Bien chez soi

Le Journal de Quebec - Immo - - La Une - Amé­lie DES­CHÊNES

Parce qu’il ré­serve un ac­cueil cha­leu­reux, prend place au rez-de-chaus­sée, pro­fite d’une ter­rasse et offre un mi­lieu de vie pai­sible, lu­mi­neux et bien or­ga­ni­sé, ce condo de la rue Ga­brielle-val­lée à Sainte-foy, s’ap­pa­rente à une confor­table pe­tite mai­son.

Une belle sur­prise nous at­tend dès notre ar­ri­vée ! Le hall très ac­cueillant est fer­mé par une porte fran­çaise, per­met­tant non seule­ment de lais­ser ses vê­te­ments dans la garde-robe et ses em­plettes dans le lo­cker, mais éga­le­ment ses pe­tits tra­cas quo­ti­diens, avant de pé­né­trer officiellement dans le condo, le coeur lé­ger.

Es­paces ou­verts

À notre droite se dé­ploient, sous l’abon­dante lu­mière du jour, les pièces de vie grandes ou­vertes. Le spa­cieux sa­lon prend place près de la porte-fe­nêtre triple me­nant à la ter­rasse, sans voi­sin im­mé­diat. Le plan­cher en bois franc que l’on peut ad­mi­rer dans tout le condo, d’une teinte riche, est très cer­tai­ne­ment un coup de coeur, tout comme les co­lonnes à l’en­trée. L’amé­na­ge­ment du sa­lon sti­mule notre ima­gi­na­tion, tel­le­ment il y a d’es­pace ! Un grand ca­na­pé confor­table, des fau­teuils ber­çants, des tables d’ap­point et un meuble de té­lé­vi­sion y trouvent leur place, tan­dis que les murs per­mettent d’ex­po­ser des oeuvres et des pho­tos pour per­son­na­li­ser le dé­cor.

La salle à man­ger pro­fite de la lu­mière en­trant par la porte-fe­nêtre, puis s’en­ve­loppe dans les al­lé­chants par­fums qui émanent de la cui­sine. C’est l’em­pla­ce­ment par­fait pour que les hôtes puissent gar­der contact avec leurs in­vi­tés pen­dant la pré­pa­ra­tion du re­pas et pour al­lon­ger la table à sou­hait, lorsque les in­vi­ta­tions sont nom­breuses. Qu’il doit être agréable de faire la po­pote à deux, dans cette cui­sine en­tou­rée d’ar­moires en ther­mo­plas­tique et de comp­toirs en stra­ti­fié qui ne se dé­modent pas ! Chaque chose est bien ran­gée et ac­ces­sible, et les cui­si­niers n’ont au­cune rai­son de se mar­cher sur les pieds.

Pièces pri­vées

L’autre cô­té du condo est ré­ser­vé aux pièces pri­vées, dont la pre­mière est un pe­tit bu­reau ré­ser­vé aux tâches ad­mi­nis­tra­tives et aux re­cherches in­for­ma­tiques, qui pour­rait aus­si être des­ti­né à cer­tains loisirs, comme la cou­ture ou le bri­co­lage.

La chambre d’amis et sa garde-robe, ain­si que la chambre prin­ci­pale et son walk-in, sont tour­nées vers la cour et la pis­cine un peu plus loin. L’ab­sence de voi­sins et de bâ­ti­ments à proxi­mi­té per­met de lais­ser en­trer le so­leil par les grandes fe­nêtres. Les teintes fraîches font re­bon­dir ses rayons en illu­mi­nant le dé­cor. Tout près, la salle de bain sé­duit par la dis­po­si­tion ju­di­cieuse de la la­veuse, la sé­cheuse et la lin­ge­rie en re­trait, puis par l’es­pace re­po­sant ré­ser­vé à la ma­gni­fique bai­gnoire aux courbes at­ti­rantes, à la douche do­tée d’un banc et au meuble-la­va­bo bien pen­sé (1 la­va­bo).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.