Le coffre à ou­tils idéal pour la mai­son !

Que vous de­viez ajus­ter une porte ou po­ser un cadre, vous pou­vez faire des pe­tits tra­vaux à la mai­son… à condi­tion d’avoir les bons ou­tils !

Le Journal de Quebec - Immo - - Les refinancements - Na­dia BERGERON Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Il faut dis­tin­guer les « bri­co­leurs » en deux ca­té­go­ries, se­lon Vincent Ou­zilleau, en­tre­pre­neur gé­né­ral et pro­prié­taire de l’en­tre­prise Construc­tions Vincent Ou­zilleau Inc. Il y a ceux qui font l’en­tre­tien de base pour une porte qui grince ou pour une fa­çade de ti­roir qui est lâche et bran­lante, par exemple. « Et il y a les gens qui sont à l’aise d’en faire un peu plus, comme ins­tal­ler une porte-mous­ti­quaire ou construire un pa­tio », dit-il.

Peu im­porte votre style, as­su­rez-vous d’avoir l’équi­pe­ment qui cor­res­pond à vos be­soins et à votre sa­voir-faire. N’ou­bliez pas que la pru­dence est de mise chaque fois que vous uti­li­sez vos ou­tils.

Qua­li­té et ran­ge­ment

Idéa­le­ment, tous les ins­tru­ments qu’on achète doivent être de bonne qua­li­té et de marque connue. « Un mau­vais ou­til va ag­gra­ver le manque de dex­té­ri­té ou de com­pé­tence de l’uti­li­sa­teur », ajoute M. Ou­zilleau. De plus, des ou­tils mé­diocres pour­raient cau­ser des bles­sures, un bris de ma­té­riel ou rendre le tra­vail plus dif­fi­cile et très désa­gréable. Vous de­vez pla­cer votre ma­té­riel à un en­droit pré­cis, dans un coffre ou des ti­roirs par exemple, pour ne pas les cher­cher ou les dis­per­ser un peu par­tout dans la mai­son. « C’est trop fa­cile de prendre le cou­teau à beurre quand le tour­ne­vis est dans un en­droit loin ou in­con­nu », pré­vient M. Ou­zilleau. Si vous avez un ga­rage, vous pour­riez mettre une ar­moire dé­diée aux ou­tils, tan­dis que des ti­roirs se­ront très pra­tiques pour ran­ger les pe­tites pièces. Cer­tains vont ins­tal­ler un éta­bli avec des cro­chets au mur pour bien dis­po­ser leur équi­pe­ment. Dans un condo­mi­nium ou un ap­par­te­ment, un coffre dans un pla­card fe­ra par­fai­te­ment l’affaire.

Les ou­tils de base

Pour bien exé­cu­ter les pe­tites ré­no­va­tions dans l a mai­son, nous vous pré­sen­tons di­vers élé­ments qu’un bri­co­leur ama­teur de­vrait pos­sé­der. Pour com­men­cer, un ru­ban à me­su­rer de bonne qua­li­té, un pe­tit mar­teau, un en­semble de tour­ne­vis va­riés, des clous et des vis sont des in­con­tour­nables.

Une scie ma­nuelle à chan­tour­ner ou une pe­tite scie à main doivent être ma­ni­pu­lées et ran­gées avec soin. Vous ap­pré­cie­rez éga­le­ment la can­nette de lu­bri­fiant pour les pen­tures de porte qui grincent. N’ou­bliez pas les pinces : cou­pantes à bout car­ré ou celles qui peuvent se bar­rer.

Si vous ache­tez une per­ceuse pour un usage très oc­ca­sion­nel, choi­sis­sez-en une avec des fils ou lais­sez une bat­te­rie sur un char­geur. Les bat­te­ries se dé­chargent après un cer­tain temps. « La per­ceuse est un ou­til très utile, mais elle n’est pas né­ces­saire pour les pro­prié­taires de condo ou pour ceux qui sont très peu ma­nuels », sou­ligne M. Ou­zilleau.

Pre­nez le temps de bien choi­sir une clé à mo­lette ajus­table, ain­si qu’un bon pis­to­let à cal­feu­trage et un cou­teau utilitaire Exac­to. Avec un es­ca­beau en alu­mi­nium de 3 marches, vous se­rez bien équi­pé !

Bri­co­leurs che­vron­nés

Pour les gens plus ex­pé­ri­men­tés, il se­rait per­ti­nent d’ajou­ter d’autres ou­tils à ceux que nous ve­nons d’énu­mé­rer, comme la per­ceuse/vis­seuse qui est in­dis­pen­sable. Une scie cir­cu­laire à fils et un as­pi­ra­teur d’ate­lier sec et hu­mide se­ront aus­si très pra­tiques. Il existe même des ci­seaux à tôle pour les droi­tiers et les gau­chers : faites votre choix ! Avec la scie à on­glets de 10 pouces, vous de­vriez idéa­le­ment avoir un banc de scie por­ta­tif de qua­li­té. Un ni­veau la­ser à ligne ho­ri­zon­tale au­to­ni­ve­lant est en­core plus ef­fi­cace qu’un ni­veau ma­nuel. Pro­cu­rez-vous éga­le­ment un en­semble de­com­pres­seu­ret­cloueu­se­de­fi­ni­tion.«le­com­pres­seur de­vien­dra aus­si utile pour gon­fler les pneus de vé­lo, pur­ger les boyaux d’ar­ro­sage à l’au­tomne, gon­fler le ma­te­las des in­vi­tés et les jouets de pis­cine », pré­cise M. Ou­zilleau.

Tra­vailler en sé­cu­ri­té

L’avan­tage d’avoir un bon équi­pe­ment est de faire cer­taines tâches par soi-même, comme construire ou ré­pa­rer le pa­tio, la clô­ture, faire l’en­tre­tien ou en­tre­prendre de pe­tits et moyens pro­jets. « Tou­te­fois, cer­tains ou­tils de­mandent plus de pré­cau­tions et de sé­cu­ri­té, comme le port de lu­nettes », rap­pelle M. Ou­zilleau. De plus, il ne faut ja­mais sous-es­ti­mer l’im­por­tance d’être bien ins­tal­lé lors­qu’on ma­ni­pule cer­tains ob­jets. Par exemple, quand vous cou­pez un mor­ceau de bois, vé­ri­fiez bien que la lame n’est pas trop usée et que le mor­ceau est bien ap­puyé. Un ac­ci­dent peut vite sur­ve­nir si la lame reste coin­cée ou si votre main se trouve trop proche de l’ou­til cou­pant. Cons­trui­sez, ré­no­vez, ré­pa­rez… mais en toute sé­cu­ri­té !

Cré­dit : Pixa­bay

À la mai­son, on de­vrait avoir un coffre à ou­tils bien gar­ni pour nous permettre de faire cer­tains tra­vaux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.