Se la cou­ler douce

Pour en sa­voir plus sur cette ré­si­dence et sur le cour­tier ven­deur, consultez la page 3.

Le Journal de Quebec - Immo - - LA UNE -

Ga­rant la voi­ture dans l’al­lée me­nant à l’abri d’au­to triple, on ne de­vine pas que ce­lui-ci cache une vue épous­tou­flante sur Sainte-foy et Cap-rouge. Re­joi­gnant l’en­trée en fa­çade, ad­mi­rant les pom­miers et la plate-bande fleu­rie, on ne se doute pas de la sur­prise qui nous at­tend à l’in­té­rieur.

Ce n’est qu’en pous­sant la porte prin­ci­pale que sou­dain, de l’autre cô­té de la maison, le ma­gni­fique paysage se dé­voile par­tiel­le­ment. Du hall d’en­trée, on ai­me­rait aus­si­tôt s’en ap­pro­cher, mais la dou­ceur du dé­cor de la cui­sine, de la salle à man­ger et du sa­lon nous in­cite à prendre notre temps.

Que la vi­site com­mence

La cui­sine ou­verte re­vêt des teintes pai­sibles, qui nous in­vitent à y pas­ser de longues heures. Le comp­toir en stra­ti­fié qui s’al­longe sous la fe­nêtre en fa­çade ain­si que l’îlot cen­tral qui ac­cueille l’évier de style in­dus­triel offrent tout l’es­pace sou­hai­té pour cui­si­ner. Les ti­roirs et ar­moires en bois peints en blanc, per­mettent de gar­der cet es­pace dé­ga­gé et en beau­té !

Juste avant de po­ser les pieds sur le plan­cher en bois pour se rendre à la salle à man­ger, une porte à car­reaux en bois pique notre cu­rio­si­té. Il s’agit de la salle de bain, dont la pa­lette de cou­leurs plonge la pièce dans un uni­vers des plus re­po­sants. Celle-ci réunit un bain ther­mo­mas­seur, une douche en coin, ain­si qu’un meuble-la­va­bo en mé­la­mine.

La salle à man­ger prend fiè­re­ment place au coeur du rez-de-chaus­sée, près d’une fe­nêtre tour­née vers l’abri d’au­tos. Elle se laisse en­va­hir par les par­fums éma­nant de la cui­sine et l’am­biance dé­con­trac­tée du sa­lon. Agran­dir la table au be­soin, en em­pié­tant dans le sa­lon, se­rait un jeu d’en­fant. Quant aux deux murs du sa­lon, ils per­mettent de po­si­tion­ner face à face la té­lé­vi­sion et le ca­na­pé, ce qui est dans l’ordre des choses.

Le clou de la vi­site

La ver­rière (16 x 20) est cer­tai­ne­ment le clou de la vi­site, avec son ma­gni­fique plan­cher chauf­fant en cé­ra­mique qui imite à s’y mé­prendre un plan­cher en bois, ses nom­breuses fe­nêtres lais­sant entrer la lu­mière et les cou­leurs de saison, son poêle au gaz et son es­pace de dé­tente. Der­rière deux portes se cachent une la­veuse et une sé­cheuse.

Il suf­fit d’ou­vrir la porte-fe­nêtre pour se rendre sur la ter­rasse en bois trai­té à deux pa­liers, pro­pice à l’amé­na­ge­ment d’une zone de re­pos et d’un es­pace gour­mand. La cour ga­zon­née im­mense ins­pi­re­ra cer­tai­ne­ment bien des pro­jets aux fu­turs pro­prié­taires.

Vers le sous-sol

Juste avant de se rendre au sous-sol, une pièce n’a pas en­core été vi­si­tée. Il s’agit de la chambre prin­ci­pale, si grande, que des meubles en bois mas­sifs y trouvent ai­sé­ment leur place. La lu­mière et le pa­no­ra­ma, qui s’in­vitent par la grande fe­nêtre ou­verte sur la cour, les mettent d’ailleurs en va­leur. La pièce pro­fite d’un im­mense walk-in, lui aus­si, illu­mi­né par une fe­nêtre.

Au pied de l’es­ca­lier, une salle fa­mi­liale est ré­chauf­fée par la pré­sence d’un poêle à bois. On re­trouve éga­le­ment au sous-sol une grande chambre (qui pour­rait fa­ci­le­ment être di­vi­sée pour en faire deux), une salle de la­vage et d’eau prête à ac­cueillir une fu­ture douche, une deuxième chambre ac­tuel­le­ment uti­li­sée comme salle de gym, un ate­lier, ain­si que de vastes es­paces de ran­ge­ment bien or­ga­ni­sés.

Amé­lie DES­CHÊNES Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.