Pers­pec­tives de la SCHL pour 2019 et 2020

Le Journal de Quebec - Immo - - La RMR de Québec - Pa­mé­la EGAN Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

La So­cié­té ca­na­dienne d’hy­po­thèques et de lo­ge­ment (SCHL) a an­non­cé dans son édi­tion d’au­tomne 2018 du rap­port Pers­pec­tives du mar­ché de l’ha­bi­ta­tion que le mar­ché de la re­vente croî­tra au cours de 2019 et 2020 dans la ré­gion mé­tro­po­li­taine de re­cen­se­ment (RMR) de Qué­bec, alors que l’ac­ti­vi­té sur le mar­ché du neuf se­ra plus mo­dé­rée.

Mar­ché de la re­vente

La SCHL sti­pule que « d’ici 2020, le dy­na­misme éco­no­mique de la ré­gion mé­tro­po­li­taine de Qué­bec conti­nue­ra de sou­te­nir la de­mande sur le mar­ché de l’ha­bi­ta­tion ». Le mar­ché de la re­vente se­ra sti­mu­lé par la crois­sance de l’em­ploi et du re­ve­nu des mé­nages, ce qui de­vrait se tra­duire par une ten­dance haus­sière au cours des deux pro­chaines an­nées. L’or­ga­nisme sou­ligne tou­te­fois que la re­mon­tée gra­duelle des taux d’in­té­rêt hy­po­thé­caires et la sta­bi­li­té de la po­pu­la­tion des 25 à 34 ans (qui sont les pre­miers ache­teurs po­ten­tiels) li­mi­te­ront la pro­gres­sion de ce mar­ché.

Ain­si, le nombre de ventes Cen­tris® de­vrait s’éta­blir entre 6900 et 7100 cette an­née, s’éle­ver entre 6950 et 7200 en 2019 et se chif­frer entre 6950 et 7300 en 2020. L’or­ga­nisme s’at­tend à ce que la pro­gres­sion de la de­mande aide à faire di­mi­nuer lé­gè­re­ment les stocks de pro­prié­tés à vendre.

Cette si­tua­tion aura pour ef­fet de faire croître mo­des­te­ment le prix moyen ré­si­den­tiel au cours des deux pro­chaines an­nées. Le prix moyen Cen­tris® de­vrait os­cil­ler entre 266 000 $ et 274 000 $ cette an­née, se si­tuer entre 265 000 $ et 278 000 $ en 2019 et se fixer entre 264 000 $ et 282 000 $ en 2020.

Mar­ché du neuf

La SCHL pré­voit qu’après une an­née par­ti­cu­liè­re­ment vi­gou­reuse en 2017, le mar­ché du neuf se­ra un peu plus mo­dé­ré cette an­née et au cours des deux pro­chaines an­nées dans la RMR de Qué­bec. Ain­si, se­lon l’or­ga­nisme, le nombre de mises en chan­tier se si­tue­ra entre 4320 et 5410 en 2018, entre 4100 et 5500 en 2019 et entre 3860 et 5500 en 2020.

Mai­sons in­di­vi­duelles

Entre 720 et 810 nou­velles mai­sons in­di­vi­duelles se­ront en­ta­mées en 2018. Ce nombre bais­se­ra entre 700 et 900 l’an pro­chain, avant de s’éta­blir entre 660 et 1000 en 2020. La SCHL rap­porte que la crois­sance de l’em­ploi sti­mu­le­ra la construc­tion de mai­sons in­di­vi­duelles ain­si que de mai­sons ju­me­lées et en ran­gée. La de­mande d’ha­bi­ta­tions neuves dans ce seg­ment de mar­ché res­te­ra néan­moins frei­née par le prix éle­vé des ter­rains, la den­si­fi­ca­tion du ter­ri­toire et l’offre re­la­ti­ve­ment éle­vée de mai­sons exis­tantes à vendre. La construc­tion de­vrait donc de­meu­rer plu­tôt stable sur l’ho­ri­zon pré­vi­sion­nel.

Lo­ge­ments col­lec­tifs

Du cô­té des mises en chan­tier de lo­ge­ments col­lec­tifs, leur nombre se si­tue­ra entre 3600 et 4600 cette an­née, avant de flé­chir en 2019 pour s’éta­blir entre 3400 et 4600, et de di­mi­nuer en­core en 2020 pour se fixer entre 3200 et 4500. La SCHL pré­voit un cer­tain ra­len­tis­se­ment de l’ac­ti­vi­té, et ce, même si le nombre d’uni­tés mises en chan­tier res­te­ra au-des­sus de la moyenne de la der­nière dé­cen­nie. « En fait, les lo­ge­ments dans les im­meubles lo­ca­tifs tra­di­tion­nels et dans les ré­si­dences pour aî­nés re­pré­sentent de­puis main­te­nant trois ans la ma­jo­ri­té des uni­tés mises en chan­tier dans la ré­gion. Cette ten­dance de­vrait se pour­suivre au cours des pro­chaines an­nées, compte te­nu du vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion et du grand nombre de pro­mo­teurs et de construc­teurs ac­tifs sur le mar­ché lo­ca­tif », in­dique l’or­ga­nisme.

Quant à la co­pro­prié­té, les mises en chan­tier de­vraient de­meu­rer faibles en rai­son de l’offre dé­jà abon­dante sur le mar­ché par rap­port à la de­mande.

Mar­ché lo­ca­tif

Pour ce qui est du mar­ché des lo­ge­ments lo­ca­tifs tra­di­tion­nels, la SCHL rap­porte quel et aux d’in­oc­cu­pa­tion a lé­gè­re­ment di­mi­nué l’an der­nier, et ce, mal­gré une aug­men­ta­tion mar­quée de l’offre. La vi­gueur de l’éco­no­mie, l’aug­men­ta­tion du solde mi­gra­toire et l’ac­cé­lé­ra­tion du vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion semblent ain­si avoir raf­fer­mi la de­mande lo­ca­tive. Même si ces fac­teurs res­te­ront pré­sents au cours des deux pro­chaines an­nées, l’or­ga­nisme es­time que la crois­sance de la de­mande se­ra vrai­sem­bla­ble­ment moins sou­te­nue que celle de l’offre de lo­ge­ments lo­ca­tifs, ce qui condui­ra à une lé­gère aug­men­ta­tion du taux d’in­oc­cu­pa­tion. « Une part d’incertitude sub­siste néan­moins quant à l’am­pleur de la de­mande lo­ca­tive fu­ture dans la ré­gion. Par exemple, les ba­by-boo­mers n’ont fait jus­qu’à pré­sent qu’un ti­mide re­tour sur le mar­ché lo­ca­tif, mais il n’est pas im­pro­bable que la ten­dance s’ac­cen­tue au cours des pro­chaines an­nées, ce qui au­rait un im­pact no­table sur la de­mande », sou­ligne la SCHL.

Ain­si, la SCHL an­ti­cipe que le taux d’in­oc­cu­pa­tion qui s’éta­blis­sait à 4,5 % en 2017 pas­se­ra à 5,0 % cette an­née et qu’il mon­te­ra à nou­veau l’an pro­chain, cette fois à 5,5 %, et de­meu­re­ra stable en 2020. Quant au loyer moyen d’un ap­par­te­ment de deux chambres, il aug­men­te­ra à 835 $ cette an­née, pro­gres­se­ra à 845 $ en 2019 et croî­tra à nou­veau pour se fixer à 855 $ en 2020.

Cré­dit : Can Stock Pho­to / Light­field­stu­dios

Se­lon la SCHL, le mar­ché de la re­vente se­ra sti­mu­lé par la crois­sance de l’em­ploi et du re­ve­nu des mé­nages, ce qui de­vrait se tra­duire par une ten­dance haus­sière au cours des deux pro­chaines an­nées.

Cré­dit : Can Stock Pho­to / iri­na88w

La SCHL es­time que la crois­sance de la de­mande se­ra vrai­sem­bla­ble­ment moins sou­te­nue que celle de l’offre de lo­ge­ments lo­ca­tifs, ce qui condui­ra à une lé­gère aug­men­ta­tion du taux d’in­oc­cu­pa­tion au cours des deux pro­chaines an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.