Des ma­té­riaux dis­tin­gués

Comp­toir de quartz ou de gra­nite, dos­se­ret en marbre, douche en por­ce­laine… Si vous vou­lez mettre votre mai­son en va­leur, uti­li­sez ces ma­té­riaux chics et raf­fi­nés.

Le Journal de Quebec - Immo - - MAISON EXTRA - Na­dia BERGERON

Quand on entre dans une pièce, le regard de­vrait être at­ti­ré par un élé­ment en par­ti­cu­lier. « On évite de mettre trop de punch. On choi­sit une seule ve­dette et on mise sur elle », ex­plique Mé­la­nie Bédard, de­si­gner pour l’en­tre­prise Pro­jet Mai­son. Dans la cui­sine, par exemple, on peut d’abord sé­lec­tion­ner le ma­té­riau pour notre comp­toir et en­suite, on ha­bille l’es­pace en fonc­tion de ce point cen­tral.

On re­marque sur­tout le comp­toir et les ar­moires en pre­mier, tan­dis que le plan­cher vient en der­nier. Il est donc im­por­tant d’agen­cer la cé­ra­mique ou la por­ce­laine au sol pour mettre notre comp­toir en va­leur. Dans ce cas-ci, des ar­moires blanches en ther­mo­plas­tique et un couvre-sol en cé­ra­mique gris char­coal se com­bi­ne­raient par­fai­te­ment bien avec un comp­toir de quartz noir. Cet agen­ce­ment don­ne­rait beau­coup de ca­rac­tère à votre pièce. La du­rée de vie d’une cui­sine est d’en­vi­ron 15 ans : on veut l’ai­mer et en pro­fi­ter long­temps avant de faire de gros chan­ge­ments !

Le look du marbre

Le quartz est le ma­té­riau luxueux le plus po­pu­laire en ce mo­ment, comme le si­gnale M me Bédard. « Il n’y a pas de sur­prise avec lui. Ce que je vois comme échan­tillon, c’est ce que je vais ob­te­nir à la mai­son, contrai­re­ment à un gra­nite, dont la tex­ture peut chan­ger », dit-elle. Cette ma­tière mi­né­rale a été conçue avec de la pous­sière de pierre mé­lan­gée à une ré­sine, com­pa­ra­ti­ve­ment au marbre et au gra­nite qui sont des pierres na­tu­relles, cou­pées et re­tra­vaillées en usine.

Parmi ses avan­tages, le quartz offre plu­sieurs cou­leurs et il nous per­met d’avoir un ef­fet marbre, sans se sou­cier de l’en­tre­tien in­hé­rent à ce ma­té­riau po­reux et friable. Le quartz-marbre est plu­tôt fa­cile à en­tre­te­nir et il est moins fra­gile. Il est par­fai­te­ment adap­té pour le comp­toir de la cui­sine. Vous n’avez pas à vous sou­cier des in­con­vé­nients du vrai marbre, qui est plus sa­lis­sant et qui doit être scel­lé ré­gu­liè­re­ment. On ins­talle aus­si le quartz comme dos­se­ret, évi­tant ain­si de faire des joints comme c’est le cas pour la cé­ra­mique.

Une pierre cuite

Pro­lon­gez votre design somp­tueux à l’ex­té­rieur, sur votre ter­rasse, en uti­li­sant le dek­ton pour le comp­toir. Dis­po­nible sur le mar­ché de­puis quelques an­nées, ce pro­duit res­semble au quartz. « Il s’agit d’une pierre cuite pen­dant long­temps et qui ré­siste très bien à la cha­leur, aux chan­ge­ments de tem­pé­ra­ture et aux rayons UV », in­dique M me Bédard. Dans le sa­lon, dans le but d’avoir un centre d’in­té­rêt, on peut mettre du dek­ton pour l’ha­billage du foyer ou sur le mur de la té­lé­vi­sion. On ne re­couvre pas le mur au com­plet avec ce pro­duit, pour ne pas alour­dir la pièce in­uti­le­ment, mais on mise plu­tôt sur une touche spé­ci­fique avec quelques in­ser­tions.

Le dek­ton peut coû­ter une cen­taine de dol­lars le pied carré. Il est as­sez dis­pen­dieux si on le com­pare à un gra­nite qué­bé­cois qui vaut en­vi­ron 65 $ le pied carré. Le gra­nite d’ita­lie, quant à lui, peut se vendre jus­qu’à 150 $ le pied carré. En gé­né­ral, les gens in­ves­tissent moins dans le couvre-sol afin de pou­voir se payer un beau comp­toir riche et so­phis­ti­qué !

Cou­leurs épu­rées

La ten­dance est au style clas­sique avec des cou­leurs épu­rées, par­ti­cu­liè­re­ment dans la salle de bain où l’on va re­trou­ver les teintes de blanc, taupe, gris, beige… « On a be­soin d’un peu de dou­ceur. On re­cherche un pe­tit coin re­laxant », confie M me Bédard.

Pour bien ré­sis­ter à l’eau, la base de la douche pour­rait être en quartz, tan­dis que le comp­toir, un peu plus loin, se­rait très jo­li en marbre. Une dalle de por­ce­laine au sol, avec un an­ti­dé­ra­pant, ajou­te­rait un ca­chet très dis­tin­gué à votre dé­cor. On peut agen­cer la plu­part de ces ma­té­riaux en­semble, mais on com­bine ra­re­ment le quartz avec le dek­ton.

La cé­ra­mique de­meure très pra­tique et ap­pré­ciée pour le plan­cher du hall d’en­trée. Pour un bel es­ca­lier qui mène à l’étage, on opte gé­né­ra­le­ment pour le bois franc. Tou­te­fois, si vous vou­lez mettre de la cé­ra­mique sur les marches, sé­lec­tion­nez un bon pro­duit tex­tu­ré et tra­vaillé pour ne pas glis­ser.

Se­lon vos items choi­sis, comme un comp­toir par exemple, le dé­lai de fa­bri­ca­tion est d’en­vi­ron 10 jours, mais l’ins­tal­la­tion se fait en une jour­née. Vous pour­rez en­suite ad­mi­rer vos splen­dides ma­té­riaux et pro­fi­ter de votre dé­cor ra­vis­sant !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.