La guerre aux graf­fi­tis

Le Journal de Quebec - Immo - - MAISON EXTRA -

Par­fois consi­dé­rés comme étant de l’art, les graf­fi­tis illé­gaux sont ce­pen­dant des actes de van­da­lisme. C’est d’ailleurs pour cette rai­son que l’ar­ron­dis­se­ment de La Ci­té-li­moi­lou s’est do­té d’un plan de ges­tion des graf­fi­tis. Mais plu­sieurs des ap­proches mises de l’avant pour contrer ce fléau peuvent être ap­pli­quées ailleurs ! Quelques conseils

Il existe une foule de ma­nières pour li­mi­ter l’ap­pa­ri­tion de graf­fi­tis. La Ville de Qué­bec sou­ligne « qu’il est es­sen­tiel de net­toyer ra­pi­de­ment et sys­té­ma­ti­que­ment les graf­fi­tis pour em­pê­cher leur pro­li­fé­ra­tion et dé­cou­ra­ger les fau­tifs ». Si­gna­ler la pré­sence de graf­fi­tis illé­gaux au­près de la po­lice est éga­le­ment une me­sure fort ef­fi­cace pour dis­sua­der les van­dales.

Vous pou­vez choi­sir des ma­té­riaux et des re­vê­te­ments qui ont ten­dance à re­pous­ser les gens mal in­ten­tion­nés. Les re­com­man­da­tions qui suivent pro­viennent du site de la Ville de Qué­bec.

• Pri­vi­lé­giez des ma­té­riaux tex­tu­rés.

• Po­sez des pierres ou des briques de dif­fé­rents tons. De cette fa­çon, les graf­fi­tis sont moins vi­sibles et votre mur de­vient ain­si moins pri­sé.

• Choi­sis­sez des ver­nis et des pein­tures à base de po­ly­mère de si­li­cone-uré­thane, car les graf­fi­tis y adhèrent moins bien et peuvent y être net­toyés plus fa­ci­le­ment. De même, uti­li­sez des cou­leurs fon­cées et as­su­rez-vous d’avoir suf­fi­sam­ment de pein­ture si vous de­vez re­peindre pour mas­quer un graf­fi­ti. • Fixez un grillage or­ne­men­tal si­tué à une faible dis

tance du mur.

• Plan­tez des plantes grim­pantes, des buis­sons, des

ar­bustes ou des ro­siers à proxi­mi­té de votre mur. • Ins­tal­lez un sys­tème d’éclai­rage mu­ni d’un dé­tec­teur de mou­ve­ment di­rec­te­ment vers votre mur. De plus, op­tez pour une am­poule au so­dium qui donne un éclai­rage plus jaune.

En­fin, vous pou­vez res­treindre l’ac­cès des par­ties éle­vées du bâ­ti­ment comme la toi­ture et les bal­cons en ran­geant et en ca­de­nas­sant les échelles.

Les mu­rales

Si vous sou­hai­tez va­lo­ri­ser l’art ur­bain et li­mi­ter l’ap­pa­ri­tion de graf­fi­tis illé­gaux, vous pou­vez re­cou­rir à une mu­rale. Vous de­vez tou­te­fois res­pec­ter les rè­gle­ments mu­ni­ci­paux en vi­gueur. Pour pou­voir pro­cé­der, vous de­vez ob­te­nir un cer­ti­fi­cat d’au­to­ri­sa­tion mu­ni­ci­pale. Il vous se­ra re­mis une fois que la Com­mis­sion d’ur­ba­nisme et de conser­va­tion de Qué­bec ou le Conseil d’ar­ron­dis­se­ment au­ra éva­lué votre de­mande.

Le net­toyage

Si le mur de votre pro­prié­té a fait l’ob­jet d’un graf­fi­ti, vous en se­rez quitte pour le net­toyer. Les tech­niques de net­toyage va­rient d’une sur­face à l’autre et d’un graf­fi­ti à l’autre se­lon le type de pein­ture ou d’encre qui a été uti­li­sé. Vous pou­vez éga­le­ment de­man­der les ser­vices d’un pro­fes­sion­nel. Pour plus de dé­tails, une vi­site du site de la Ville de Qué­bec vous se­ra des plus utiles www.ville.que­bec.qc.ca/graf­fi­ti.

PAMÉLA EGAN Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

L’une des ma­nières qui existent pour li­mi­ter l’ap­pa­ri­tion de graf­fi­tis consiste à plan­ter des plantes grim­pantes, des buis­sons, des ar­bustes ou des ro­siers à proxi­mi­té de votre mur. Cré­dit : Can Stock Pho­to / wa­ve­mo­vies

La Ville de Qué­bec sou­ligne « qu’il est es­sen­tiel de net­toyer ra­pi­de­ment et sys­té­ma­ti­que­ment les graf­fi­tis pour em­pê­cher leur pro­li­fé­ra­tion et dé­cou­ra­ger les fau­tifs ». Cré­dit : Can Stock Pho­to / lau­rie­fish

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.