Un bi­jou de pro­prié­té

Pour en sa­voir plus sur cette ré­si­dence et sur le cour­tier ven­deur, consul­tez la

Le Journal de Quebec - Immo - - LA UNE - Amé­lie DESCHÊNES

Der­rière une jo­lie clô­ture blanche et deux grands arbres cen­te­naires, la fa­çade de ce cot­tage pré­cé­dé de deux ga­le­ries su­per­po­sées semble nous dire d’ap­pro­cher. Sa porte rouge éveille notre envie d’y en­trer. Au pre­mier coup d’oeil, l’au­then­ti­ci­té pré­ser­vée de cette de­meure nous charme. On y ima­gine la vie ani­mée des grandes fa­milles d’au­tre­fois, lorsque pe­tits et grands ar­ri­vaient en même temps dans ce hall d’en­trée amé­na­gé au pied de l’es­ca­lier en bois, lais­sant leurs man­teaux dans une ar­moire ou sur une pa­tère et des cro­chets fixés au mur.

Vi­vant rez-de-chaus­sée

De chaque cô­té de ce hall des plus cha­leu­reux, deux grandes pièces pour­raient ac­cueillir un sa­lon, une salle de mu­sique ou un bu­reau à do­mi­cile. Les doubles fe­nêtres en bois à guillo­tine laissent en­trer le so­leil et font briller le plan­cher d’ori­gine et les mou­lures en bois, les portes en verre, ain­si que les poi­gnées en pointe de dia­mant. Der­rière deux re­mar­quables portes fran­çaises es­ca­mo­tables se pré­sente la vaste salle à man­ger, hôte de grandes oc­ca­sions. Près d’elle, une pe­tite salle d’eau bien pra­tique se fait dis­crète.

La cui­sine est si spa­cieuse, qu’elle se dé­ploie au­tour d’une table ras­sem­bleuse, qui s’anime les jours de

se­maine à l’heure des re­pas, certes, mais aus­si au mo­ment de faire les de­voirs. Ses ar­moires en mé­tal ont jo­li­ment tra­ver­sé les an­nées, cô­toyant au­jourd’hui un comp­toir et un dos­se­ret en cé­ra­mique aux cou­leurs chaudes. La la­veuse et la sé­cheuse bien dis­si­mu­lées dans la pièce, per­mettent de com­bi­ner di­verses tâches. Au mois de mai, la cui­sine d’été s’ouvre en­fin. Son en­fi­lade de fe­nêtres fai­sant face au fleuve et ses ar­moires d’ori­gine ac­cen­tuent ses airs de cam­pagne. Ici, on par­tage un bon re­pas et on se dé­tend dans une am­biance en­so­leillée. Une porte mène sur le cô­té de la mai­son, alors qu’une se­conde s’ouvre vers une jo­lie ter­rasse, pro­fi­tant d’une vue en plon­gée sur le jar­din fleu­ri. On y ad­mire même les cou­chers de so­leil.

Comme au couette et ca­fé

À l’étage sont réunies une salle de bain et quatre chambres de même taille (12 x 14). Pas de chi­cane ! Ces der­nières comptent cha­cune deux fe­nêtres et une garde-robe. La lu­mière y est vi­vi­fiante et le large cor­ri­dor la laisse cir­cu­ler li­bre­ment. On se sent comme dans un couette et ca­fé. Le ma­tin, pour­quoi ne pas lire le jour­nal sur le bal­con en fa­çade, à l’abri des re­gards, au rythme du vil­lage qui s’anime ? Un autre es­ca­lier nous in­dique le che­min du gre­nier, bien utile pour ran­ger quelques trésors.

Di­rec­tion : le sous-sol

Le sous-sol compte une pièce fer­mée, une salle de bain d’ori­gine, du ran­ge­ment et un es­pace pour di­vers pro­jets. Un ate­lier, ma­gni­fique en­droit pour bri­co­ler et jar­di­ner, s’ouvre sur la cour. En plus de son im­mense jar­din, la cour qui donne sur la bu­co­lique rue Saint-Jo­seph, pré­sente un es­pace ga­zon­né, ain­si qu’un ga­rage dé­ta­ché pou­vant ac­cueillir trois voi­tures et du ran­ge­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.