aug­men­te­ra ra­pi­de­ment et exer­ce­ra une pres­sion à la hausse sur le taux d’in­oc­cu­pa­tion dans la ré­gion. Ce seg­ment de mar­ché reste donc à sur­veiller », in­dique M. Ni­co­las Ber­nat­chez, ana­lyste prin­ci­pal de mar­ché à la SCHL. Étant don­né la grande va­ria­bi­li­té des chiffres es­ti­ma­tifs men­suels, la SCHL tient compte de la ten­dance, en plus du nombre men­suel désai­son­na­li­sé et an­nua­li­sé, pour ob­te­nir un por­trait plus com­plet de l’état du mar­ché de l’ha­bi­ta­tion.

Jan­vier à avril

Au cu­mu­la­tif, les quatre pre­miers mois de 2018 ré­vèlent une di­mi­nu­tion des mises en chan­tier de l’ordre de 2 % en com­pa­rai­son de 2017. Au to­tal, les cons­truc­teurs ont cou­lé les fon­da­tions de 1153 ha­bi­ta­tions. La SCHL a consta­té que la construction va­rie se­lon les seg­ments de mar­ché. Dans le seg­ment des mai­sons in­di­vi­duelles, 186 pro­prié­tés ont été éri­gées, soit 8 % de moins que pour la même pé­riode l’an­née pré­cé­dente. Le seg­ment des mai­sons ju­me­lées ou en ran­gée ain­si que des du­plex a pour sa part pro­gres­sé, de 13 %, alors que 231 pro­prié­tés ont été dé­nom­brées. Du cô­té des co­pro­prié­tés, 36 nou­velles construc­tions ont été com­pi­lées de jan­vier à avril, ce qui re­pré­sente une chute de 85 %. Quant au seg­ment des lo­ge­ments lo­ca­tifs, 700 construc­tions ont été en­ta­mées, ce qui consti­tue un gain de 32 % par rap­port à ce que l’on a connu l’an­née der­nière à pa­reille date.

Au cu­mu­la­tif, les quatre pre­miers mois de l’an­née 2018 ré­vèlent une di­mi­nu­tion des mises en chan­tier de l’ordre de 2 % en com­pa­rai­son de 2017. Cré­dit : Can Stock Photo/an­drey­kuz­min

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.