L’INS­TINCT FÉ­MI­NIN DE SCAR­LETT

TO­RON­TO | Scar­lett Jo­hans­son n’a pas hé­si­té long­temps avant d’ac­cep­ter de jouer une jeune femme qui croit en­core au prince char­mant dans la co­mé­die Don Jon, pre­mier film de l’ac­teur Jo­seph Gor­don-Le­vitt à titre de réa­li­sa­teur. «Une ques­tion d’ins­tinct»,

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Maxime Demers MAXIME. [email protected] QUE­BE­COR­ME­DIA. COM

«Je suis une femme, alors je fais confiance à mon ins­tinct!» lance l’ac­trice de 28 ans à un pe­tit groupe de jour­na­listes (dont le re­pré­sen­tant du Jour­nal) lors d’une ren­contre de presse or­ga­ni­sée en marge du Fes­ti­val de To­ron­to il y a dix jours.

«C’est im­por­tant de bien choi­sir ses pro­jets. Je sais pour l’avoir vé­cu que si on ne le sent pas dès le dé­but, on au­ra du mal à jouer dans le film. Mais en même temps, il faut aus­si sa­voir prendre des risques. Ce pro­jet au­rait pu être vu comme un risque pour moi. Je n’avais ja­mais tra­vaillé avec lui avant alors j’ai dû me fier à mon fee­ling. »

HIS­TOIRE D’AMOUR

Dans Don Don Jon, Jon, Scar­lett Jo­hans­son se glisse dans la peau d’une jeune femme qui rêve de vivre une his­toire d’amour sem­blable à celles qu’elle voit dans les co­mé­dies ro­man­tiques qu’elle re­garde à ré­pé­ti­tion. Contre toute at­tente, elle fe­ra la ren­contre d’un jeune homme ac­croc à la por­no­gra­phie qui mul­ti­plie les ren­contres d’un soir (Jo­seph Gor­don-Le­vitt).

«J’avais Scar­lett en tête pour ce rôle de­puis le dé­but de l’écri­ture du scé­na­rio», a ex­pli­qué Jo­seph Gor­don-Le­vitt.

«On sait qu’elle est par­ti­cu­liè­re­ment douée et ta­len­tueuse et elle peut aus­si être à la fois drôle et au­then­tique, une qua­li­té rare chez un ac­teur.»

«C’est un film qui aborde le pro­blème du fait que les mé­dias ont ten­dance à pré­sen­ter les femmes comme des images sexuelles. Scar­lett est, mal­gré elle, vic­time de ce­la. Elle est très in­tel­li­gente, mais elle aus­si spec­ta­cu­lai­re­ment belle. Elle était donc la per­sonne idéale pour jouer dans ce film.»

SANS LES CLI­CHÉS

Contrai­re­ment à son per­son­nage dans le film, Scar­lett Jo­hans­son ne se consi­dère pas comme une grande fan de co­mé­dies ro­man­tiques.

«J’aime bien cer­taines co­mé­dies ro­man­tiques, mais je dois avouer que je n’ai pas lu tant de scé­na­rios de ce genre qui me plai­saient», sou­ligne-t-elle.

«C’est très dif­fi­cile, à mon avis, de faire une co­mé­die ro­man­tique vrai­ment ori­gi­nale qui ne tombe pas dans les cli­chés. C’est pro­ba­ble­ment la rai­son pour la­quelle j’en ai fait très peu dans ma car­rière.»

Don Jon prend l’af­fiche le ven­dre­di 27 sep­tembre.

Le duo de ve­dettes a fou­lé le ta­pis rouge lors de la pre­mière du film au Fes­ti­val de To­ron­to il y a dix jours.

Scar­lett Jo­hans­son et Jo­seph Gor­don-Le­vitt dans une scène de la co­mé­die Don Jon.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.