KE­VIN PA­RENT

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS -

TRIPLES PLA­TINES

Une pho­to of­fi­cielle du lan­ce­ment de son deuxième al­bum, Grand par­leur pe­tit fai­seur ( Fré­quen­ter l’ou­bli, Mau­dite ja­lou­sie) en 1998, qui de­vien­dra un deuxième triple pla­tine, ven­du à plus de 350 000 exem­plaires. L’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète gas­pé­sien, rem­por­te­ra en 1999, quatre tro­phées Fé­lix avec cet al­bum.

IN­CON­TOUR­NABLE

Ke­vin, dans toute sa splen­deur, en 2000, au Fes­ti­val d’été de Qué­bec. Le pe­tit gars de Gaspésie qui chan­tait du Cat Stevens, Bob Dy­lan et Pink Floyd et qui écri­vait dé­jà ses propres chan­sons à l’âge de 16 ans, était de­ve­nu un in­con­tour­nable de la mu­sique qué­bé­coise.

DÉ­BUTS FRACASSANT­S

Ke­vin Pa­rent, 22 ans, en 1995, alors que le Qué­bec le dé­cou­vrait grâce à la sor­tie de son pre­mier al­bum Pigeon d’ar­gile, sur le­quel on re­trouve les méga suc­cès tels Boo­me­rang,

Sei­gneur et Fa­ther on the Go. L’an­née sui­vante, le chan­teur rem­por­tait 4 tro­phées au Ga­la de l’ADISQ, dont ce­lui de l’in­ter­prète de l’an­née. Cet al­bum s’est écou­lé à plus de 375 000 exem­plaires.

DEUXIÈME LAN­CE­MENT

Au som­met de la gloire et des ventes au Qué­bec, le chan­teur ayant gran­di à Nou­velle, en Gaspésie, lan­çait son deuxième al­bum, Grand par­leur pe­tit fai­seur, sur le mont Royal, au mois de juin 1998, en of­frant un mi­ni spec­tacle en plein air, ac­com­pa­gné de ses mu­si­ciens.

IL Y A 20 ANS

Au Ga­la de l’ADISQ à l’au­tomne 1999, Ke­vin Pa­rent, avec toute la ré­serve qui le ca­rac­té­ri­sait, mon­tait sur scène pour ré­cu­pé­rer le Fé­lix de l’al­bum pop-rock de l’an­née, pour Grand par­leur, pe­tit fai­seur. Il était en no­mi­na­tion dans plu­sieurs ca­té­go­ries, ain­si qu’au ga­la des Prix Ju­no ca­na­diens, cette même an­née.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.