Re­ventes à Qué­bec : Sous le signe de la sta­bi­li­té au troi­sième tri­mestre

Se­lon les plus ré­centes sta­tis­tiques de re­ventes ré­si­den­tielles de la Chambre im­mo­bi­lière de Qué­bec (CIQ), la ré­gion mé­tro­po­li­taine de Qué­bec ter­mine le troi­sième tri­mestre de 2018 sous le signe de la sta­bi­li­té.

Le Journal de Quebec - Immo - - LA MAISON DE LA SEMAINE - Pa­mé­la EGAN

Dans la RMR de Qué­bec, 1372 ventes ré­si­den­tielles ont été ef­fec­tuées au troi­sième tri­mestre de 2018, ce qui cor­res­pond à seu­le­ment 1 % de moins qu’au troi­sième tri­mestre de 2017. Sou­li­gnons que cette di­mi­nu­tion de l’ac­ti­vi­té est la pre­mière à sur­ve­nir en cinq tri­mestres. « Il s’agit tout de même d’un ex­cellent tri­mestre, puisque l’an­née der­nière à la même pé­riode, nous avions en­re­gis­tré un som­met d’ac­ti­vi­té en six ans pour la ré­gion », men­tionne M me Mar­tine Bé­lan­ger, di­rec­trice gé­né­rale de la CIQ.

Les ventes

Au troi­sième tri­mestre, les ventes de pro­prié­tés uni­fa­mi­liales et de plex, ces pe­tits im­meubles de deux à cinq lo­ge­ments, ont connu une baisse de 2 % et de 3 % res­pec­ti­ve­ment par rap­port à la même pé­riode un an plus tôt. Un to­tal de 948 mai­sons et 103 plex ont été ven­dus. Les ventes de co­pro­prié­tés ont pour leur part en­re­gis­tré une hausse de 3 % alors que 320 condos ont chan­gé de mains.

D’un point de vue géo­gra­phique, quelques sec­teurs ont at­ti­ré l’at­ten­tion de la CIQ en rai­son de la forte hausse du nombre de ventes ré­per­to­riées. En ef­fet, dans le sec­teur des Chutes-de-la-chau­dière-est, les 88 ventes re­pré­sentent une pro­gres­sion de 52 %. Dans le sec­teur de La Ci­té–haute-ville, les 98 ventes cor­res­pondent à un gain de 17 %, alors que dans le sec­teur de l’an­cien Lé­vis, les 97 tran­sac­tions consti­tuent une hausse de 11 %. Le sec­teur de la MRC de La Jacques-car­tier suit de près avec une aug­men­ta­tion de 10 % pour un to­tal de 140 ventes.

Cer­tains sec­teurs ont pour leur part connu un tri­mestre plus dif­fi­cile. C’est no­tam­ment le cas de ce­lui de La Ci­té–basse-ville et Li­moi­lou qui a en­re­gis­tré une baisse de 23 % avec 68 ventes et de Sainte-Foy-sille­ry où les ventes ont di­mi­nué de 22 % pour un to­tal de 108 tran­sac­tions. Les ventes ont flé­chi de 19 % dans le sec­teur de Saint-au­gus­tin-cap-rouge et de 18 % dans ce­lui des Chutes-de-la-chau­dière-Ouest alors qu’ils ont ter­mi­né le tri­mestre avec 58 et 64 tran­sac­tions res­pec­ti­ve­ment.

Les prix

Pour ce qui est du prix de vente mé­dian, il a évo­lué dif­fé­rem­ment se­lon le type de pro­prié­tés. Le prix de vente des pro­prié­tés uni­fa­mi­liales est de­meu­ré in­chan­gé au cours du troi­sième tri­mestre. Ain­si, la moi­tié des mai­sons uni­fa­mi­liales ont été ven­dues à un prix su­pé­rieur à 250 000 $. « Le seg­ment des pro­prié­tés uni­fa­mi­liales marque ain­si une pause après avoir en­re­gis­tré cinq hausses tri­mes­trielles consé­cu­tives », note M me Bé­lan­ger. Quant au prix de vente mé­dian des co­pro­prié­tés, il a flé­chi d’un maigre 1 % pour se fixer à 191 000 $. En­fin, le prix de vente mé­dian des plex a pro­gres­sé de 10 % pour s’éta­blir à 312 500 $.

Les condi­tions du mar­ché

Le nombre de pro­prié­tés à vendre dans la ré­gion de Qué­bec a aug­men­té pour une troi­sième fois consé­cu­tive, mais de ma­nière plus mo­dé­rée. « Comme de­puis le dé­but de l’an­née, seul le plex a af­fi­ché une pro­gres­sion plus mar­quée des ins­crip­tions en vi­gueur (+9 %), alors que l’offre d’uni­fa­mi­liales n’a aug­men­té que lé­gè­re­ment (+3 %) et que l’offre de co­pro­prié­tés est de­meu­rée re­la­ti­ve­ment stable (+1 %) », sou­ligne M me Bé­lan­ger.

« Glo­ba­le­ment, les condi­tions du mar­ché ont peu chan­gé de­puis un an : elles sont lé­gè­re­ment à l’avan­tage des ache­teurs, sauf pour la co­pro­prié­té, où les ache­teurs ont vrai­ment le gros bout du bâ­ton dans les né­go­cia­tions », fait re­mar­quer M me Bé­lan­ger. Ain­si, les condi­tions du mar­ché étaient à l’avan­tage des ache­teurs au troi­sième tri­mestre de 2018 pour cha­cune des trois ca­té­go­ries de pro­prié­tés avec 12 mois d’in­ven­taire pour l’uni­fa­mi­liale, 13 mois pour le plex et 19 mois pour la co­pro­prié­té. Quant aux dé­lais de vente moyens, il fal­lait comp­ter 127 jours (-2 jours) pour vendre une pro­prié­té uni­fa­mi­liale, 171 jours (+6 jours) pour une co­pro­prié­té et 122 jours (+6 jours) pour un plex.

Dans la RMR de Qué­bec, le prix de vente des pro­prié­tés uni­fa­mi­liales est de­meu­ré stable au cours du troi­sième tri­mestre. Ain­si, la moi­tié des mai­sons uni­fa­mi­liales ont été ven­dues à un prix su­pé­rieur à 250 000 $. Cré­dit : Can Stock Pho­to / Han­na­ma­riah

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.