TOUT CE QUE JE BRÛLE DE RE­GAR­DER À LA TÉ­LÉ

Je ne vais pas­vous préd ire­le­sé­mis­sions ou les sé­ries qui au­ront le plus de suc­cès, mais­plu­tôt vous en­tre­te­nir de mes goût­set­du plai­sir que j’éprouve dé­jà àla­pen­sée de pas­ser de bien belles heures de­vant mon pe­tit écran.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Guy Four­nier Col­la­bo­ra­tion spéciale guy.four­[email protected]­be­cor­me­dia.com

Ceux qui me connaissen­t savent quel mor­du de té­lé­vi­sion je suis, même si ma fa­çon de la re­gar­der a beau­coup chan­gé. À l’ex­cep­tion de l’in­for­ma­tion, des sports que j’aime comme le tennis, le football et le ho­ckey, sauf aus­si de grands évè­ne­ments et des ga­las dif­fu­sés en di­rect, c’est as­sez rare que je me re­trouve de­vant mon té­lé­vi­seur. Je pré­fère re­gar­der les dra­ma­tiques en dif­fé­ré ou sur DVD.

LE TÉ­LÉ­JOUR­NAL QUE JE PRÉ­FÈRE

Grâce à TV5, je re­trouve chaque soir à 18 h 30 le té­lé­jour­nal de France 2 et David Pu­ja­das, à mon sens le meilleur pré­sen­ta­teur fran­co­phone au monde. Il sait com­ment se ré­fé­rer dis­crè­te­ment au té­lé­souf­fleur, son dé­bit est au­to­ri­taire sans être désa­gréable et ses en­tre­vues ne sont ja­mais com­plai­santes. Le soir, c’est So­phie Thibault que je re­garde. Elle est jo­lie, ras­su­rante et pré­sente l’in­for­ma­tion avec in­tel­li­gence et à-pro­pos.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.