Un sys­tème pour dé­tec­ter et ar­rê­ter les fuites d’eau

Le Journal de Quebec - Immo - - MAISON EXTRA -

Vous êtes ab­sent et un dé­gât d’eau se pro­duit à la mai­son ? Pas de pa­nique : pour évi­ter de graves dom­mages, vous pou­vez ins­tal­ler un sys­tème qui va dé­tec­ter et ar­rê­ter les fuites d’eau.

Un dé­gât d’eau est sou­vent sy­no­nyme de bris, de net­toyage, de res­tau­ra­tion et même de ré­pa­ra­tion. La fac­ture (et les maux de tête) peut ra­pi­de­ment gon­fler ! Dans une ré­si­dence uni­fa­mi­liale, cer­tains ra­vages sont dé­vas­ta­teurs, mais ils touchent au moins un seul bâ­ti­ment. Ima­gi­nez lors­qu’une fuite se dé­verse au dixième étage d’un im­meuble à condo­mi­niums. En hau­teur, l’eau peut ra­pi­de­ment en­dom­ma­ger les ap­par­te­ments si­tués en des­sous et gé­né­rer plu­sieurs cen­taines de mil­liers de dol­lars en tra­vaux de res­tau­ra­tion. « Dans les im­meubles en co­pro­prié­té, se­lon les sta­tis­tiques, plus de 80 % des si­nistres payés par les as­su­reurs sont dus à des dé­gâts d’eau », pré­cise Gilles Fréchette, pré­sident de l’as­so­cia­tion de pré­ven­tion de dé­gâts d’eau du Qué­bec (PREVDEQ). La mis­sion de cette as­so­cia­tion consiste no­tam­ment à pro­po­ser au pu­blic des ser­vices et des sys­tèmes de pré­ven­tion de dé­gâts d’eau fiables et ef­fi­caces.

Dé­tec­ter et aver­tir

Par­mi les sys­tèmes que vous pour­riez faire ins­tal­ler par des pro­fes­sion­nels, il y a ce­lui de dé­tec­tion et d’aver­tis­se­ment de fuites d’eau. Lors­qu’un écou­le­ment pro­vient de votre lave-vais­selle ou de votre la­veuse, par exemple, vous re­ce­vez une alerte sur votre té­lé­phone. « Vous êtes au centre com­mer­cial et vous êtes in­for­mé qu’il y a une fuite d’eau via une ap­pli­ca­tion sur votre cel­lu­laire », ajoute M. Fréchette. Ce­pen­dant, même si vous êtes aver­ti et que vous vous pré­ci­pi­tez à la mai­son, l’eau conti­nue­ra de cou­ler et les dé­gâts se pro­pa­ge­ront ra­pi­de­ment dans votre ha­bi­ta­tion…

Valve élec­tro­nique

Pour une ins­tal­la­tion plus com­plète et op­ti­male, choi­sis­sez plu­tôt le sys­tème de dé­tec­tion et d’ar­rêt de fuites d’eau. « Il com­prend un item très im­por­tant : une valve élec­tro­nique ins­tal­lée sur l’en­trée d’eau prin­ci­pale de la ré­si­dence », si­gnale M. Fréchette. La valve doit com­por­ter l’ho­mo­lo­ga­tion CSA de l’as­so­cia­tion ca­na­dienne de nor­ma­li­sa­tion.

Son fonc­tion­ne­ment est simple et pour­tant pri­mor­dial : lors­qu’une flaque est dé­tec­tée près des ap­pa­reils ci­blés, la valve se ferme au­to­ma­ti­que­ment et l’eau cou­pée cesse de se ré­pandre. Vous pou­vez aus­si re­ce­voir un aver­tis­se­ment sur votre té­lé­phone in­tel­li­gent ou votre or­di­na­teur via le Wi­fi ré­si­den­tiel, par tex­to ou par cour­riel. Vous sau­rez qu’une fuite a été dé­ce­lée à tel en­droit de la mai­son et à telle heure pré­cise et vous au­rez l’es­prit tran­quille, car l’eau au­ra ces­sé de cou­ler grâce à la valve.

Dé­tec­teurs

Outre la valve, d’autres élé­ments com­posent le sys­tème que vous au­rez choi­si, tel que le pan­neau de contrôle, ain­si que les dé­tec­teurs sans fil équi­pés d’une bat­te­rie. Ces dé­tec­teurs, qui peuvent res­sem­bler à une pas­tille blanche, se placent à dif­fé­rents en­droits né­vral­giques de votre pro­prié­té, prin­ci­pa­le­ment près de l’évier, le lave-vais­selle, les toi­lettes, la la­veuse, le bain, les la­va­bos, le chauffe-eau, etc. Il est im­por­tant d’ins­tal­ler ces pas­tilles près de tous les ap­pa­reils qui pour­raient éven­tuel­le­ment gé­né­rer un dé­gât d’eau. Pour le rem­pla­ce­ment des piles, la plu­part des sys­tèmes nous aver­tissent lors­qu’un dé­tec­teur a be­soin d’un chan­ge­ment. Se­lon le ma­té­riel choi­si et le nombre d’ap­pa­reils sa­ni­taires que vous avez à la mai­son, un sys­tème peut coû­ter en­vi­ron 1000 $.

Comme me­sure de pro­tec­tion, lors d’une dé­tec­tion d’eau, il est im­pos­sible de rou­vrir la valve avant que la fuite ne soit bien col­ma­tée. De plus, le dé­tec­teur vi­sé doit être bien as­sé­ché et on doit ap­puyer sur le bou­ton de ré­ini­tia­li­sa­tion. En­suite, on pour­ra de nou­veau ac­tion­ner la valve.

Ins­tal­la­tion

Idéa­le­ment, la mise en place d’un équi­pe­ment se fait par des pro­fes­sion­nels, membres de la PREVDEQ. La valve doit ab­so­lu­ment se faire po­ser par un plom­bier cer­ti­fié. L’as­so­cia­tion est spé­cia­li­sée dans l’ins­tal­la­tion de sys­tèmes de pré­ven­tion de dé­gâts d’eau : « En tant qu’en­tre­pre­neur gé­né­ral, nous pou­vons of­frir un ser­vice clé en main, qui in­clut le tra­vail d’un plom­bier cer­ti­fié », sou­tient M. Fréchette.

En plus des membres ins­tal­la­teurs, la PREVDEQ re­groupe aus­si des membres par­te­naires comme des cour­tiers d’as­su­rance, des fa­bri­cants, des dis­tri­bu­teurs et des membres as­su­reurs de dom­mages. « Nous tra­vaillons avec eux pour es­sayer de trou­ver des so­lu­tions pour en­rayer le fléau des dé­gâts d’eau dans les ré­si­dences et les im­meubles de co­pro­prié­té », dit-il.

Con­sul­tez le site de l’as­so­cia­tion de pré­ven­tion de dé­gâts d’eau du Qué­bec (PREVDEQ) pour ob­te­nir des in­for­ma­tions sup­plé­men­taires. prevdeq.org

Grâce à une ap­pli­ca­tion ins­tal­lée sur votre té­lé­phone in­tel­li­gent, vous pou­vez être aver­ti lors­qu’une fuite d’eau sur­vient à votre do­mi­cile.

Les dé­tec­teurs doivent être pla­cés près de tous les équi­pe­ments sa­ni­taires, comme les toi­lettes, les la­va­bos, le bain, la la­veuse, le lave-vais­selle, etc.

Na­dia BER­GE­RON Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Le sys­tème de dé­tec­tion et d’ar­rêt de fuites d’eau est équi­pé d’une valve qui coupe l’eau dès qu’une fuite est dé­tec­tée. Cré­dits : In­flo­tro­lix, le fa­bri­cant qué­bé­cois des sys­tèmes No­wa

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.