Au cha­let à temps plein

Pour en sa­voir plus sur cette ré­si­dence et sur le cour­tier ven­deur,

Le Journal de Quebec - Immo - - LA UNE -

Les ama­teurs de plein air et de sports en mon­tagne cra­que­ront pour cette pro­prié­té de la rue de la Reine à Saint-fer­réol-les-neiges, qui offre tout ce qu’on es­père re­trou­ver après une jour­née de ski ou de ran­don­née pé­destre. C’est-à-dire une am­biance cha­leu­reuse et un nid douillet, dont on pro­fite en ad­mi­rant le pay­sage na­tu­rel en­vi­ron­nant.

Cap­ti­vé par un pay­sage mon­ta­gneux gran­diose sur le che­min me­nant à la pe­tite mu­ni­ci­pa­li­té de Saint-fer­réol-les-neiges, on a tout de suite en­vie de prendre d’as­saut les mon­tagnes pour faire un peu de sport. Cette proxi­mi­té avec la na­ture et la beau­té des grands es­paces donnent l’im­pres­sion d’être quo­ti­dien­ne­ment en va­cances au cha­let, même si en fait, le bou­lot nous at­tend le len­de­main. Peu im­porte, ce ma­gni­fique pay­sage se­ra tou­jours pré­sent ! La mai­son en bois rond, construite sur un im­mense ter­rain d’en­vi­ron 40 000 pieds car­rés, s’élève de­vant le fleuve et la rive sud qui s’étend à l’ho­ri­zon. Ici, on vit au rythme des sai­sons, au coeur d’un dé­cor vi­vant !

Cha­leu­reuse à sou­hait

En en­trant dans la pro­prié­té qui s’ap­pa­rente à un char­mant cha­let en mon­tagne, le feu cré­pite dans le poêle à bois, prêt à ré­chauf­fer nos or­teils ge­lés et à sé­cher nos mi­taines hu­mides après avoir joué de­hors. Quelques cro­chets per­mettent d’ailleurs de sus­pendre son ha­bit de neige, afin qu’il soit bien sec, pour une autre jour­née de neige.

Toute la mai­son est en bois, du plan­cher jus­qu’au pla­fond ca­thé­drale, en pas­sant par l’es­ca­lier, les portes et fe­nêtres ain­si que les murs. Les poutres et les co­lonnes ar­ron­dies at­tirent notre at­ten­tion et semblent veiller sur toute la mai­son­née.

La salle à man­ger et le sa­lon, amé­na­gés près de deux fe­nêtres et de la porte-fe­nêtre me­nant sur la ga­le­rie, pro­fitent de la vue sur la très vaste cour et la fo­rêt voi­sine. Une troi­sième fe­nêtre en hau­teur dé­voile l’im­men­si­té du ciel. Les jour­nées d’averses de neige doivent être tout sim­ple­ment fée­riques.

La cui­sine, avec son plan­cher en cé­ra­mique, ses ar­moires en bois et en mé­la­mine ain­si que son comp­toir en stra­ti­fié, bé­né­fi­cie de la lu­mière et de la beau­té du pay­sage que pro­curent les grandes ou­ver­tures des pièces voi­sines. Ces es­paces com­muns pri­vi­lé­gient les réunions en fa­mille et entre amis, qui se mul­ti­plient cer­tai­ne­ment lorsque l’on vit près du mont Sainte-anne.

Le rez-de-chaus­sée compte éga­le­ment une salle de bain com­plète avec bain-douche, elle aus­si ré­chauf­fée par la do­mi­nance du bois. Il en est de même pour la très in­vi­tante chambre do­tée d’une garde-robe.

Char­mante mez­za­nine

Gra­vis­sant l’es­ca­lier pour se rendre à la mez­za­nine, la vue en plon­gée du rez-de-chaus­sée est des plus sé­dui­santes. La lu­mière nous suit pas à pas, en rai­son de la fe­nêtre en hau­teur qui illu­mine tout l’étage. Sous le pla­fond ca­thé­drale sont amé­na­gées une chambre et deux garde-robes. Il s’agit de l’en­droit par­fait pour s’en­dor­mir en comp­tant non pas les mou­tons, mais plu­tôt les étoiles. Il s’agi­rait éga­le­ment d’un es­pace très ap­pré­cié par un ar­tiste, un mu­si­cien, un ama­teur de ci­né­ma, un grand lec­teur, etc.

Le sous-sol de cette pro­prié­té n’est pas en­tiè­re­ment fi­ni, mais il est dé­jà fonc­tion­nel. Ce­lui-ci est com­po­sé d’une grande pièce, dans la­quelle il se­rait pos­sible de créer un en­vi­ron­ne­ment très agréable pour un après-ski, avec un coin sa­lon, quelques jeux, un bar, etc., ou d’ajou­ter deux chambres pour ac­cueillir les vi­si­teurs. C’est éga­le­ment ici que se trouve la salle de la­vage.

Amé­lie DES­CHÊNES Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.