17 e hausse tri­mes­trielle des re­ventes dans la pro­vince

Les plus ré­centes sta­tis­tiques de re­ventes ré­si­den­tielles de la Fé­dé­ra­tion des chambres im­mo­bi­lières du Qué­bec (FCIQ) ont per­mis de ré­vé­ler que l’im­mo­bi­lier ré­si­den­tiel dans la pro­vince de Qué­bec a en­re­gis­tré une belle pro­gres­sion.

Le Journal de Quebec - Immo - - LA MAISON DE LA SEMAINE - Pa­mé­la EGAN

De juillet à sep­tembre 2018, les ventes ont aug­men­té de 5 % par rap­port à la même pé­riode un an plus tôt. « Il faut sur­tout re­te­nir des ré­sul­tats du troi­sième tri­mestre qu’il s’agit d’un nou­veau re­cord de tran­sac­tions pour cette pé­riode de l’ an­née, et aus­si d’une 17 hausse tri­mes­trielle consé­cu­tive de l’ac­ti­vi­té sur le mar­ché im­mo­bi­lier ré­si­den­tiel qué­bé­cois », sou­ligne M. Paul Car­di­nal, di­rec­teur du ser­vice Ana­lyse du mar­ché de la FCIQ.

Les ventes

Un to­tal de 18 798 ventes ont été réa­li­sées par l’en­tre­mise du sys­tème Cen­tris® des cour­tiers im­mo­bi­liers membres de la FCIQ au troi­sième tri­mestre de 2018 dans la pro­vince de Qué­bec. Toutes les ca­té­go­ries de pro­prié­tés ont par ailleurs en­re­gis­tré des hausses de ventes.

« Pour un sep­tième tri­mestre consé­cu­tif, c’est la co­pro­prié­té qui a af­fi­ché la plus forte crois­sance, avec une hausse de 12 %, soit 4 387 ventes », met en évi­dence M. Car­di­nal. Quant aux ventes de pro­prié­tés uni­fa­mi­liales et de plex au troi­sième tri­mestre de 2018, elles ont toutes deux pro­gres­sé de 3 %, pour un to­tal de 12 770 et 1 539 tran­sac­tions res­pec­ti­ve­ment.

Au cours du troi­sième tri­mestre, quatre des six ré­gions mé­tro­po­li­taines de re­cen­se­ment (RMR) de la pro­vince ont en­re­gis­tré des gains en com­pa­rai­son de la même pé­riode un an plus tôt. C’est la RMR de Sa­gue­nay qui ar­rive en tête avec une aug­men­ta­tion des ventes to­tales de 11 %, sui­vie de Ga­ti­neau avec une hausse de 8 %, de Sher­brooke avec une aug­men­ta­tion de 6 %, puis celle de Mon­tréal avec une pro­gres­sion de 5 %. La RMR de Qué­bec est de­meu­rée re­la­ti­ve­ment stable avec une baisse de seule­ment 1 %, alors que la RMR de Trois Ri­vières a en­re­gis­tré un re­cul de son ac­ti­vi­té de l’ordre de 3 %.

Les prix

Du cô­té du prix de vente mé­dian des mai­sons uni­fa­mi­liales, il s’est éta­bli à 248 000 $, en hausse de 4 % par rap­port au troi­sième tri­mestre de 2017. « Il s’agit de la plus forte aug­men­ta­tion en quatre tri­mestres à ce cha­pitre », pré­cise M. Car­di­nal. C’est dans les RMR de Sher­brooke et de Trois-ri­vières que l’aug­men­ta­tion a été la plus mar­quée avec un bond de 10 % cha­cune (229 000 $ et 162 500 $ res­pec­ti­ve­ment), sui­vie de Mon­tréal avec un gain de 6 % (335 000 $), de Ga­ti­neau avec une pro­gres­sion de 4 % (245 500 $) et de Sa­gue­nay avec une hausse de 2 % (173 750 $). Seule la RMR de Qué­bec a connu un moins bon tri­mestre alors que le prix mé­dian des pro­prié­tés uni­fa­mi­liales est de­meu­ré stable (260 000 $).

Pour ce qui est du prix de vente mé­dian des co­pro­prié­tés, il a pro­gres­sé de 3 % en com­pa­rai­son du troi­sième tri­mestre de 2017, pour at­teindre 241 000 $. Le prix de vente mé­dian des plex a quant à lui crû de 9 % au troi­sième tri­mestre de 2018 pour se fixer à 415 500 $.

Les condi­tions du mar­ché

« La ten­dance à la baisse du nombre de pro­prié­tés ré­si­den­tielles à vendre au Qué­bec s’est pour­sui­vie pour un 11e tri­mestre consé­cu­tif », men­tionne M. Car­di­nal. De juillet à sep­tembre 2018, les ins­crip­tions en vi­gueur sur le sys­tème Cen­tris® des cour­tiers im­mo­bi­liers ont di­mi­nué de 9 % com­pa­ra­ti­ve­ment au troi­sième tri­mestre de 2017. « Le nombre de pro­prié­tés à vendre a at­teint un creux de sept ans », ajoute-t-il.

Quant aux dé­lais de vente moyens à l’échelle de la pro­vince, ils ont rac­cour­ci en com­pa­rai­son de la même pé­riode un an plus tôt. Il fal­lait comp­ter en moyenne 108 jours (-3 jours) pour vendre une uni­fa­mi­liale, 114 jours (-9 jours) pour une co­pro­prié­té et 99 jours (-1 jour) pour une pe­tite pro­prié­té à re­ve­nus.

Dans la pro­vince de Qué­bec, le prix de vente mé­dian des pro­prié­tés uni­fa­mi­liales a pro­gres­sé de 4 % au cours du troi­sième tri­mestre pour s’éta­blir à 248 000 $. Il s’agit de la plus forte aug­men­ta­tion en quatre tri­mestres.Cré­dit: Can Stock Pho­to / Dus­tie

L’im­mo­bi­lier ré­si­den­tiel dans la pro­vince de Qué­bec a connu une belle pro­gres­sion. De juillet à sep­tembre 2018, les ventes ont aug­men­té de 5 % par rap­port à la même pé­riode un an plus tôt. Il s’agit éga­le­ment d’une 17 hausse tri­mes­trielle consé­cu­tive. Cré­dit: Can Stock Pho­to / Han­na­ma­riah

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.